Le Canon EOS 1300D est le ligne héritier de la lignée inaugurée avec le 1000D en 2009 et vient remplacer le 1200D. Vous retrouvez donc un boîtier compact, léger et facile à prendre en main.

Canon 1300D reflex test review





Boîtier

Les premiers pas avec le 1300D sont plutôt rassurants : la poignée bien dessinée et le revêtement assurent une bonne préhension, et les matériaux sont d'assez bonne qualité. Entendons-nous bien : c'est un reflex en plastique, mais la finition est plutôt agréable et le rendu noir mat est du plus bel effet. Toutefois, comme toutes les surfaces mates, le 1300D craint les rayures et les petits chocs : notre exemplaire a mal supporté son séjour de test dans notre sac à dos avec optiques et clés...

Canon 1300D test review

Le reflex Canon est compatible avec les optiques EF (24x36) et EF-S pour capteur APS-C. Attention, un kit avec un 18-55 mm non stabilisé est commercialisé. Pour 50 € euros de plus, il est largement préférable de choisir la version IS (stabilisation optique), bien plus confortable. Le petit reflex sera également à l'aise avec l'optique 40 mm f/2,8 au format pancake (optique plein format).

Le 1300D ne dispose pas de lampe d'assistance pour la mise au point, mais utilise le flash afin d'envoyer une salve d'éclairs pour faciliter la mise au point dans la pénombre — voilà qui n'est pas très discret.

Canon 1300D test review reflex vue de face capteur

Le reflex est d'un gabarit assez classique pour un modèle d'entrée de gamme. Il est ainsi plus imposant que le Nikon D3300, son concurrent direct, et nettement plus encombrant que le boîtier hybride de Panasonic, le G7. Rappelons que les optiques pour système reflex sont aussi généralement plus lourdes et plus grandes que celles des systèmes hybrides.

Canon 1300D vs Nikon D3300
Canon 1300D vs Panasonic G7
Contrairement au Pentax K-S2, le 1300D n'est pas tropicalisé. Il faudra donc prendre quelques précautions vis-à-vis des intempéries.
Canon 1300D test review reflex

En bon modèle d'entrée de gamme, l'EOS 1300D est facile à prendre en main et le boîtier ne propose que l'essentiel : vous ne serez pas perdu dans une foultitude de commandes parfois inutiles. À l'avant, vous ne trouverez que le bouton pour déverrouiller l'optique.

reflex Canon 1300D EOS test review

Sur le dessus du boîtier, une imposante molette donne accès aux différents modes de l'appareil. Les modes PASM sont bien présents pour se libérer des contraintes des automatismes, et vous pourrez accéder aux différents modes scènes et au mode vidéo. Dommage toutefois que le barillet ne puisse pas tourner complètement : pour passer du mode M au mode vidéo, vous devrez obligatoirement passer par tous les autres ! Fastidieux. La seule molette de réglage se trouve sur la poignée.

reflex Canon 1300D test review vue de dessus

Au dos de l'appareil se trouvent la touche pour basculer de la visée optique à la visée sur écran, une commande Q pour accéder à un menu rapide afin de régler les principaux paramètres, ainsi qu'un trèfle de sélection pour changer rapidement la sensibilité ISO, la motorisation, la balance des blancs ou le mode autofocus.

Visée

Viseur optique

Le Canon EOS 1300D dispose d'un viseur optique (pentamiroir) tout juste lumineux et offrant une visée assez étroite. Le cadrage n'est pas parfait, puisqu'il ne dépasse pas 95 %, ce qui est courant sur ce type de boîtier. Le grossissement est de 0,80x, soit 0,53x en équivalent 24x36. La visée reflex est donc assez étriquée quand on la compare au viseur électronique du Panasonic G7 (0,7x équivalent 24x36). En outre, le dégagement oculaire est un peu faible et les porteurs de lunette ne seront pas les mieux lotis.

Néanmoins la visée optique est parfaitement fluide dans toutes les situations lumineuses et s'avère généralement plus confortable pour le suivi d'un sujet.

reflex Canon 1300D vue de dos test review

Écran LCD

Le reflex Canon propose un écran LCD de 7,5 cm de diagonale (3") affichant 920 000 points. Il n'est malheureusement ni tactile ni orientable. Dommage, car ces deux technologies sont parfaitement maîtrisées par le constructeur.

Batterie et mémoire

Le Canon 1300D fonctionne avec une batterie Li-Ion LP-E10 qui offre une autonomie d'environ 500 déclenchements (6,36 W.h pour 7,4 V / 860 mAh).

Lors nos tests, nous avons effectivement légèrement dépassé cette valeur avec pas moins de 540 vues et quelques minutes de vidéo. Toutefois, le petit reflex Canon reste en retrait par rapport à certains de ses concurrents comme le D3300 de Nikon ou le Sony A58 qui offre 200 vues supplémentaires.

reflex Canon 1300D batterie test review

Le 1300D dispose d'un pas de vis Kodak dans l’alignement du centre optique. Le logement carte se situe malheureusement dans la semelle du reflex : impossible de changer une carte si votre boîtier est déjà monté sur un trépied. Le logement est compatible SD/SDHC/SDXC, mais la documentation ne précise pas si le reflex prend en charge les dernières normes de communication UHS-I/II.

Connectique

Sur le flanc gauche du Canon 1300D, derrière un cache en caoutchouc, vous trouverez une sortie USB, une sortie HDMI, ainsi qu'une prise pour la télécommande. Le reflex dispose également d'une puce Wi-Fi / NFC pour le transfert de données et le pilotage à distance sans fil — c'est là sa principale évolution par rapport au 1200D.

test review reflex Canon EOS1300D connexions

Autofocus et réactivité

Le Canon EOS 1300D reconduit le module autofocus sur 9 points avec 1 seul collimateur croisé au centre — un module plutôt ancien, puisqu'il remonte au 1100D (2011). Il équipe également le Canon 100D que nous avons récemment opposé au Nikon D3300. Le module est également un peu moins sophistiqué que celui du Nikon et le constat est similaire : le reflex de Canon est très agréable à utiliser en journée en visée optique avec une bonne lumière. La mise au point est rapide et franche. En revanche, dès que la lumière vient à manquer (en intérieur parfois), l'autofocus est beaucoup plus hésitant et lent.

En outre, le reflex décevant en visée sur écran avec un module autofocus par détection de contraste. Il faut "patienter" plus de 2 secondes avant de pouvoir déclencher et le temps entre deux photos atteint 3 secondes ! La visée sur écran, démocratisée par les smartphones et reprise comme élément important par les boîtiers hybrides, n'est vraiment pas à la hauteur sur ce reflex d'entrée de gamme et sera à réserver aux paysages et aux photographies pour lesquelles vous avez le temps.

Le message est clair : vous avez un reflex, alors utilisez la visée optique. Mais là encore, Canon dispose de technologies beaucoup plus véloces, comme le Pixel Dual AF (Canon 80D) qui offre une toute autre expérience photo en visée sur écran. Cette technologie est encore (trop) récente pour trouver sa place dans un boîtier d'entrée de gamme.

Le processeur de traitement de données DIGIC 4+ autorise une cadence rafale à 3 ips en JPEG ou RAW, mais la mémoire tampon sature très vite en RAW. En JPEG, il est possible de tenir la cadence sur plus de 20 vues au moins ; en RAW, au bout de 6 vues, la cadence "tombe" à 1 ips. Certes, l'utilisateur de 1300D n'est pas nécessairement un intégriste du RAW, mais la limitation est à noter.

Mode vidéo

Le Canon 1300D dispose bien d'un mode vidéo, mais il faut tourner l'intégralité de la molette des modes d'exposition sur caméra pour pouvoir l'enclencher. Vous ne pouvez donc pas enregistrer un court extrait vidéo depuis un mode photo.

Le petit reflex de Canon filme en HDTV 1080 en 30/25/24 et pour doubler la cadence, il faut filmer en 720p. Le son est enregistré en mono et il n'est pas possible de connecter un micro stéréo externe (ce n'est pourtant pas la place qui manque).

Un autre problème survient assez rapidement : l'absence d'autofocus continu. En effet, la mise au point se fait par pression à mi-course sur le déclencheur et si votre sujet s'approche ou s'éloigne, il faut en permanence la réamorcer, avec les effets de pompage inhérents.

Au niveau de l'exposition, il est possible de paramétrer manuellement l'ouverture, la vitesse ainsi que la sensibilité ISO. Malgré ces possibilités de réglages, le 1300D n'est finalement pas très à l'aise en vidéo.

Bruit au déclenchement

Le Canon EOS 1300D n'est pas un reflex des plus silencieux. Le déclenchement impose un aller-retour du miroir qui n'est pas très discret malgré sa petite taille.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation