Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD

Le nouveau Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD profite d'une formule composée de 13 lentilles réparties en 9 groupes. On retrouve des lentilles LD et XLD (Low Dispersion et eXtra Low Dispersion) pour réduire les aberrations chromatiques, et des traitements eBAND et BBAR (Broad-Band Anti-Reflection) pour limiter le flare. L'objectif dispose d'un diaphragme à 9 lamelles et d'une motorisation USD, d'une conception tout temps et la lentille frontale jouit d'un traitement à la fluorine. Il reprend bien entendu les codes esthétiques établis sur les 35 et 45 mm, à savoir un design épuré et distingué, pèse environ 700 g et mesure environ 9 cm de long.

On retrouve également des versions de 85 mm chez Canon et Nikon en ouverture f/1,8. De beaux duels sont donc à prévoir !


Caractéristiques

Monture : Canon EF, Nikon F, Sony A
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 85 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 127,5 mm
Ouverture maximale : f/1,8
Ouverture minimale : f/16
Distance de mise au point : 0,8 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 9
Construction : 13 lentilles réparties en 9 groupes
Éléments spécifiques : 1 lentille XLD, 1 lentille LD
Échelle des distances : oui
Rapport de reproduction : 0,14x
Motorisation : oui
Stabilisation : oui
Dimensions : 84,8 x 91,3 mm
Diamètre filtre : 67 mm
Poids : 700 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : non

Prise en main

Ce nouveau 85 mm reprend les codes esthétiques établis par la nouvelle ère SP chez Tamron et inaugurés sur leurs 35 mm f/1,8 et 45 mm f/1,8. On retrouve donc un design élégant et épuré. L'objectif jouit d'un corps réalisé en métal et d'une conception "tout temps" qui le rend apte à affronter les conditions de prises de vues délicates (poussière, humidité, etc.). À la base de l'objectif, on retrouve une bague couleur champagne et sur le côté une pastille SP. Ces deux éléments constituent jusqu'à présent la nouvelle signature Tamron pour leur nouvelle gamme de focales fixes. 

Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD

Ce 85 mm est un objectif assez imposant avec un poids de 700 g, une longueur de plus de 9 cm et un diamètre de plus de 8 cm. Il a grosso modo les mensurations d'une version équivalente qui disposerait d'une ouverture à f/1,4. N'oublions pas que ce modèle intègre une stabilisation optique qui pèse forcément sur la balance. Quoi qu'il en soit, le gabarit de l'objectif reste assez bien proportionné à un boîtier du type Canon EOS 5D ou Nikon D800. 

Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD

La bague de mise au point manuelle est large et confortable à utiliser. Nous pouvons saluer sa précision, sa fluidité presque parfaite et la présence d'indicateurs de butées correspondant à la distance minimale de mise au point minimale et à l'infini. De plus, la course est relativement modérée. Bien entendu, on retrouve un indicateur de distance de mise au point dynamique sur le dessus de l'objectif.

Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD

Enfin, sur le côté on retrouve deux interrupteurs qui permettent d'activer ou désactiver l'autofocus ou d'activer ou désactiver la stabilisation optique.

Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD et Canon 5Ds R

Test labo

Nous avons testé le 85 mm avec un Canon EOS 5Ds R et son capteur 24 x 36 mm de 50 Mpx (4 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil et de la taille de son capteur (le Canon EOS 5Ds R bénéficie d'un capteur 24 x 36 mm de 50 Mpx). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le Canon EOS 5Ds R dispose d'une définition de 8736 x 5856 pixels. Chaque pixel mesure donc 4 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11.

Ce nouveau 85 mm est d'une constance déconcertante. En effet, nos tests réalisés en laboratoires nous montrent un piqué relativement stable de la plus grande ouverture f/1,8 à la plus petite f/16. De plus, ce piqué est homogène au sein même des images. Autrement dit, la sensation de netteté sera la même au centre et sur les bords des images, et ce dès la plus grande ouverture f/1,8. Le comportement global de l'objectif est donc excellent. Le niveau général du piqué est très bon sans pour autant être exceptionnel.



Imatest




> Téléchargez les fichiers originaux

Comparons désormais les performances de ce nouveau 85 mm f/1,8 à celles de l'un de ses concurrents direct, le Canon EF 85 mm f/1,8 USM mais également à celle du Canon EF 85 mm f/1,2 L II USM, et du tout nouveau Sony G Master 85 mm f/1,4. Les deux premiers ont été testés avec un EOS 5Ds R et le Sony avec un A7R II.

On observe que les performances de ce nouveau 85 mm à la plus grande ouverture f/1,8 sont excellentes en terme d'homogénéité. Le niveau de piqué sur les bords des images est impressionnant. Sur ce point, il fait sans conteste mieux que les modèles Canon et s'approche du Sony G Master. En effet, les versions Canon montrent un décalage de netteté assez conséquent entre le centre et les bords des images aux plus grandes ouvertures. Ce décalage s'amenuise progressivement lorsque l'on ferme le diaphragme. Par contre, force est de constater qu'aux ouvertures moyennes (de f/4 à f/11), le modèle Tamron se fait dépasser par ses concurrents. Le niveau général de piqué qu'il propose est en retrait.










Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Un 85 mm est une focale idéale pour le portrait. Elle permet en effet d'écraser un peu les perspectives entre l'arrière-plan et le sujet principal tout en gardant une certaine distance avec ce dernier. Monté sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C, cet objectif équivaut à un 136 mm (coefficient de x1,6 chez Canon par exemple).

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/320 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/160 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Ce 85 mm vignette énormément. Bien entendu, le vignetage est visible principalement aux plus grandes ouvertures et est problématique en particulier à f/1,8. Le phénomène est tel qu'il faut même user du correcteur d'exposition pour le compenser. À mesure que l'on ferme le diaphragme, il s'amenuise pour devenir négligeable dès f/4.





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont particulièrement discrètes sur cet objectif.



> Téléchargez les fichiers originaux

Stabilisation optique

Le principe d'un stabilisateur optique est simple : l'objectif est équipé d’une petite lentille montée sur un système de micromoteurs qui lui permet d’être mobile, c’est-à-dire de pouvoir bouger dans deux directions : verticale et horizontale. Ces micromoteurs sont actionnés grâce à un système gyroscopique qui détecte les moindres mouvements de l’objectif (et donc du bras du photographe), et les compense afin de les corriger. Très schématiquement, si on monte très légèrement son appareil vers le haut, la lentille dans l’objectif se déplace vers le bas et les deux mouvements s’annulent d’un point de vue optique : c’est comme si on n’avait pas bougé.

Comme les 35 et 45 mm, ce nouveau 85 mm est équipé d'une stabilisation optique VC. Grâce à elle, nous avons réussi à gagner sans soucis près de 2 IL par rapport au temps de pose théorique utilisable sans risque à main levée. On peut donc envisager d'aller jusqu'à 1/20 s à main levée sans trop de problèmes. C'est un avantage indéniable en termes de polyvalence et cela accroît sans conteste les possibilités de prise de vues en faibles conditions lumineuses. Cependant attention, l'utilisation de la stabilisation optique sur de longs temps de pose risque de faire baisser le piqué général de l'image, et ce surtout sur un capteur extrêmement défini comme celui du 5Ds R.



> Téléchargez les fichiers originaux

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Ce 85 mm équipé d'un diaphragme à 9 lamelles procure un doux et agréable flou d'arrière-plan aux plus grandes ouvertures. Il sera très aisé de venir dégager un sujet principal de son arrière-plan avec un joli effet de profondeur de champ.

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/800 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/1000 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

]
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/200 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/50 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/8000 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/800 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0.67 IL
Objectif : Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD
Télécharger le fichier raw

Verdict



Au final, avec ce 85 mm f/1,8, Tamron signe de nouveau une bonne focale fixe polyvalente pour les amoureux de portraits. Le comportement de cet objectif nous rappelle celui de leur 35 mm. En effet, l'objectif dispose d'un bon niveau de qualité d'image, d'une très belle homogénéité et d'un comportement stable. Les performances sur les bords aux plus grandes ouvertures sont assez impressionnantes. On note la présence d'un vignetage assez marqué jusqu'à f/4 (avantage ou inconvénient, cela dépend des goûts) mais aussi l'absence d'aberrations chromatiques et de distorsions. On apprécie le design, les finitions et le confort d'utilisation de l'objectif.

Ce 85 mm est le premier du genre à intégrer une stabilisation optique. Sur ce genre de longue focale, son intérêt est indéniable et beaucoup moins sujet à controverse que sur les grands-angles. La technologie VC de Tamron permet de gagner 2 IL par rapport au temps de pose minimal théorique à utiliser pour réaliser une photo nette à main levée. Cela accroît les possibilités de l'objectif dans de faibles conditions lumineuses.

Le Tamron SP 85 mm f/1,8 Di VC USD reçoit notre label "recommandé".

Points forts

Points faibles

Qualité de fabrication, prise en main, design

Vignetage très marqué aux plus grandes ouvertures

Grande ouverture f/1,8

Niveau du piqué aux ouvertures moyennes

Stabilisation optique

Ouverture maximale de f/1,8 et non f/1,4

Qualité optique générale : piqué, comportement et homogénéité

 

Faibles distorisons

 

Faibles aberrations chromatiques

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation