Présentation

Alors que la qualité d'image octroyée par les modules photo des terminaux haut de gamme LG fait l'unanimité depuis maintenant deux générations de smartphones, la firme coréenne tente un coup de poker des plus ambitieux avec le LG G5, terminal qui, en plus de présenter une fiche technique musclée, surprend par son double module photo et son caractère modulaire.

Si l'année 2016 semble être placée sous le signe du double module photo (voir notre test du Huawei P9) la présence de deux focales fixes différentes (un grand-angle et un très grand-angle) sur un même smartphone constitue une tentative unique en son genre et des plus intéressantes. Le module baptisé LG CAM et se présentant sous la forme d'un grip pourrait quant à lui améliorer la préhension du terminal et lui donner ainsi un avantage sur ses concurrents directs.

Test LG G5

Caractéristiques

Capteur principal : Double capteur 16 Mpx (1/2,6") et 8 Mpx
Bloc optique principal : Double optique 28 mm f/1,8 et 10 mm f/2,4
Écran : LCD IPS, 5,3 pouces, 2 560 x 1 440 pixels
Stabilisation : Optique et numérique (module grand-angle), numérique seulement (module très grand-angle)
Mise au point : Autofocus laser
Flash : Led
Mode manuel : Oui
Format RAW : Oui
Modes autofocus : AF-S
Mesure de l'exposition : NC
Vitesse d'obturation : 30 à 1/4 000 s
Sensibilité ISO : 50 à 3 200 ISO
Mode vidéo : 2 160p 30 ips, 1080p 30 ips, 720p 30 ips
Module photo frontal : 8 Mpx, f/2, vidéo 1 080p 30 ips
Mémoire interne : 32 Go
Carte mémoire : Oui (microSD)
Puce mobile : Qualcomm Snapdragon 820
Processeur : 2x Kryo 2,1 GHz + 2x Kryo 1,6 GHz
GPU : Adreno 530
Mémoire vive : 4 Go
Capacité de la batterie : 2 800 mAh
Système d'exploitation : Android 6.0.1 Marshmallow
Dimensions : 149,4 x 73,9 x 7,7 mm
Poids : 159 g

Module photo

Le nouveau vaisseau amiral de LG se dote d'un double module photo dont les capteurs disposent de définitions respectives de 16 Mpx et 8 Mpx ; si le concept est bien similaire au LG X cam dévoilé peu de temps avant le G5, la définition s'en trouve ici augmentée. Alors que le module photo principal propose un angle de champ de 75° (standard pour un smartphone et équivalent à un 28 mm en 24x36), la focale très grand-angle dont est équipé le second module permet la capture d'images panoramiques couvrant un angle de champ de 135° (équivalent à un 10 mm en 24x36).

La stratégie adoptée par LG est donc radicalement différente de celle récemment employée par Huawei pour le P9. Là où le constructeur chinois a fait le choix d'incorporer à son smartphone un module photo entièrement dédié à la capture de la luminosité (agissant seul en noir et blanc et de concert avec l'autre module en couleur), LG a décidé de pallier les limitations des focales fixes équipant la plupart des smartphones en dotant le G5 de deux objectifs de longueurs focales différentes.

Test LG G5 module photo

Si nous estimons — à priori — que le choix de ces focales semble motivé par des contraintes liées à la compacité du terminal plutôt que par de réelles velléités photographiques, nous espérons que le LG G5 saura nous donner tort. Une combinaison d'optiques de 28 mm et 50 mm (équivalent 24x36) aurait en effet permis de couvrir un angle de champ intéressant, ces deux focales étant notamment les compagnons de choix de beaucoup d'amateurs de reportage.

Prise en main

Si l'aspect général a été amélioré et remis au goût du jour, le design du LG G5 est marqué par une forte ressemblance avec le G3. Bien que la structure soit ici faite de métal, celle-ci paraît légèrement moins robuste que la coque des principaux terminaux haut de gamme concurrents. Peut-être ce sentiment est-il lié à l'aspect modulaire du G5, se manifestant par un système de glissière permettant de retirer la partie inférieure de l'appareil (une pression sur un bouton situé sur la tranche droite du smartphone est nécessaire). Notons de plus la présence d'un port microSD permettant d'étendre l'espace de stockage initial du smartphone.

Le caractère modulaire du nouveau LG reste quoi qu'il en soit une très bonne idée, permettant le remplacement d'une batterie défectueuse mais également l'adjonction de modules spécialisés. Nous avons ainsi eu l'occasion de prendre en main le LG CAM à l'occasion du MWC 2016, module prenant la forme d'un grip et permettant une meilleure préhension.

Test LG G5 prise en main

Le LG G5 dispose d'un écran LCD IPS QHD (2 560 x 1 440 px), de 5,3 pouces (13,5 cm), soit une finesse d'affichage de 555 pixels par pouce. Si celui-ci reste relativement agréable lors d'une utilisation photo — notamment grâce à son très bon taux de contraste —, les tests en laboratoire réalisés par nos confrères du site internet Les Numériques révèlent une luminosité quelque peu décevante et un rendu des couleurs en retrait. À l'œil nu, la température de couleur trop élevée de l'écran se traduit ainsi par une dominance légèrement bleutée.

Test LG G5 prise en main

Si le bouton de mise sous tension garde, comme sur les précédentes générations haut de gamme LG, sa place au dos de l'appareil, les commandes de volume se sont quant à elles déplacées sur la tranche. Celles-ci autorisant le déclenchement de l'appareil photo, leur nouvel emplacement s'avère judicieux : suivant le sens dans lequel est tenu le smartphone lorsqu'il est positionné à l'horizontale, il est en effet possible d'y accéder avec le pouce de la main gauche ou l'index de la main droite. Tout comme sur le LG G4, deux pressions sur la touche destinée à baisser le volume permettent de plus d'accéder directement à l'application photo du terminal depuis le mode veille.

Test LG G5 prise en main

Interface

Le LG G4 faisait figure — aux côtés des terminaux de la gamme Samsung Galaxy S6  — de précurseur en matière d'interface de prise de vues, et le G5 reprend logiquement les points forts de son aîné : sélection du mode de mesure de l'exposition, paramétrage de la balance des blancs, de la sensibilité ISO et de la vitesse d'obturation. Il est également possible de capturer des photos au format RAW et de basculer en mise au point manuelle — bien que l'on doute quelque peu de la praticité de cette fonction —, l'opération s'effectuant alors à partir de l'écran tactile. Notez qu'en mode manuel, l'interface de prise de vues affiche même un histogramme.

L'utilisation des deux modules photo par le biais de l'interface de prise de vues se fait de façon simple et intuitive : deux icônes situés en haut de l'écran permettent de basculer instantanément d'une focale à l'autre tandis que l'emploi du zoom numérique entraîne un changement automatique de focale une fois que le niveau de zoom équivalent est atteint.

Test LG G5 interface

Si le LG G5 dispose des principaux modes de prise de vues équipant de nos jours la majorité des smartphones, ceux-ci se font relativement discret et s'avèrent moins nombreux que chez la concurrence. L'accès aux modes HDR et Panorama se fait ainsi à partir de l'interface de prise de vues et non par le biais d'un menu dédié.

Test LG G5 prise en main

Test LG G5 prise en main

Malgré les quelques outils de retouche proposés par LG et les doux noms d'astres attribués aux filtres, nous leur préférons ceux disponibles dans des applications dédiées. Notez par ailleurs que, comme la plupart des smartphones, le G5 ne dispose pas d'application native permettant de retoucher les fichiers RAW. Il faudra donc utiliser des applications telles que Lightroom Mobile ou Snapseed pour profiter de la flexibilité qu'octroie l'utilisation de ce format d'image lors de la phase de retouche.

Test LG G5 prise en main

Test LG G5 prise en main

Test labo

La plage de sensibilité des deux modules photo du LG G5 s'étend de 50 à 3 200 ISO.





> Télécharger les fichiers originaux

Aux plus basses sensibilités (50 et 100 ISO), les images capturées à l'aide du module grand-angle du LG G5 affichent un bon niveau de piqué. Le traitement appliqué aux images est cependant déjà perceptible et l'on dénote ainsi un lissage des plus fins détails. Le phénomène s'accentue quelque peu à 200 ISO pour devenir réellement notable à partir de 400 ISO. Dès 800 ISO, la détérioration de la qualité d'image rend les clichés difficilement exploitables ; la réduction du bruit numérique appliquée engendre un lissage conséquent et l'accentuation du microcontraste ne parvient pas à compenser la perte de détails. Suivant la même logique, la qualité d'image empire graduellement à 1 600 et 3 200 ISO jusqu'à donner lieu à une bouillie informe.

Concernant le piqué et la gestion du bruit numérique, le LG G5 s'en sort ainsi moins bien que le G4. Nos tests en laboratoire soulignaient alors une apparition du bruit réellement notable dès 800 ISO mais un traitement d'image mesuré, permettant une meilleure conservation des détails.

Les clichés capturés à l'aide du module très grand-angle du LG G5 subissent un lissage prononcé dès les plus basses sensibilités, mais la qualité d'image reste cependant tout à fait honorable compte tenu de l'originalité du module. Celui-ci marche cependant sur les traces de son grand frère de 16 Mpx et procure ainsi des images dont le traitement mal équilibré ne parvient pas à camoufler une dégradation clairement perceptible lors de la montée en sensibilité.

Test terrain

L'expérience utilisateur procurée par le LG G4 faisait référence et le G5 s'inscrit, sur ce point, dans sa droite lignée. Si le champion incontesté de la réactivité est aujourd'hui le Samsung Galaxy S7, le nouveau smartphone de LG se trouve néanmoins dans le haut du panier en ce qui concerne la rapidité de mise au point, du déclenchement et de l'enregistrement des images. L'autofocus s'avère de plus efficace et l'interface de prise de vues à la fois claire et extrêmement complète.

Nous regrettons cependant la disparition de tout automatisme d'exposition une fois que l'un des paramètres du mode manuel a été modifié. Il est par exemple impossible de sélectionner un temps de pose tout en laissant le soin à l'appareil de choisir de lui-même la sensibilité nécessaire à une bonne exposition (et inversement). Vous vouliez des réglages manuels ? Vous voilà servi !

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

Image LG G5
> Télécharger le fichier RAW

La gestion des couleurs et de la balance des blancs a fait des progrès notables depuis la précédente génération de smartphones et le LG G5 ne fait pas exception à la règle. Sur ce point, aucune des situations de prise de vues éprouvées n'a donc réussi à mettre en défaut les deux modules photo du smartphone. Ceux-ci se différencient cependant en ce qui concerne le piqué des images obtenues. Alors que, lorsque les conditions lumineuses sont clémentes, l'association de l'optique grand-angle et du capteur de 16 Mpx délivre des images détaillées et dignes d'un photophone haut de gamme, l'originale optique très grand-angle et le capteur de 8 Mpx montrent rapidement leurs limites.

Les deux modules photo sont de plus marqués par une rapide dégradation de l'image lors de la montée en sensibilité et délivrent ainsi des photographies dont la qualité est sapée par la présence de bruit numérique et du lissage trop important engendré par le traitement de l'image.

Malgré ces regrettables défauts, l'expérience de prise de vues est largement améliorée par le choix possible entre les deux focales fixes ainsi que par la nature même de l'objectif très grand-angle. Si distorsions et aberrations chromatiques sont de la partie, l'angle de champ de 135° (équivalant peu ou prou en une focale de 10 mm en 24x36) ouvre réellement de nouvelles perspectives photographiques. L'angle de champ est en fait tellement large qu'il convient de prendre garde au placement de ses doigts, sous peine de les voir apparaître à l'image.

Vidéo

Si les modules photo du LG G5 proposent tous deux d'enregistrer des vidéos en 2 160p 30 ips, 1080p 30 ips et 720p 30 ips, les options de stabilisation varient de l'un à l'autre et suivant la définition sélectionnée. Avec le module grand-angle de 16 Mpx, seule la stabilisation optique est proposée en UHD (3 840 x 2 160 px) tandis qu'il est possible de combiner stabilisation optique et numérique en Full HD (1 920 x 1 080 px). Le module très grand-angle de 8 Mpx n'étant pas doté de stabilisation optique, l'enregistrement en UHD ne propose aucune stabilisation tandis qu'il est possible d'activer la stabilisation numérique en Full HD. Notez par ailleurs que l'utilisation de la stabilisation numérique engendre une réduction de l'angle de champ.

Sans surprise, l'enregistrement vidéo est impossible en mode manuel, ce qui en limite par conséquent les options de réglage.
 
Test LG G5 vidéo
Capture d'écran de l'interface du mode vidéo.

Qualité d'image et autofocus en vidéo avec le module grand-angle en UHD.

Stabilisation optique puis stabilisation optique et numérique en vidéo avec le module grand-angle en Full HD.

Stabilisation numérique en vidéo avec le module très grand-angle en Full HD.

En terme d'efficacité, la stabilisation numérique apporte un réel plus à la stabilisation optique mais résulte parfois en une sensation de mouvement peu naturelle. Concernant la qualité d'image, la retranscription des détails et le rendu colorimétrique des vidéos Full HD sont corrects mais restent bien entendu inférieurs à ce qui est proposé lors de la capture d'images fixes — un bon qualitatif est cependant perceptible en UHD. À défaut d'être fulgurant, l'autofocus continu semble quant à lui relativement efficace.

Verdict

Test LG G5 recommandé par Focus Numérique

Après avoir été dans un premier temps sceptiques quant à l'association d'un module photo très grand-angle à un module grand-angle plus classique, force est d'avouer que nous avons été agréablement surpris. Alors que la plupart des smartphone s'équipent d'une focale fixe avoisinant 28 mm (équivalent 24x36), l'utilisation d'une très courte focale apporte en effet une touche d'originalité non négligeable. Dans la pratique, on s'attache vite aux images singulières — parfois même fantaisistes — procurées par cette focale... À tel point que le retour au grand-angle plus classique semble parfois manquer de saveur !

Au rang des regrets, on note cependant une rapide dégradation de la qualité d'image lors de la montée en sensibilité. Celle-ci se traduit en effet par l'apparition de bruit numérique et d'un traitement d'image entraînant un lissage trop présent. La perte de détails est relativement importante et le LG G5 parvient sur ce point à atteindre de moins bon résultats que son prédécesseur.

Pour nous faire oublier ce mauvais comportement en situation de basse luminosité, les deux modules photo peuvent néanmoins compter sur une interface de prise de vues complète et efficace (mode manuel, prise de vues au format RAW, etc.), une bonne réactivité, une gestion performante des couleurs et de la balance des blancs, ainsi qu'une bonne retranscription des détails... Du moins lorsque les conditions de prise de vues sont optimales. Certes, le module très grand-angle fait moins bien que sont aîné sur ce dernier point, mais le caractère improbable des images qu'il procure fait quelque peu oublier les défauts inhérents à l'originalité de sa conception.

Points forts

Points faibles

Mode manuel

Rapide dégradation de l'image lors de la montée en sensibilité (perte de piqué, apparition de bruit numérique, etc.)

Interface de prise de vues claire, complète et efficace

Qualité du module grand-angle en retrait

Stabilisation optique

Température de couleur de l'écran trop élevée (dominance légèrement bleutée)

Module photo très grand-angle

 

Support du format RAW

 

Bonne gestion de la balance des blancs et des couleurs

 

Réactivité des modules photo

 


> Le test complet du LG G5 sur Les Numériques
> Tous les smartphones testés
> Toute l'actualité
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation