Alors que l'utilisation de tout appareil photo est bien souvent conditionnée par ses caractéristiques techniques, il est un terrain de jeu photographique qui semble particulièrement adapté aux smartphones. Que ce soit par la photographie de rue ou encore la photographie d'architecture, la ville et l'espace urbain se prêtent en effet tout particulièrement à la pratique spontanée de la photographie offerte par ces appareils photo de poche.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : smartphone et street photography
Photo : Hampus.

Le principe

Que vous soyez un photographe aguerri ou un simple amateur d'image, il y a fort à parier que le seul appareil photo que vous ayez en permanence sur vous est en fait un smartphone. La qualité des images produites peut être constamment remise en question, mais les nouvelles générations de terminaux se dotent d'outils plus performants, et les photophones ont le mérite de toujours se trouver à portée de main, permettant ainsi la capture de moments fugaces.

Exercice photo : smartphone et street photography
Photo : Ryan Vaarsi.

Il suffit d'ailleurs de s'intéresser à l'identité des appareils photo les plus utilisés en 2015 par les utilisateurs d'une plateforme de partage comme Flickr pour se rendre compte que les smartphones jouent désormais un rôle prépondérant dans nos usages photographiques. Car à la pratique spontanée de la photographie, s'ajoutent la facilité de retoucher rapidement des images à l'aide d'applications telles que Lightroom et Snapseed, et celle de partager les photos résultantes.

En pratique

Si c'est dans les appareils photo de taille réduite (notamment les compacts experts) que les street photographers ont toujours trouvé les meilleurs compagnons, les caractéristiques techniques des smartphones modernes permettent de renouer, dans une certaine mesure, avec la tradition de la photographie de rue. Leur focale grand-angle (bien souvent équivalente à 28 mm) et la discrétion qu'ils procurent par leur compacité en font en effet des outils photographiques adaptés à l'espace urbain.

Exercice photo : smartphone et street photography
Photo : Herry Lawford.

Principal point faible des smartphones par rapport aux appareils photo traditionnels : leurs capteurs de petite taille présentent des performances limitées en situation de faible luminosité et rendent quasi impossibles les jeux de profondeur de champ. Bien que ceci soit particulièrement handicapant lorsqu'il s'agit de réaliser des portraits ou encore des photographies de nuit, les modules photo des smartphones trouvent la quintessence de leur utilisation dans la pratique de la photographie de rue et de la photographie urbaine en général.

Pour conclure

Exercice photo : smartphone et street photography
Photo : Jun Takeuchi.

Photographier l'espace urbain consiste à capturer des édifices et des scènes de vie, mais également des jeux de lumière ainsi que des harmonies de formes et de couleurs. En l'absence de jeu de profondeur de champ, il est crucial de se concentrer sur la composition de l'image : utilisez les formes géométriques et les lignes de force qui parcourent votre environnement de façon à guider le regard du spectateur.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

> Exercice photo : la photographie de rue
> Exercice photo : la photographie d'architecture
> Tous nos exercices photo
> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation