Si les ambiances tamisées et les basses luminosités procurent bien souvent une sensation visuelle agréable, il est particulièrement difficile de retranscrire l'esthétique observée en photo. Nombre de portraits capturés dans ces situations de prise de vues peuvent cependant être sublimés grâce à une bonne compréhension de la lumière et un placement judicieux du sujet.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : le portrait en basse lumière
Photo : Sebastian Unrau.

Le principe

Bien que les différentes pratiques du portrait partagent la même base technique et requièrent une configuration matérielle relativement similaire, la façon dont il convient d'appréhender la lumière peut, elle, grandement varier. Nous distinguons ainsi le portrait par temps nuageux du portrait en basse lumière, cette dernière situation impliquant la présence d'un éclairage de faible intensité et bien souvent ponctuel (intérieur peu éclairé, rue de nuit, etc.).

Exercice photo : le portrait en basse lumière
Photo : Gabriel Barletta.

La réponse la plus évidente au manque de lumière ambiante consiste à choisir avec attention l'emplacement de votre sujet ainsi que l'angle de prise de vue avec lequel vous souhaitez le photographier. Si l'éclairage du visage — notamment des yeux — d'un modèle est souvent l'approche à privilégier, il est également possible de mettre en valeur un élément qui lui est caractéristique, tel qu'une partie du corps ou un accessoire, ou encore de laisser sa silhouette se dessiner grâce à un contre-jour.

En pratique

Photographier en situation de basse luminosité implique bien entendu d'utiliser une grande ouverture de diaphragme, d'augmenter la sensibilité ISO sur votre boîtier et d'adopter un temps de pose relativement long. Si vous êtes seul à pouvoir décider de la sensibilité maximale à utiliser en fonction des performances de votre appareil et de vos préférences personnelles, nous vous conseillons d'opter pour le mode "Priorité à la vitesse" et un temps de pose supérieur à 1/60 s afin de limiter les flous de bougé.

Exercice photo : le portrait en basse lumière
Photo : Andrew E. Weber.

Nous l'évoquions notamment à l'occasion de nos précédents exercices photo sur le portrait en plein soleil et les portraits d'enfants, les objectifs les mieux adaptés à ce type de prise de vue sont très certainement les "petits téléobjectifs", c'est-à-dire d'une focale proche de 85 mm (au format 24x36). Un objectif 50 mm à grande ouverture, souvent plus accessible financièrement, peut également faire l'affaire selon le résultat désiré.

Pour conclure

Exercice photo : le portrait en basse lumière
Photo : Rene Asmussen.

Souvenez-vous que pour tout spectateur, la lecture du sujet de la scène photographiée l'emporte sur celle de son environnement. Que ce soit par le mode de mesure de l'exposition ou à l'aide d'une correction en postproduction, vous devez donc gérer l'éclairage en fonction du sens que vous souhaitez donner à votre image.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

> Tous nos exercices photo
> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation