À l'achat ou la vente de matériel, il est important de connaître la vie du matériel photo. Pour un reflex, connaître le nombre de déclenchements est déterminant.

J'ai mis en vente mon Canon 6D, mais on me demande le nombre de déclenchements. Par quelle manipulation peut-on connaître ce chiffre ? Joey Noir, lecteur de Focus Numérique

Dans un appareil photo reflex, les pièces mécaniques en mouvement sont les plus fragiles, donc les plus susceptibles de "lâcher" au fil du temps. L'obturateur est un élément sensible de votre reflex numérique et pourtant, étonnamment, le nombre de déclenchements n'est généralement pas directement accessible sur le boîtier. Impossible donc de connaître facilement ce chiffre. Fières de leur savoir-faire, les marques ne sont pas avares d'estimations annoncées quant à la fiabilité de leur matériel. Ainsi l'obturateur d'un reflex d'entrée de gamme est donné pour 50 000 à 100 000 déclenchements. Les modèles experts sont fiables et peuvent grimper jusqu'à 200 000 déclenchements et les reflex professionnels doivent résister jusqu'à 400 000 cycles !


Bien entendu, ces chiffres sont théoriques et votre obturateur peut très bien céder au bout du deuxième déclenchement ou tenir toute une vie. Toutefois, ce sont de bons indicateurs du fonctionnement de l'appareil photo, et acheter un reflex à 300 000 déclenchements alors qu'il est prévu pour 100 000 n'est peut être pas recommandé.

Le cas Canon

Il n'est peut-être pas inutile de rappeler que pour connaître le nombre de déclenchements, consulter la numérotation de la photo ne suffit pas : il est facile de réinitialiser ce compteur et, la plupart du temps, il est limité à 3 chiffres. Votre appareil photo aura donc tôt fait de faire plusieurs fois le tour du compteur.

Cette information se trouve généralement dans les données Exif, mais Canon est un cas à part, puisque la marque a décidé de bloquer cette fonctionnalité. Pour les reflex Canon, il faut donc utiliser un logiciel tiers.

Le plus connu est ShutterCount, une application payante qui fonctionne sur Mac OS X et Windows. Les auteurs assurent la compatibilité avec 38 boîtiers de la marque dont la liste exhaustive se trouve sur cette page du site de Dire Studio, l'éditeur.

Les astrophotographes sont nos amis et généralement des bidouilleurs extraordinaires. Plusieurs solutions existent avec des logiciels dédiés. Ainsi, EOSinfo (Windows) permet d'obtenir l'information d'un simple clic avec une bonne variété de reflex Canon. APT ("Astro Photography Tool", uniquement pour Windows) est également une solution efficace. Une fois le logiciel installé, vous connectez votre appareil photo à votre PC puis vous lancez le logiciel et celui-ci vous indique combien de photos ont été prises dans la fenêtre log. Vous pouvez également utiliser l'application EOSMSG qui permet de contrôler le boîtier à distance, mais aussi connaître le nombre de déclenchements.

Obtention du nombre de déclenchements d'un reflex Canon avec EOSMsg, capture d'écran

Pour ceux qui disposent d'un terminal sous Android, l'application DSLRControler permet elle aussi, entre autres, d'afficher le nombre de déclenchements. L'application vous coûtera 8 €, mais permet de piloter votre reflex à partir de votre smartphone ou votre tablette. Vous pouvez consulter la liste des reflex pris en charge pour être sûrs du fonctionnement du logiciel avec votre matériel.

Enfin, une autre solution existe et nécessite l'installation du firmware alternatif MagicLantern, dont nous avons déjà parlé et qui s'avère un précieux outil pour les vidéastes. Une fois le micrologiciel installé, l'onglet "Debug" permet d'afficher l'information ("Shutter Count") directement sur l'écran du boîtier. Attention, MagicLantern est compatible avec un nombre limité de boîtiers Canon.

Compteur de déclenchement pour reflex Canon 6D avec MagicLantern
Le firmware alternatif MagicLantern permet d'accéder au compteur de déclenchement de votre reflex Canon, ici un EOS 6D.

Les cas Nikon, Sony, Pentax

Pour la plupart des reflex Nikon, l'information est plus facilement accessible, puisqu'elle apparaît dans un champ Exif. Il suffit donc de lire ces fameuses données à l'aide d'un logiciel ad hoc. Avec Mac OS X, la visionneuse Aperçu, disponible dans le système d'exploitation, fera parfaitement l'affaire. Comme Mac OS X est un Unix, vous pouvez également installer ExifTool, qui permet d'afficher les données Exif très facilement depuis le terminal. Il suffit ensuite d'effectuer une recherche sur les mots clés Shutter Count ou Image Number.

Le nombre de déclenchements d'un Nikon D700.

ExifTool fonctionne également sous Linux et Windows. Pour ce dernier, une interface graphique ExifTool GUI est disponible.

Ces solutions semblent également fonctionner avec la plupart des reflex Sony et Pentax.

Pour les boîtiers Sony, cette page du site tools.science.si permet d'accéder au chiffre magique en envoyant un fichier JPEG ou RAW non retouché. Le site Camerashuttercount.com est plus ouvert et accepte un nombre plus important de boîtiers. Chez Sony, ces informations sont parfois malheureusement inaccessibles et nécessitent le passage par le SAV. Ainsi, les reflex Sony Alpha A100, A200, A300, A350, et A700 ne sont pas compatibles avec les solutions évoquées précédemment.

Des cas plus retors : les hybrides (Fujifilm, Panasonic, Olympus...)

Si certains reflex donnent accès à ce type d'information, les hybrides sont beaucoup plus réticents en la matière. Ainsi, il est compliqué de déterminer le nombre de déclenchements d'un X-Trans chez Fujifilm, d'un Pen chez Olympus ou d'un Lumix chez Panasonic, qui possèdent pourtant tous un obturateur mécanique. Dans ces cas, un passage en SAV s'avère apparemment incontournable pour obtenir le chiffre magique.

La solution du geek

Les accros à Linux le savent peut-être, mais il existe une distribution Shuttercount qui permet de déterminer le nombre de déclenchements d'un reflex Canon en le connectant à un ordinateur. En effet, une commande du logiciel gPhoto permet d'extraire la précieuse information. Vous pouvez passer par un LiveCD ou une machine de virtualisation.

> Télécharger l'image ISO de Shuttercount

Une fois le LiveCD installé, vous devez obtenir une fenêtre avec une invite. Il suffit de raccorder l'appareil photo à l'ordinateur via un câble USB et taper la commande shuttercounter.

ShutterCount ISO avec gPhoto2
Le mieux, c'est que ça marche !

shuttercount debian


Lire également :
> Tous les reflex testés
> Tous nos courriers lecteurs
> Toute l'actualité (articles)
> Suivez en direct toute l'actualité photo sur la page Facebook de Focus Numérique

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation