2015 a été l'année de Phase One avec une nouvelle plateforme de prise de vue XF et le premier dos à 100 Mpx. 2016 pourrait bien être celle de Hasselblad, qui dévoile aujourd'hui un nouveau boîtier H6D et deux dos numériques à 50 et 100 Mpx. De quoi repositionner solidement la marque face à la concurrence.

Hasselblad H6D-100 éclaté

La gamme Hasselblad H, introduite en 2002, a connu de nombreuses itérations avec notamment les séries HxD dédiées aux dos numériques. Actuellement, les H3D / H4D et H5D sont encore au catalogue de la marque avec des dos capables d'enregistrer de 31 à 60 millions de pixels. Des versions 200MS (pour multishot) proposent également une définition de 200 Mpx combinant plusieurs prises de vues.

Aujourd'hui, la marque suédoise présente donc une toute nouvelle plateforme de prise de vue associée à deux nouveaux dos numériques CMOS : la série H6D.

Présentation

Nouveaux capteurs jusqu'à 100 Mpx et vidéo jusqu’à l'UHD en RAW

La nouvelle gamme H6D se décline en deux versions disposant de deux capteurs différents :
  • - l'H6D-50c : capteur CMOS de 43,8 x 32,9 mm (identique à celui du H5D-50c), 8 272 x 6 200 px ;
  • - l'H6D-100c : capteur CMOS de 53,4 x 40 mm, 11 600 x 8 700 px.

Les deux capteurs sont fabriqués par Sony qui, pour l'occasion, fait main basse sur une bonne partie du marché moyen format, le géant nippon fabriquant probablement pour PhaseOne et Pentax.

Capteurs pour Hasselblad H6D-50c et 100c

Pour le capteur 100 Mpx, le constructeur annonce une dynamique de 15 IL sur 16 bits (fichiers de plus de 600 Mo...), mais il sera possible d'utiliser le dos en 14 bits pour gagner en réactivité, donc en souplesse d'utilisation. Le mode rafale grimpe à 2,5 ips sur le 50c et 1,5 ips sur le 100c.

L'utilisation des capteurs CMOS permet une meilleure gestion du bruit électronique avec une plage ISO revue à la hausse : 100 à 25 600 ISO pour le 50c, et de 100 à 12 800 ISO pour le 100c. Le CMOS autorise également la visée directe sur écran (liveview). Les deux modèles dispose d'un écran LCD tactile multipoint de 920 000 points (7,5 cm de diagonale) et un rafraîchissement de l'écran à 30 ips. Le focus peaking coloré est également de la partie. Il sera possible d'avoir un retour vidéo avec l'application Phocus Mobile ou sur ordinateur.
Hasselblad H6D-100c vue de dos

Avec cet écran tactile, Hasseblad inaugure également une nouvelle manière de piloter et paramétrer son boîtier, avec une interface graphique remise au goût du jour avec de larges icônes.

Hasselblad H6D interface graphique

L'enregistrement vidéo s'invite pour la première fois chez Hasselblad. Le H6D-50c propose un enregistrement HDTV 1080 à 30 ips (H.264). Le 100c est sans doute plus intéressant, puisqu'il propose la captation UHD (3 840 x 2 160 px) à 30 ips. Si le codec H.264 est également employé, il sera possible d'enregistrer en RAW — un format malheureusement propriétaire qu'il faudra de transformer en Apple ProRes à l'aide du logiciel Phocus 3. Avec cette fonctionnalité, Hasselblad est l'une des rares marques à proposer l'enregistrement vidéo en RAW. Voilà qui est plutôt étonnant !

Boîtier revu

Pour le H6D, Hasselblad a revu en profondeur l'électronique de son boîtier afin d'apporter un surcroît de puissance de traitement et de réactivité, à la fois pour le boîtier et le dos numérique. Le boîtier dispose désormais de deux emplacements pour des cartes mémoire avec deux formats différents : SD et CFast. Ce dernier format étant présent pour faciliter l'enregistrement vidéo UDH.

Le H6D dispose désormais d'une connectique moderne et particulièrement intéressante pour la vidéo avec une entrée micro stéréo (3,5 mm), une sortie casque, une sortie HDMI, une sortie USB 3 (type C) pour le transfert des données et le mode connecté, une entrée et une sortie pour la synchro flash. 

Hasselblad H6D connecteurs

Le H6D dispose également d'une puce Wi-Fi en standard. Là encore, c'est une première pour la marque et les protocoles les plus récents sont supportés (802.11 a/b/g/n - 2,4 et 5 GHz).

Hasselblad H6D commandes

Côté alimentation, le H6D ne requiert qu'une seule batterie qui alimente à la fois le boîtier et le dos, contrairement au système PhaseOne qui requiert deux batteries.

Optiques mises à jour

Hasselblad profite de la sortie du H6D pour mettre à jour son parc optique avec des modèles équipés d'obturateurs rapides capables de grimper à 1/2 000 s.

L'ensemble du système H bénéficie de cette mise à jour : les boîtiers jusqu'à H5D pourront désormais déclencher au 1/1 000 s (contre 1/800 s précédemment), et les nouveaux H6D permettent un déclenchement jusqu'au 1/2 000 s. Les optiques disposant de ces nouveaux obturateurs centraux seront marquées d'un petit carré orange.

Hasselblad parc optique pour H6D

Phocus 3 face à CaptureOne Pro 9

Derrière l'affrontement des boîtiers, un autre combat fait rage : celui du logiciel. En effet, PhaseOne s'est largement imposé dans les studios de prise de vue par le biais de son logiciel CaptureOne Pro, qui permet de piloter à distance de nombreux reflex Canon et Nikon en plus des dos PhaseOne. Cette polyvalence et la qualité du rendu des images ont rapidement conquis les photographes qui font désormais confiance à la marque et au matériel associé.

Pour contrer cette hégémonie, Hasseblad présente également une 3e version de son logiciel de traitement des fichiers bruts et de travail en mode connecté : Phocus 3. Cette mise à jour s'inspire grandement de son concurrent de point de vue de l'interface.

Phocus 3 dispose désormais d'outils pour la retouche locale (moirage, accentuation, exposition...), un point très attendu par les photographes. Le logiciel sera capable de lire les vidéos produites par les boîtiers et vous pourrez transcoder les vidéos RAW en Apple ProRes.

Hasselblad Phocus 3

Prix et disponibilité

Le H6D-50c sera disponible au mois d'avril pour tarif conseillé de 23 000 € HT. Naturellement, un programme de rachat du matériel est prévu. Ainsi, si vous possédez un H4D-40/50, Hasselblad vous propose une reprise de votre matériel à hauteur de 8 400 € pour un montant total de 14 500 €.

Le H6D-100c, lui, sera disponible au mois de juin pour un tarif conseillé de 29 000 € HT. La reprise d'un H4D-40/50 vous permettra d'acquérir le nouveau boîtier au tarif préférentiel de 19 500 €. 

Notez que le programme de reprise fonctionne également avec du matériel photo non produit par Hasselblad.

Hasselblad H6D vue de côté

Notre premier avis

Hasselblad se devait de réagir face aux attaques réitérées de son concurrent danois. C'est chose faite avec la série H6D et ces dos à 50 et 100 Mpx, qui viennent s'opposer frontalement aux PhaseOne XF IQ3-50 et 100MP.

Au niveau de la définition, le retard est donc comblé. Toutefois, le nouveau H6D manque un peu de mordant pour prendre réellement l'ascendant sur son concurrent direct. Nous aurions aimé un autofocus amélioré, ou des fonctionnalités actuelles comme un mode HDR, timelapse ou un stacking focus comme le propose... PhaseOne. Sur le papier, la plafeforme PhaseOne XF semble un peu plus moderne et un peu plus innovante (pilotage des flashs Profoto intégré, travail à l'hyperfocale...). Reste à voir comment le boîtier Hasselblad se comporte en production.

L'évolution de Phocus était également attendue et elle est au rendez-vous. Néanmoins là encore, les évolutions sont trop timides et, surtout, le logiciel ne permet toujours pas de piloter d'autres boîtiers à distance, contrairement à CaptureOne Pro.

Le système Hasselblad reste essentiellement intéressant pour son parc d'optiques plus homogène (toutes disposent d'un obturateur central), la variété de ses optiques à décentrement (24, 28, 35, 50, 80 et 100 mm avec un adaptateur) et leur qualité. Le mode vidéo est sans doute voué à évoluer, mais en l'état, il est semble encore trop embryonnaire pour intéresser des vidéastes. Les tarifs Hasselblad sont également plus accessibles que certains équivalents PhaseOne, notamment le modèle à 100 Mpx, disponible à moins de 29 000 € alors que le 100MP de PhaseOne frôle les 34 000 € HT.

Caractéristiques

Capteur : CMOS 50 Mpx (43,8 x 32,9 mm) (50c)
CMOS 100 Mpx (53,4 x 40 mm) (100c)
Monture : Système H
Optique livrée :  
Stabilisation : non
Antipoussière : non 
Viseur : optique. Grossissement 3,1x
flash :  
Écran : oui, sur le dos numérique. 7,5 cm / 921 000 points, tactile.
Mise au point : TrueFocus (1 point) avec correction du décentrement
Modes autofocus : simple
Mesures d'exposition : spot, pondérée centrale
Modes d'exposition : PSAM
Vitesse d'obturation : De 60 min à 1/2 000 s (synchroflash jusqu'à 1/2 000 s)
Motorisation : 2,5 ips (50c)
1,5 ips (100c)
Sensibilité ISO : 100 à 25 600 ISO
Mémoire : SD / CFast
Format image photo : JPEG et RAW (3FR)
Format image vidéo : HDTV 1080 30p (50c) H.264 / UDH 30p (100c) H.264 et RAW
Alimentation : 1 batterie Li-Ion 7,2 V / 3 100 mAh
Connexion : USB 3 type C, HDMI, Wi-Fi, entrée micro, sortie casque, alimentation, sychro flash en entrée et sortie
Dimensions : 153 x 131 x 205 mm (avec optique HC80 mm)
Poids : 2,3 kg avec optique HC80 mm
Logiciels : Phocus 3
Dans la boîte : /

> Présentation du H6D-50c sur le site de Hasselblad
> Présentation du H6D-100c sur le site de Hasselblad

> Tous les reflex et dos testés
> Toute l'actualité (tests et articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation