Présentation

La société hongkongaise Phottix, désormais bien connue pour ses accessoires photo variés et à prix abordables, est notamment active dans le domaine de l'éclairage. Elle propose ainsi un système adapté au studio (voir notre test de l'Indra500 TTL), mais aussi une gamme de flashs cobras, dont le Mitros+ TTL constitue la version la plus évoluée.

Il s'agit d'un flash pouvant être utilisé sur la griffe porte-accessoire d'un appareil photo, en mode manuel ou en mode TTL, avec les boîtiers Canon, Nikon et Sony (selon la version du flash). Phottix souhaitant développer une gamme de produits à la compatibilité étendue, le Mitros+ TTL propose un déclenchement optique, ainsi que par ondes radio. Il est donc compatible avec les systèmes Phottix Odin et Phottix Stratto II et peut agir dans les deux cas en tant qu'émetteur et en tant que récepteur.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL

Caractéristiques

Puissance : NG 58 (105 mm - 100 ISO)
Zoom : 24-105 mm (14 mm avec diffuseur grand-angle)
Temps de recyclage : 5 s (1:1) - 0,1 s (1:128) en mode flash normal
2,5 s (1:2) - 0,1 (1:6) en mode flash rapide
Durée de l'éclair : NC
Synchronisation : filaire (jack) - ondes radio (transmetteur et récepteur Phottix Odin et Phottix Stratto II) - optique
Lampe Pilote : non
Gradation : 1:1 / 1:128 (par incréments de 1/3 IL)
Alimentation : 4 piles AA
Dimensions : 20,2 x 7,7 x 5,8 cm
Poids : 427 g
Autres : mode manuel / mode TTL (pour appareils Canon, Nikon ou Sony) / mode stroboscopique / synchro flash haute vitesse / synchro premier rideau / synchro deuxième rideau / retardateur / bracketing d'exposition / tête rotative / diffuseur grand-angle interne / diffuseur grand-angle externe / réflecteur / compatible alimentations externes Phottix et Canon CP-E4

Prise en main

Le Phottix Mitros+ TTL a un poids de 427 g pour des dimensions de 20,2 x 7,7 x 5,8 cm. Bien que classique, son design n'a rien à envier aux ténors du genre. Le flash est vendu avec un support de table et une housse de protection dotée d'une accroche ceinture.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

La qualité de fabrication de ce flash cobra est exemplaire et égale celle des flashs haut de gamme de marques telles que Canon ou Nikon. Les points de jonction des différentes pièces ne comportent aucun jeu. Même la trappe permettant d'accéder aux piles AA — élément particulièrement fragile sur les flashs cobras — semble suffisamment robuste pour durer dans le temps.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

Situés sur le côté du flash, deux caches en caoutchouc protègent les différentes connectiques du Mitros+ TTL. Le premier révèle la présence d'une prise d'alimentation externe (compatible Phottix et Canon CP-E4), tandis que le deuxième dévoile une prise jack 3,5 mm pour le branchement d'un câble synchro et un port mini-USB autorisant la mise à jour du firmware (micrologiciel).

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

Le sabot en métal est doté d'un levier de verrouillage. Rappelons que ce système de fixation a notre préférence, pour le confort de manipulation qu'il octroie comparé à une fixation à vis.
 
Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

La tête du Mitros+ TTL autorise une rotation sur 360° ainsi qu'un inclinaison de 90° vers le haut et de 7° vers le bas. Elle est équipée d'un diffuseur grand-angle et d'un réflecteur de petite taille (éléments courants sur les flashs de cette catégorie). Un diffuseur grand-angle externe est de plus livré avec le flash, pour une diffusion plus importante de la lumière.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

Le panneau de contrôle rétroéclairé présente une interface quelque peu datée mais classique et relativement simple : choix de la puissance (par incréments de 1/3 IL), du niveau de zoom (de 24 mm à 105 mm), du mode de déclenchement, etc. Les boutons de contrôle partagent l'aspect robuste du flash.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL prise en main

Comme évoqué, le Phottix Mitros+ TTL se fixe sur la griffe porte-accessoire du boîtier pour être utilisé en mode manuel ou en mode TTL. Il est proposé à la vente en trois versions différentes pour l'utilisation du mode TTL avec des appareils photo Canon, Nikon ou Sony.

Pour rappel, ce flash peut être déclenché par un transmetteur Phottix Strato II, un transmetteur Odin ou un autre flash Mitros+. Utilisé en tant que transmetteur Odin, il offre de plus le contrôle TTL et le réglage manuel de la puissance et du zoom des flashs Mitros+ ou des flashs équipés de récepteurs Odin, ainsi que le déclenchement des flashs équipés de récepteurs Strato, Strato II ou Atlas II.

Test labo

Les tests labo visent à vérifier les caractéristiques techniques annoncées par le constructeur et la qualité de la lumière produite par le système. Nous allons donc nous attarder sur la distribution spectrale (peu intéressante pour un flash, mais pleine de sens pour des éclairages continus Led), la température de couleur, l'indice de rendu des couleurs, le nombre guide (puissance maximum et gradation) et le temps de recyclage à pleine puissance.

Température de couleur, indice de rendu des couleurs et distribution spectrale

L'indice de rendu des couleurs et la température de couleur sont calculés à partir de l'analyse spectrale (irradiance du flash) à différents niveaux de puissance. L'analyse spectrale est effectuée à l'aide d'un spectrophotomètre (X-Rite Colormunki associée à Argyll CMS).

L'indice de rendu des couleurs ou IRC est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l'IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles. Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l'éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL spectre lumineux

L'indice de rendu des couleurs calculé à partir de l'analyse spectrale du flash est de 98,4. La lumière produite est donc susceptible de restituer les couleurs d'un sujet de façon fidèle.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL température de couleur
 
On attend généralement d'un flash que sa température de couleur soit comprise entre 5 000 K et 6 500 K. D'une température de couleur en moyenne légèrement inférieure à 6 500 K, la lumière produite par le Phottix Mitros+ TTL est relativement froide. Cela pourrait s'avérer gênant lors d'une utilisation conjointe à droite sources de lumière. Nous notons cependant que le réglage de puissance du Mitros+ TTL n'a que peu d'impact sur sa température de couleur.

Puissance et gradation

Le nombre guide est une méthode de calcul d'exposition au flash simplifiée pour les photographes.
C'est le produit du réglage de diaphragme et de la distance flash-sujet pour une sensibilité ISO donnée :

Nombre guide (pour une sensibilité ISO donnée) = Diaphragme x Distance flash-sujet

Contrairement aux photos prises en lumière continue, le temps d'exposition n'intervient pas. En effet, le temps du flash (de 1/1000 s au 1/30000 s) est toujours bien plus court que la vitesse de synchronisation permise par l'appareil photo.

Le nombre guide d'un flash est donné dans des conditions données. Par exemple pour un flash cobra : 105 mm (zoom du flash), pleine puissance, à 1 m et 100 ISO. Pour un flash de studio, il est généralement donné avec l'utilisation d'un bol réflecteur standard.

Nous mesurons le nombre guide du flash à l'aide d'un posemètre étalonné, photo à l'appui. La courbe de gradation est obtenue à partir des données spectrales de l'éclair, mesurées à tous les paliers. Nous prenons en compte comme composante Y du système CIE XYZ, proportionnelle à la luminance.

Phottix Mitros+ TTL
NG annoncé NG mesuré
58 (105 mm - 100 ISO) 33 (105 mm - 100 ISO)

Nous avons mesuré le nombre guide à l'aide d'un flashmètre Gossen Starlite 2, avec le zoom du flash réglé sur 105 mm, à 2 m de distance et à pleine puissance. Nous avons obtenu un nombre guide de 33, relativement classique pour un flash cobra mais largement inférieur à la puissance indiquée par le constructeur.

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL puissance

Temps de recyclage

Le temps de recyclage est un paramètre très important dans le choix d'un flash. Dans certaines situations, il sera nécessaire de pouvoir réaliser une série rapide de photos tout en conservant l'usage du flash. Les personnes qui se sont essayées à la photo de mariage sont bien conscientes de ce problème.

Plusieurs paramètres entrent en compte : qualité des composants (par exemple les condensateurs), qualité des piles ou batteries utilisées, usure des piles, température. De plus, le temps de recyclage d'un flash n'est pas constant selon la manière dont il est utilisé. Plus la puissance est faible, plus le temps de recyclage est court.

Phottix Mitros+ TTL
1 : 1 1 : 2
2,5 s 0,8 s

Le temps de recyclage du Phottix Mitros+ TTL est relativement court pour un flash cobra. Il faut ainsi compter une moyenne de 2,5 s entre deux éclairs à pleine puissance et 0,8 s à la moitié de la puissance du flash. Comme avec tout flash cobra, le temps de recyclage du Mitros+ TTL augmente cependant de façon notable au fur et à mesure que la batterie ou les piles qui l'alimentent faiblissent.

Verdict

Test flash cobra Phottix Mitros+ TTL recommané par Focus Numérique

Avec le Phottix Mitros+ TTL, la société hongkongaise entend proposer une solution d'éclairage polyvalente, notamment destinée aux photographes événementiels mais aussi aux amateurs de strobisme. Les possibilités offertes par ce flash cobra sont de fait multiples, de par sa faculté à être utilisé en TTL avec les boîtiers Canon, Nikon et Sony (selon la version du flash), et grâce à sa compatibilité avec une grande partie des accessoires d'éclairage développés par Phottix (émetteurs, récepteurs, flashs de studio, etc.).

Si nous déplorons le fait que la température de couleur de la lumière émise par le flash soit un peu froide, ainsi que le manque de cohérence entre la puissance réelle du flash et celle annoncée par le constructeur, nous tenons à souligner que ces défauts ne sont pas rédhibitoires. La qualité de fabrication irréprochable du Mitros+ TTL et sa capacité à être efficace dans des situations de prise de vues variées nous conduisent à recommander ce flash cobra.

Points forts

Points faibles

Qualité de fabrication

Nombre guide inférieur à la puissance indiquée

Mode TTL

Température un peu élevée (lumière froide)

Compatibilité avec divers accessoires Phottix (émetteurs, récepteurs, etc.)

 

Contrôle de la puissance et du niveau de zoom par ondes radio

 

Nombreux modes de déclenchement (stroboscopique, synchro haute vitesse, etc.)

 

Mise à jour firmware (micrologiciel) possible

 

Possibilité de branchement d'une batterie externe

 

Diffuseur grand-angle et réflecteur

 

Sabot en métal avec levier de verrouillage

 


> Tous les tests de flashs cobra
> Toute l'actualité (tests et articles)
> Suivez en direct l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation