Si Panasonic n'avait rien présenté au CP+ en début d'année, c'était pour mieux préparer l'arrivée du GX80 qui vient jouer la carte de la compacité jusqu'alors réservée à la série GM.

Panasonic GX80 test review présentation

Avec le GX80, Panasonic introduit une nouvelle série d'appareils qui vient s'insérer entre les G dont la forme s'inspire des reflex et les GX avec un chiffre, véritable haut de gamme technique de la marque. Ce qui intéresse ici en premier, c'est la compacité. En effet, le GX80 emprunte également à la série GM avec un boîtier compact, mais plus équilibré que les GM1/GM5 à qui il manque définitivement une petite poignée. 

Nous avons pu prendre en main des modèles de présérie et la finition du GX80 est vraiment agréable. L'appareil est assez lourd pour inspirer confiance, les commandes sont souples et résistantes à la fois et le revêtement a une texture agréable. Le boîtier sera disponible en plusieurs coloris : noir, bicolore noir / anthracite et bicolore marron / argent. 

Exit le filtre passe-bas

Panasonic était l'une des rares compagnies à ne pas proposer de capteur sans filtre passe-bas. Sans ce filtre qui floute légèrement l'image pour limiter les effets de moirage, les images apparaissent plus piquées. Le GX80 met un terme à cette lacune avec un capteur LiveMOS de 16 Mpx dépourvu de ce fameux filtre. La firme nippone compte sur un nouveau processeur de traitement des données pour limiter l'apparition de moirage. 

Panasonic GX80 test review vue de dessus

Au niveau de l'autofocus, le GX80 dispose de la crème avec la technologie DFD (Depth From Defocus) qui permet à l'appareil de savoir dans quel sens réaliser la mise au point et limiter les effets de pompage. Le boîtier dispose d'également d'un nouvel obturateur électromagnétique qui vient en lieu et place de modèle à ressort. Cet obturateur présente plusieurs avantages : limitations des vibrations et du bruit. Il est toutefois moins rapide et "ne grimpe" qu'au 1/4 000 s (synchro flash 1/160 s). Le capteur dispose bien entendu d'un obturateur électronique qui permet une obturation au 1/16 000 s pour photographier en plein soleil à pleine ouverture avec des optiques lumineuses. 

Le mode rafale est capable de grimper à 8 ips sans suivi AF et jusqu'à 6 ips en mode AF-C ce qui rendrait le GX80 utilisable pour de la photographie d'action. 


Double stabilisation optique et mécanique

Le GX80 reprend le double système de stabilisation par déplacement du capteur et la prise en compte des optiques stabilisées (sur 5 axes lorsque les deux systèmes sont utilisés : 3 axes mécaniques et 2 axes optiques) . Une technologie qui permet de bénéficier de l'efficacité de la stabilisation mécanique sur les focales les plus courtes (moins de 100 mm) et de l'efficience de la stabilisation optique pour les focales plus longues.  

Panasonic GX80 test review vue de dos LCD orientable

Le GX80 propose un viseur électronique intégré sur le côté gauche de l'appareil. Il s'agit malheureusement d'une dalle (2 764 000 points) à affichage séquentiel (avec le risque d'effets arc-en-ciel) et non Oled. Le grossissement de 0,7x est agréable, mais il n'atteint pas le confort du GX8 qui propose un grossissement de 0,77x. Côté écran, le GX80 dispose d'un modèle monté sur une double charnière pour une inclinaison de 45° vers le haut et 88° vers le bas. L'écran est tactile et l'affichage toujours aussi fluide. 

La 4K en vidéo et en photo (ou presque)

Panasonic reconduit logiquement la vidéo 4K déjà présente dans les G7 et GX8 à 30/25 et 24p à 100 Mbps. Attention, il s'agit bien d'un enregistrement UHD en 3 840 x 2 160 px et non un véritable 4K (4 096 x 2 160 px) qui sert ici plus d'argument marketing. Le GX8 dispose d'une fonctionnalité intéressante qui permet de réaliser un mouvement panoramique dans une vidéo UDH afin de réaliser un mouvement parfait pour une vidéo HDTV 1080.
Le mode 4K Photo est également de la partie et permet d'extraire une image en 8 Mpx dans une séquence de 30 images par seconde. Vous retrouverez le mode post focus qui permet de redéfinir, dans une certaine limite, la zone de mise au point après la prise de vue. 

En vidéo, le GX80 est capable de filmer en HDTV 0180 à 60/50/30/25 et 24p en 28 à 20 Mbps. 

Et pour le reste

Le GX80 est le premier hybride (COI) Panasonic à disposer d'une prise micro-USB pour la recharge de la batterie. Une attention plus que louable d'autant que le batterie n'est créditée que de 280 images par charge par la norme CIPA. L'autonomie reste encore et toujours un point épineux pour les hybrides. Un nouveau filtre monochrome fait également son apparition, le L Monochrome. Il s'agit d'une simulation d'un film argentique plus contrasté que le mode monochrome habituel. 

Panasonic GX80 test review vue face et os

Le GX80 dispose d'une puce Wi-Fi pour le pilotage à distance ou le transfert des images vers un smartphone ou une tablette. La puce NFC qui facilite l'appairage est ici remplacée par un QR Code à scanner par l'application. 

Prix et disponibilité

Le Panasonic GX80 sera disponible au mois de mai en plusieurs configurations : 
- nu à 699 euros
- avec un 12-32 mm à 799 euros
- avec 14-140 mm à 1099 euros
- avec le 12-32 mm et le 35-100 mm à 1 000 euros

Notre premier avis

Le Panasonic GX80 est un ajout intéressant à la gamme hybride de Panasonic. Le boîtier est esthétiquement réussi, bien fabriqué et présente une fiche technique intéressante avec les dernières technologies de Panasonic (autofocus rapide DFD /vidéo UDH / mode photo 4K / double stabilisation mécanique et optique) et quelques innovations comme le capteur sans filtre passe-bas ou le nouvel obturateur plus silencieux. Dans un format assez compact, vous disposez d'un viseur électronique assez large et d'un écran orientable. Voilà qui pourrait plaire aux photographes allergiques au G7 et à sa "bouille" de petit reflex. 

Caractéristiques
Capteur - Live MOS (17,3 x 13,0 mm) (en 4:3) sans filtre passe-bas. 16 Mpx
Monture - Micro 4/3
Optique livrée - selon kit
Stabilisation - oui. Mécanique. Prise en compte de la stabilisation optique des optiques compatibles.
Antipoussière - oui. Par onde ultrasonique
Viseur - LCD 2764K points (couverture de champ : 100%) avec détecteur oculaire. Environ 1,39x / 0.7x (équiv 35mm)
Flash - oui. Escamotable. NG 6 équivalent (ISO 200・m),
Écran - LCD TFT tactile et orientable. 7,5 cm / ratio 3:2. Environ 1040K points.
Mise au point - Autofocus à détection de contraste avec technologie DFD
Modes autofocus - AFS (Simple) / AFF (Flexible) / AFC (Continu) / MF
Visage / Détection de l’oeil / Suivi / 49 zones / 1 zone / 1 point / MAP tactile / Multi perso
EV -4 - 18 (ISO100 équivalent)
Mesures d'exposition - Multiple / Centrale pondérée / Spot sur 1728 zones
Modes d'exposition - PSAM, modes scènes
Vitesse d'obturation - Obturateur plan focal électromagnétique. 1/4000 -60
- Electronique: 1/16000-110 sec
Motorisation - 8 ips sans suivi AF. 6 ips avec suivi AF. Mode SH à 40 ips.
Sensibilité ISO - Auto / Intelligent ISO / 100 (Etendu) / 200 / 400 / 800 / 1600 / 3200 / 6400 / 12800 / 25600 et jusqu’à ISO 6400 en vidéo (ISO Auto en mode M)
Mémoire - SD/SDHC/SDXC (UHS-I et UHS-II)
Format image - photo : JPEG / RAW (.RW2)
- vidéo : MP4/ AVCHD
UDH 3 840 x 2 160 30/25/24p
HDTV 1080 à 60/50/30/25/24p
Alimentation - Batterie Lithium-ion rechargeable (7.2V, 1200mAh, 8.7Wh)
Connexion - USB 2.0 Micro-B, micro HDMI TypeD, entrée télécommande φ2.5mm, entrée micro stéréo
φ3.5mm, Wi-Fi
Dimensions - 122 x 71 x 44 mm
Poids - 426 g
Logiciels - PHOTOfunSTUDIO 9.7 PE (Windows XP / Vista / 7 / 8 / 8.1), SILKYPIX® Developer Studio 4.3 SE
Dans la boîte - Batterie, Chargeur de batterie, câble USB, sangle d’épaule, DVD-ROM, Capuchon, cache-griffe


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation