Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Sony RX10 Mark III est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 200 ISO et une ouverture de f/5,6. 

Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (.ARW). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Le Sony RX10 III est équipé d'un capteur 1" de 20 Mpx Exmor RS, probablement le même que celui qui équipe le Mark II présenté en 2015. Il s'agit donc d'une version stacked (S) qui intègre une puce de traitement des données pour accélérer les processus liés à la captation. C'est également un capteur BSI (Back Side Illuminated ou "rétroéclairé")

Avec cette définition (20,1 Mpx effectifs), la taille des photodiodes est d'environ 2,4 µm. La plage ISO s'étend nativement de 64 à 12 800 ISO.

Sony Alpha 7R 2 (A7R 2) test review taille de capteur
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Le capteur 1" de 20 Mpx donne encore ici pleinement satisfaction avec une plage de 100 à 800 ISO d'excellente qualité. Le bruit est parfaitement maîtrisé, le lissage, modéré et les artéfacts, invisibles. Vous n'aurez donc aucun scrupule à pousser le curseur à 1 600 ISO. Là encore, le traitement du bruit électronique est remarquable, avec un bon équilibre entre granulation / lissage et pixels colorés.

Le premier cap est franchi à 3 200 ISO. Le moutonnement est immédiatement plus visible et l'image perd en spontanéité et en finesse. Cette sensibilité est toutefois facilement exploitable pour des formats raisonnables et a fortiori pour un affichage écran.

Les valeurs supérieures sont plus problématiques : les couleurs sont plus fades, la granulation plus grossière et les marbrures violettes sont plus faciles à mettre en évidence. Il faudra réserver les sensibilités 6 400 et 12 800 ISO aux cas extrêmes. Pour faciliter le travail, il sera possible de retoucher les images en noir & blanc.

Sony RX10 Mark III : Réduction du bruit standard 64-400 ISO
Sony RX10 Mark III : Réduction du bruit standard 800-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (64-100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 1 600 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Nous avons choisi de confronter le Sony RX10 Mark III à quelques boîtiers emblématiques actuels :

Dans cet exercice, il est intéressant de noter que les RX10 Mark II et Mark III ne présentent pas de différences fondamentales. La qualité des images à 1 600 ISO est identique et les ingénieurs de Sony ne semblent pas avoir modifié les algorithmes de traitement des données. Le Canon G3 X se comporte vraiment bien et remporte cette confrontation avec une granulation plus fine et plus agréable. Les deux Sony se placent directement derrière et le FZ1000, beaucoup plus ancien, arrive en queue de peloton.

Oscilloscope

Passons certaines images obtenues avec le RX10 Mark III sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Si les les dégradés sont parfaitement rendus à 100 ISO, l'oscilloscope indique un bruit déjà visible dans les zones les plus denses. Le graphique s'affole un peu à partir de 3 200 ISO.

Sony RX10 Mark III test review bruit électronique sur gris 100 ISO
Sony RX10 Mark III – 100 ISO
Sony RX10 III test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Sony RX10 Mark III test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Sony RX10 Mark III – 1 600 ISO
Sony RX10 Mark III test review bruit graphique 1600 ISO
Sony RX10 Mark III test review gamme gris à 3 200 ISO
Sony RX10 Mark III - 3 200 ISO
Panasonic GX80 test review bruit gamme gris graphique 3200 ISO
Sony RX10 Mark III test review bruit gamme gris 6400 ISO
Sony RX10 Mark III – 6 400 ISO
Sony RX10 mark III test review bruit  graphique 6400 ISO
Sony RX10 III test review bruit gamme gris 12800 ISO
Sony RX10 Mark III – 12 800 ISO
Sony RX10 III test review bruit graphique 12800 ISO


Au final, le Sony RX10 Mark III présente la même gestion du bruit électronique de son prédécesseur : le bruit est bien traité jusqu'à 1 600 ISO, et il sera possible de pousser à 3  200 ISO sans trop d'inquiétude.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation