Formats vidéo

Le Sony RX10 III, comme son prédécesseur, est capable d'enregistrer en HDTV 1080, mais également en UHD à savoir en 3 840 x 2 160 px dans un format XAVC-S (voir "Comprendre les formats XAVC et XAVC-S). Il intègre également le format XAVC-S pour l'enregistrement HDTV 1080, ainsi que les formats plus classiques AVCHD et MP4.

  • Formats en PAL
  • - XAVC-S 4K (H.264) : UHD (3840 x 2160 px) 25p (100 Mbps ou 60 Mbps)
  • - XAVC-S (H.264) : HDTV 1080 100p (50 Mbps), 50p (50 Mbps) et 25p (50 Mbps)
  • - AVCHD (H.264) : HDTV 1080 50i (24, 17 Mbps) / 50p (28 Mbps) / 25p (24, 17 Mbps)
  • - MP4 (H.264) : 1920 x 1080 50p (28 Mbps), 25p (16 Mbps) et 720p 30 ips (6 Mbps)

Sony Cyber-shot RX10 3, test review mode vidéo

Il est possible de filmer à la norme NTSC, mais cela requiert la réinitialisation complète du boîtier. Cette manipulation monopolise l'appareil pendant au moins 5 secondes et nécessite surtout le formatage de la carte mémoire !

En mode NTSC, la cadence d'enregistrement change et vous pouvez accéder au mode "cinéma" avec le 24p.

  • Formats NTSC
    • - XAVC-S 4K (H.264) : UHD (3840 x 2160 px) 30/24p (100 Mbps ou 60 Mbps)
  • - XAVC-S (H.264) : HDTV 1080 120p (50 Mbps), 60/30p (50 Mbps) et 24p (50 Mbps)
  • - AVCHD : HDTV 1080 60i (24, 17 Mbps) / 60p (28 Mbps) / 24p (24, 17 Mbps)
  • - MP4 : 1920 x 1080: 60p (28 Mpbs), 30p (16 Mbps) et 720p 30 ips (6 Mbps)

Dommage, le RX10 Mark III n'offre pas l'accès au format 4K Ciné (4 096 x 2 160 px).

Il est possible de filmer sur une plage de sensibilités allant de 64 à 12 800 ISO. Le boîtier offre une entrée micro stéréo et une sortie casque, et la prise accessoire permet en outre de brancher un module pour micros XLR.

Mode HFR

En mode HDTV 1080, il est possible de filmer jusqu'à 120 ips, ce qui permet de ralentir les vidéos de 4,8x sans perte de qualité. En outre, il est possible d'activer un mode HFR qui permet de filmer

Le RX10 III intègre également un mode HFR proposant trois vitesses d'enregistrement : 1 000 i/s (ralenti 40x), 500 i/s (ralenti 20x) et 250 i/s (ralenti 10x) avec une lecture en 25p. Le HFR est disponible en HFR P, HFR A, HFR S et HFR M, reprenant les classiques réglages PASM qui permettront donc de jouer sur l'exposition et la profondeur de champ. Attention : en toute logique, la vitesse d'obturation sera forcément d'au moins 1/1 000 s à 1 000 i/s, 1/500 s à 500 i/s et 1/250 s à 250 i/s, ce qui impose de filmer dans de très bonnes conditions lumineuses si vous voulez éviter que la montée en sensibilité ne dégrade l'image.

Attention également, si les vidéos sont enregistrées en HDTV 1080, elles ne sont pas captées dans cette définition.
  • – 1 000 i/s : 1 136 x 384 px ;
  • – 500 i/s : 1 676 x 566 px ;
  • – 250 i/s : 1 824 x 1 026 px.

Le mode 250 i/s est donc assez proche de la définition native du HDTV 1080 et sera facilement exploitable.

Attention encore, l'enregistrement HFR ne dure pas plus de 2,1 secondes.

En mode 1 000 i/s, l'image jouée en 1080 de haut est donc très étirée et paraît floue. Il est regrettable que l'appareil ne propose pas également l'enregistrement en natif.


Assistants

Le Sony RX10 III propose de nombreux assistants pour vous épauler lors de vos enregistrements :

  • - zébras (70 / 75 / 80 / 85 / 90 / 95 / 100 / 100+) ;
  • - loupe lorsqu'on met au point manuellement ;
  • - peaking level / color ;
  • - enregistrement du TimeCode : REC RUN ou FREE RUN ;
  • - Dual Video REC (enregistrement simultané en XAVC-S et MP4 movie, ou en AVCHD et en MP4, pour utilisation de PROXY plus légers à monter) ;
  • - marqueurs 4:3 / 13:9 / 14:9 / 15:9 / 1.66:1 / 1.85:1 / 2.35:1.

Sony Cyber-shot RX10 3, test review mode vidéo marqueurs video

Profils, HDMI

La sortie HDMI du RX10 III n'est pas compressée. Vous pouvez capturer les vidéos en 4K 4:2:2 et 10 bits sur un enregistreur externe, mais attention : le signal reste en 4:2:0 8 bits ; seule l'encapsulation du fichier a des caractéristiques supérieures.

Le RX10 III reprend les différents profils colorimétriques présents sur l'A7S et l'A7 II. Les gammas, matriçages ainsi que tous les autres réglages vidéo peuvent être paramétrés dans les Picture Profiles, comme sur les caméscopes semi-pros de la marque (pour plus de détails, vous pouvez vous reporter à notre article "RAW, Log et REC709"). Vous pourrez donc exploiter au mieux les capacités du capteur avec, en contrepartie, un temps de post-traitement important.



Notez que ces profils sont encore et toujours cachés derrière des noms obscurs (PP1, PP2, PP3...). C'est toujours aussi peu pratique pour passer de l'un à l'autre sans consulter leurs caractéristiques.

Sony Cyber-shot RX10 3, test review mode vidéo profil image

Bon point, il est désormais possible de filmer en Gamma S-Log tout en conservant un aperçu facilement compréhensible avec la fonction Gamma Display Assist. L'image est automatiquement convertie sur l'écran en mode Rec709 (800%).

Cartes mémoire

Les cartes SDXC ou SDHC sont acceptées par le RX10 III. S'il était auparavant impératif d'avoir une carte mémoire SDXC pour filmer en UHD/4K, cette limitation n'a plus cours avec le RX10 Mark III : une excellente nouvelle.

Exemple de vidéo

> Spectacle intérieur 4K

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation