Qualité des fichiers JPEG

Lors de nos essais sur notre scène test, nous avons remarqué des effets de granulations sur les images — même dans les plus basses sensibilités ISO — ainsi qu'un moutonnement plus présent que sur le précédent modèle. Nous avons également noté une plus forte accentuation des images JPEG que sur le G7 X premier du nom, ce qui peut expliquer en partie cette granulation plus présente.

Canon G7X Mark II comparaison granulation images
À gauche le Canon G7 X Mark II et à droite le Canon G7 X. On note une granulation plus marquée, mais également une accentuation plus poussée.

Canon G7X Mark II comparaison granulation images
Même image (125 ISO, f/2,8)  avec à gauche le G7 X Mark II et le G7 X à droite.

Même en développant les fichiers bruts, cette granulation reste présente (comme vous pouvez le constater sur la capture d'écran ci-dessous).

Canon G7X Mark II comparaison granulation images
À gauche le JPEG issu de l'appareil et à droite le RAW développé avec Canon DPP4.

Zoom optique

Le G7X Mark II est équipé de la même optique que le précédent modèle à savoir un zoom 24-100 mm f/1,8-2,8. Pour cette partie, nous reprenons donc le test du G7X de Canon.

Canon G7X test review qualité de l'optique

Ouverture glissante

Comme tous les constructeurs de compacts experts, Canon a travaillé sur le zoom optique du PowerShot G7 X II afin de proposer le meilleur compromis entre la plage focale la plus étendue et une luminosité importante tout en conservant une compacité de bon aloi. Le 24-100 mm dispose d'une ouverture glissante f/1,8-f/2,8 qui se déroule comme suit :

24 mm 28 mm 33 mm 40 mm 58 mm
f/1,8 f/2 f/2,2 f/2,5 f/2,8

Nous avons comparé les ouvertures glissantes des différents compacts experts du marché en équivalent 24x36 afin de normaliser les résultats selon la taille des capteurs. Le G7X Mark II se situe bien avec une ouverture moins glissante que celle du RX100 Mark III tout en restant un bon cran en dessous du LX100.


Avec des photodiodes d'environ 2,4 µm de côté, la diffraction devrait logiquement apparaître à partir de f/8.

Précision zoom optique 24-100 mm f/1,8-2,8

Grand-angle 24 mm

Résultat global
Nos mesures sur notre mire Imatest au grand-angle montre une optique peu homogène. Si le centre est bon dès f/1,8 — ce qui reste l'essentiel —, la périphérie et surtout les bords de l'image sont vraiment à la traîne et fermer le diaphragme ne change finalement pas grand-chose. Le centre est bon jusqu'à f/5,6 ; au-delà, la diffraction vient brouiller les fins détails.

Canon G7X test review précision au grand-angle à différentes ouvertures

Voilà les résultats sur notre scène de test. Le zone délimitée en jaune représente la partie affichée à 100% ci-dessous.

Canon G7X précision à 24 mm au centre et à différentes ouvertures

En bordure
La périphérie de l'image manque clairement de précision. Même en fermant un peu le diaphragme jusqu'à f/4 ou f/5,6, il n'est pas possible d'améliorer les résultats. Pire, ceux-ci se dégradent à partir de f/4.

Canon G7X précision à 24 mm au bord et à différentes ouvertures

Télé 100 mm

Au centre
À fond de zoom, le centre est également très bon dès la pleine ouverture f/2,8. L'image reste précise jusqu'à f/8. L'optique est un peu plus homogène avec des valeurs très proches au centre comme aux bords dès f/4. La qualité des images diminue ensuite progressivement de f/5,6 à f/11, tout en restant acceptable à jusqu'à f/8.

Canon G7X mesures Imatest à 100 mm et à toutes les ouvertures

Sur notre scène de test, les résultats sont assez conformes à nos mesures à l'aide du logiciel Imatest.

Canon G7X précision à 100 mm au centre et à différentes ouvertures

En bordure
La périphérie des images apparaît de bonne qualité dès la pleine ouverture f/2,8 et nous ne notons pas de baisse de précision à cette ouverture comme l'a mesuré Imatest. L'ensemble est bon jusqu'à f/8, ouverture à partir de laquelle la diffraction vient brouiller les informations.

CanonG7X précision à 100 mm au bord et à différentes ouvertures

Au final, l'optique du G7X se révèle finalement assez classique, avec un bon piqué au centre dès la pleine ouverture et une périphérie en retrait. Elle manque clairement d'homogénéité, mais reste parfaitement adaptée pour la plupart des sujets photographiques, qui sont en général placés au centre de l'image. À 100 mm, l'optique devient nettement plus homogène et la qualité globale est très honnête.

Distorsion

Au grand-angle, les déformations géométriques de l'optique sont bien visibles sur le fichier brut. Elles sont complètement corrigées sur l'image finalisée JPEG. Attention, il faudra donc utiliser des profils de corrections optiques dans votre logiciel de développement de fichiers bruts.

Canon G7X distorsion au grand-ange raw / jpeg comparaison
Canon G7X au grand-angle : fichier brut à gauche et JPEG traité à droite.

Au télé, les distorsions sont à peine visibles.

Canon G7X distorsion au télé raw / jpeg comparaison
Canon G7X au télé : fichier brut à gauche et JPEG traité à droite.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation