Si le bruit numérique a longtemps été considéré comme le cousin indésirable du grain argentique, certains photographes savent l'utiliser à bon escient et l'exploiter pour en tirer un relief qui manque parfois cruellement aux photographies numériques. Alors que ses effets indésirables sont largement perceptibles en couleur, la pratique du noir et blanc est plus à même de mettre à profit ses propriétés graphiques.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : utiliser le bruit numérique en noir et blanc
Photo : Jose Murillo.

Le principe

Le bruit numérique est en quelque sorte comparable à ce que l'on appelle le grain en photographie argentique. Tout comme un film, un capteur numérique ne dispose en réalité que d'un seul niveau de sensibilité ISO, appelé sensibilité nominale. Pour retranscrire correctement une image capturée dans des conditions de faible éclairage, il faut augmenter artificiellement la sensibilité du capteur, c'est-à-dire amplifier le signal qu'il reçoit.

Exercice photo : utiliser le bruit numérique en noir et blanc
Photo : Jose Murillo.

L'augmentation de la sensibilité du capteur se traduit par l'apparition d'informations parasites qui s'ajoutent de façon aléatoire aux détails de la scène photographiée. Ce phénomène — que l'on appelle donc bruit numérique — est particulièrement visible dans les zones sombres d'une image ainsi que sur les aplats de couleur uniformes.

Si tous deux ont pour résultat une certaine perte de détails, le bruit de luminance est visible sous la forme de taches foncées ou claires qui donnent un aspect granuleux à l'image, tandis que le bruit de chrominance apparaît sous la forme de taches de couleurs aléatoires. La conversion d'une image en noir et blanc permet ainsi d'exploiter le relief du bruit tout en faisant fi de ses désagréments chromatiques.

En pratique

Alors qu'il est possible de réduire le bruit numérique lors de la retouche des images, cette opération s'accompagne en général d'une certaine perte de détails. D'autres images présentent par ailleurs l'occasion d'exploiter le bruit créé à la prise de vue. C'est notamment le cas de certaines photographies de concert ou encore de photographies de rue dont l'esthétique a toujours été marquée par l'utilisation de traitements noir et blanc contrastés et granuleux.

Bien que dépendante de la qualité et de la taille du capteur de l'appareil photo utilisé, l'apparition du bruit numérique est bien souvent réellement perceptible (sur les boîtiers récents) à partir d'une sensibilité de 3 200 ou 6 400 ISO. Tentez de flirter avec ce seuil pour que le bruit numérique soit visible, mais ne dégrade pas trop la qualité de l'image.

Exercice photo : utiliser le bruit numérique en noir et blanc
Photo : Abigail Keenan.

Une autre stratégie consiste sélectionner une photographie capturée à l'aide d'une basse sensibilité — et présentant ainsi un très faible niveau de bruit — de façon à créer un effet de grain lors de la phase de retouche. S'il est tout à fait possible de convertir une photographie en noir et blanc avec un logiciel de développement de fichier RAW tel que Lightroom, des plugins ont fait du monochrome et de la simulation de films leur spécialité. C'est notamment le cas de Topaz B&W Effects, Silver Efex Pro et MacPhun Tonality Pro.

Pour conclure

Exercice photo : utiliser le bruit numérique en noir et blanc
Photo : Jose Murillo.

Que vous optiez pour une correction ou une amplification, sachez que le bruit numérique n'est pas une fatalité. Si l'essor de la photographie numérique a favorisé le développement d'une esthétique définie par la précision de l'image, il n'en a pas toujours été de même ; les photographies bruitées peuvent ainsi posséder un charme qui leur est propre.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

> Tous nos exercices photo
> Tous nos tutoriels
> Toute l'actualité (articles)

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation