Canon Powershot G9

J'avais particulièrement apprécié le Canon PowerShot G7 : un "gros compact" expert doté de modes manuels (PSAM), de raccourcis et d'une belle ergonomie, notamment la molette arrière particulièrement agréable. Il manquait toutefois quelques fonctionnalités pour rendre le G7 encore plus attrayant : un zoom grand-angle 28 mm et un mode RAW pour peaufiner le développement de ses images. L'annonce du PowerShot G9 pouvait laisser entrevoir un petit espoir. Las, pas de grand-angle (on reste malheureusement sur 35-210 mm), mais un écran LCD plus grand (3 pouces) et un mode RAW. D'autres "améliorations" sont également au rendez-vous : capteur à 12 millions de pixels et système de détection des visages (mise au point, mesure de la lumière et exposition au flash). Pour le reste, le G9 perpétue la tradition avec une ergonomie bien étudiée, un viseur optique et une griffe pour gérer les flashes cobra.


Capteur: CCD 12 mégapixels (1/1,7 pouces)
Zoom: 6x (35-210 mm en eq. 24x36), f/2,8-4,8
Stabilisation optique: oui, par déplacement des lentilles
Mode macro: 1 cm
Viseur: oui, optique avec correcteur dioptrique
Écran: 3 pouces (7,6 cm), 230 000 points (77 000 pixels environ)
Mise au point: détection du visage, manuelle, auto sur 9 points
Mode d'exposition: Auto, PASM, scène, personnalisés
Vitesse d'obturation: 15- 1/2500 s
Mémoire interne/externe: SD,SDHC
Format image: JPEG, RAW, RAW+JPEG
Sensibilité: AUTO, ISO Auto élevé, 80, 100, 200, 400, 800, 1600 ISO
Mode vidéo: 640 x 480 en 30 images/s, 1024 x 768 en 15 i/s, format AVI
Connexion: sortie audio/video, USB 2
Alimentation: accumulateur Li-Ion ENB-2LH avec chargeur, 240 photos (donnée CIPA)
Dimensions/Poids: 106,4 x 71,9 x 42,5 mm / 376 g (avec batterie, carte, sangle)


Ergonomie

Dès la première prise en main, le Canon PowerShot G9 rassure par son aspect massif et son poids relativement important. Certes, le G9 ne pourra pas facilement se glisser dans une poche de pantalon ou de veste, mais là n'est pas sa vocation. Il est d'ailleurs livré avec une courroie d'épaule pour en faciliter le transport. Le boîtier tout métal et la superbe construction sont des gages de solidité. Le Canon PowerShot G9 est un beau boîtier qui joue sur des registres actuels un peu rétro. Ainsi, le compact est équipé d'un superbe écran LCD de 3 pouces (7,6 cm) fixe (la gamme G a définitivement perdu son écran rotatif) et d'une large molette de réglage au dos de l'appareil. L'aspect un peu "vintage" est renforcé par la présence de deux barillets en métal sur le dessus de l'appareil (l'un pour le mode d'exposition, l'autre pour la sensibilité ISO). Malgré l'absence de véritable poignée, la prise en main du Canon G9 est relativement agréable. Elle s'est même améliorée par rapport au PowerShot G7 avec un renflement plus important sur le devant de l'appareil et un meilleur emplacement pour le pouce à l'arrière. La molette arrière reste très pratique, même si de véritables molettes avant et arrière restent plus confortables pour l'utilisation des modes à priorité. Le Canon PowerShot G9 conserve malgré tout un viseur optique, ce qui peut être pratique pour les jours très ensoleillés. )

Canon PowerShot G9 test

Massif et lourd, le boîtier tout métal Canon PowerShot G9 est à la fois robuste et très rassurant.

Canon PowerShot G9 test

L'écran 3 pouces (7,6 cm) est vraiment confortable. Malheureusement, il empiète sur l'espace de la molette arrière, rendant, du coup, l'utilisation de celle-ci moins pratique que sur le modèle précédent, le PowerShot G7. Vous noterez la présence d'un vrai viseur optique avec le réglage de la dioptrie.

Canon PowerShot G9 test

Le dessus du Canon PowerShot G9 est remarquable. Vous retrouverez un barillet pour la sélection du mode d'exposition, le bouton de mise sous tension, la bague de zoom et le déclencheur, ainsi qu'un barillet pour le réglage de la sensibilité. Le G9 dispose également d'une griffe porte flash pour connecter les flashes cobra Canon.

Canon PowerShot G9 test

Les ISO se règlent à l'aide un barillet spécifique. Un moyen pratique et rapide pour modifier la sensibilité de l'appareil. Le mode auto limite la sensibilité de 80 à 400 ISO alors que le mode HI offre une plage comprise entre 400 et 800 ISO. Les repères de sélection sont également lumineux.

Canon PowerShot G9 test

La molette arrière est vraiment très pratique et permet à la fois de naviguer rapidement dans les menus et de paramétrer les modes à priorité (A,S et M).

Canon PowerShot G9 test

Hormis l'écran LCD, les différences entre les G7 et G9 sont subtiles. : la poignée s'est légèrement arrondie pour offrir une meilleure prise en main. La présence d'un écran 3 pouces rend également le G9 un peu plus épais.

Canon PowerShot G9 test

L'écran LCD 3 pouces est un changement immédiatement visible.

Canon PowerShot G9 test

En dévissant la bague optique, il est possible de greffer quelques accessoires (adapteur grand-angle, télé, bonnette macro...) sur le PowerShot G9.

Menus

En matière d'ergonomie des menus, Canon a toujours tenu le haut du pavé. Les menus de configuration de l'appareil sont clairs, bien agencés et défilent linéairement. Pour la prise de vue, les réglages sont également facilement accessibles. Les différentes options apparaissent sur la droite de l'écran et il suffit de jouer avec la molette pour modifier rapidement un paramètre.

Canon PowerShot G9 test Canon PowerShot G9 test

Si les menus sont clairs, une aide contextuelle serait un vrai plus pour faciliter l'apprentissage du boîtier.

Spécificités techniques

Zoom
Le Canon PowerShot G9 est équipé d'un zoom optique 6x (35-210 mm) stabilisé. Le grand angle est décidément toujours trop long et on rêve d'un G10 débutant à 28 mm. Hélas, il faudra se satisfaire d'un 35 mm. L'autre petit regret concerne la luminosité de l'objectif. Celui-ci ouvre à f/2,8 en grand-angle et f/4,8 en télé. Même s'il est stabilisé, on aurait apprécié une optique un peu plus rapide (pourquoi pas un f/2,8 constant ?). Le mode macro à 1 cm est également très appréciable.

Canon PowerShot G9 test
Canon PowerShot G9 test
Canon PowerShot G9 test

Le déploiement du zoom est assez rapide. Le G9 couvre la plage 35-210 mm en 1,8 s.

Le zoom optique en action...et sous la surveillance des caméras.

Canon PowerShot G9 test

Pas de grand-angle sur le PowerShot G9, dommage.

Panasonic FZ18 28 mm

Voici le même point de vue avec un 28 mm, en l'occurrence celui du Panasonic Lumix FZ18.

Canon PowerShot G9 test

Le zoom optique 6x est très appréciable.

Canon PowerShot G9 test

Le zoom numérique permet d'augmenter la puissance du zoom.

Canon PowerShot G9 macro 1 cm

Le mode macro 1 cm du G9 permet des prises de vues originales.

Vignetage


Canon PowerShot G9 grand-angle Canon PowerShot G9 vignetage télé
Canon PowerShot G9 grand-angle Canon PowerShot G9 télé

Le vignetage est très discret en grand-angle (et décentré vers le bas) devient pratiquement nul en télé.

Distorsion


Canon PowerShot G9 grand-angle Canon PowerShot G9 télé
Canon PowerShot G9 distorsion grand-angle Canon PowerShot G9 distorsion télé

La distorsion en grand-angle est significative. Elle devient négligeable au télé.

Aberrations chromatiques


Canon PowerShot G9 aberrations chromatiques grand-angle Canon PowerShot G9 aberrations chromatiques télé

En grand-angle, les bords de l'image présentent quelques liserés colorés (vert et violet) qui disparaissent au téléobjectif. L'effet est assez peu marqué et visible uniquement sur de grands tirages.

Canon PowerShot G9 aberration chromatique macro

En mode macro, les aberrations sont également assez bien contenues.


Stabilisation


Canon PowerShot G9 efficacité stabilisation optique

Exemple d'image à main levée à la focale 70 mm, temps de pose 1/2 s avec stabilisation optique.

Canon PowerShot G9 efficacité stabilisation optique

Le graphique ci-dessus montre le nombre de photos acceptables sur 10 vues pour un temps de pose donné à la fois avec la stabilisation optique (rouge) et sans elle (bleu). La focale du Canon PowerShot G9 est fixée à 70 mm eq. 24x36. Le gain apporté est assez impressionnant.

Alimentation
Le Canon PowerShot G9 dispose une alimentation par une batterie Li-Ion (NB-2LH)) de 710 mAh. La norme CIPA (1 photo sur 2 avec le flash) donne une autonomie de 240 vues environ. Pendant les tests, j'ai réalisé plus de 194 clichés dans le cadre d'une utilisation classique (prise de vue, rafales, vérification sur écran, diaporama, flash, utilisation du zoom, utilisation des menus, enregistrement de vidéos...). Une autonomie un peu faible pour réaliser un reportage par exemple. Une seconde batterie ne sera sans doute pas superflue.

Canon powershot g9 alimentation

La trappe de la batterie permet également d'accéder au compartiment pour la carte mémoire.

Stockage et connectique
A côté de la batterie, vous trouverez un emplacement pour carte SD/SDHC. Le compact expert de Canon ne dispose pas de mémoire interne pour sauver quelques images. Un fichier JPEG (12 mégapixels) pèse environ 3,6 Mo et un fichier RAW 12 Mo environ. Le Canon G9 dispose également d'un port USB 2 pour décharger les images. Celui-ci est relativement rapide. Comptez 7,9 secondes pour décharger 10 JPEG. Un lecteur de cartes rapide s'avère toutefois plus véloce (4,3 secondes).

Canon PowerShot G9 connectique

La trappe révèle la prise USB 2 et le connecteur vidéo pour diffuser ses images sur un téléviseur par exemple. Les câbles sont livrés en standard.

Écran LCD et viseur
L'écran LCD du compact expert de Canon affiche 230 000 points (soit environ 77 000 pixels). En pleine lumière, l'affichage est très fluide et bien détaillé. Dans la pénombre, l'affichage devient plus granuleux et saccade beaucoup. Les angles de vision sont très larges et permettent de viser au dessus de la tête sans trop de problème. La surface brillante est toutefois un problème en plein soleil. Heureusement, le Canon PowerShot G9 possède un viseur optique. Il est toutefois assez peu précis, environ 80%, et le fût de l'objectif, en position télé, entre en partie dans le champ de la visée optique.

Canon PowerShot G9 visée optique

Le trait jaune représente le cadrage réalisé à l'aide du viseur optique. L'image obtenue est beaucoup plus grande. Les 12 millions de pixels permettront de recadrer l'image sans trop de dégâts.

Performances
Le Canon PowerShot G9 est un appareil globalement réactif. La mise sous tension nécessite à peine une seconde et le temps de latence entre deux images n'excède pas 2 s en mode JPEG. Pas mal. En mode RAW, le temps d'enregistrement est logiquement un peu plus long. Entre deux photos, il faudra patienter pratiquement 3 secondes. L'autofocus est également très prompt et la mise au point ne demande pas plus d'une seconde même en conditions lumineuses délicates. Une LED verte d'assistance AF vient épauler l'autofocus en cas de nécessité. Seul le mode rafale pourrait être plus rapide. Avec 17 images enregistrées en 10,42 secondes, le mode rafale JPEG délivre environ 1,6 images / s. En mode RAW, la cadence tombe à 0,8 i/s et en RAW + JPEG à 0,7 images / seconde.

Mode vidéo
Le Canon G9 propose deux modes vidéo. L'un en 640 x 480 pixels et en 30 images / s, l'autre en 1024 x 768 mais en 15 images / s. Les fichiers sont enregistrés au format AVI et 30 secondes de vidéos (640 x 480 points) pèsent 56,5 Mo. Pendant les vidéos, le son est enregistré, mais le zoom optique n'est pas fonctionnel. Il faudra se contenter d'un zoom numérique qui déteriore la qualité. En mode 1024, le zoom numérique n'est même pas actif et 10 secondes de vidéo représentent quasiment 20 Mo sur la carte mémoire (équivalent au mode 640 en 30 images/s). La qualité est au rendez-vous et la compression est assez légère.

Canon PowerShot G9 mode vidéo 640

Le mode vidéo du G9 est assez séduisant, mais les images sont assez surexposées.

Canon powershot G9 mode vidéo 1024

En mode 15 images / s (1024 x 768 points), les mouvements sont assez saccadés.

Flash
Le flash intégré au Canon PowerShot G9 fonctionne correctement pour des sujets situés entre 2 et 3 m. Au-delà, le flash manque un peu de puissance. Vous pouvez greffer un flash cobra (Speedlite) sur le boîtier pour augmenter la puissance de l'éclair. Le boîtier est compatible E-TTL avec la série des flashes Canon EX.

Canon PowerShot G9 flash

Le correcteur d'exposition du flash nécessite un passage obligé par les menus.

Qualité des images

Précision
L'optique Canon montée sur le PowerShot G9 est d'excellente qualité. Nous avons vu précédemment que le vignetage est négligeable et que seule la distorsion au grand-angle est importante. Associée au capteur à 12 millions de pixels, l'optique délivre des images très détaillées. Sur notre mire de précision, le G9 discerne 2173 lignes en grand-angle. La précision ne diminue qu'à f/8. En télé, la précision est également très bonne.

Canon PowerShot G9 mire ISO

Canon PowerShot G9 mire ISO

Le graphique ci-dessus montre l'évolution de la précision de l'optique en fonction de l'ouverture de l'objectif à la fois en grand-angle (35 mm) et en télé (210 mm).

Canon PowerShot G9 mire ISO 2

Les bords de l'image sont un peu moins précis que le centre de l'image et paraissent un peu délavés. La qualité reste toutefois très acceptable.

La colorimétrie du Canon PowerShot G9 est assez fidèle en mode neutre. Les couleurs sont toutefois assez saturées dans les verts et les bleus.

Comparaison de la précision en périphérie de l'image.

L'optique du G9 fait jeu égal avec les meilleurs appareils du moment comme le Panasonic FZ18.

Franges pourpres
Le phénomène de franges pourpres est bien contenu sur le PowerShot G9. Même sur des sujets contrastés, les bords restent peu affectés.

Canon PowerShot G9 franges pourpres

Même à 100%, les bordures des sujets contrastés restent assez propres.

Gestion du bruit électronique
La gestion du bruit électronique chez Canon (sur les compacts) est assez différente des autres constructeurs. En effet, les images sont généralement assez granuleuses avec un lissage assez limité. Le nouveau G9 modifie un peu la donne. Comme le montre le graphique ci-dessous, la qualité des images baisse sensiblement au-delà de 400 ISO (à 1600 ISO, le logiciel n'est plus capable de mesurer la précision). Toutefois, le traitement change un peu par rapport au PowerShot G7. Dès 800 ISO, le grain est moins grossier et le lissage est un peu perceptible. Il est toutefois très modéré et permet de conserver les détails de l'image. Sur un tirage, l'image gagne en lisibilité avec une diminution de la granulosité.

Canon PowerShot G9 bruit électronique

Evolution de la précision des images en fonction de la sensibilité ISO.

Canon PowerShot G9 80-800 ISO
Canon PowerShot G9 1600 ISO
Canon PowerShot G7 80-800 ISO
Canon PowerShot G7 1600 ISO
Panasonic Lumix DMC-FZ18 100-1250 ISO
Panasonic Lumix DMC-FZ18 1600 ISO
Canon Powershot S5IS 100-16000 ISO
Panasonic FZ8 100-1250 ISO
Olympus SP-550 UZ 50-800 ISO

Olympus SP-550 UZ 1600-5000 ISO

Exemples


1/100 s, f/2,8, ISO 1600
1/60 s, f/3,2 ISO 80
1/80 s, f/4, ISO 80
1/100 s, f/2,8, ISO 800
1/3 s, f/2,8, ISO 800
1/8 s, f/2,8 ISO 1600
1/200 s, f/5,6, ISO 100
1/100 s, f/4, ISO 80
1/60 s, f/3,5, ISO 80
1/60 s, f/2,8, ISO 160
1/100 s, f/4, ISO 80
1/160 s, f/4,5, ISO 80 (mode noir&blanc)

Conclusion

Le Canon PowerShot G9 ne révolutionne pas la gamme G, mais apporte d'intéressantes évolutions. Le G9 conserve son boîtier imposant en métal solide et reste relativement lourd. Il évolue toutefois pour offrir une meilleure prise en main. L'interface du compact expert reste très agréable avec un barillet pour définir rapidement la sensibilité de l'appareil, de nombreux raccourcis (dont certains paramétrables) et des menus très clairs. L'optique 35-210 mm est de très bonne qualité, malgré une forte déformation à 35 mme et offre une bonne définition. Le PowerShot G9 n'offre toujours pas de grand-angle (un 28 mm par exemple), mais conserve le mode macro 1 cm particulièrement agréable et efficace. La stabilisation optique fonctionne à merveille et permet de gagner pratiquement deux vitesses. La gestion du bruit électronique reste problématique au-delà des 400 ISO fatidiques. Une limite qui marque une nette dégradation de la qualité des images. La concurrence ne fait guère mieux dans ce domaine et le Canon G9 se situe dans une bonne moyenne avec un lissage très modéré des images. Vous apprécierez sans doute l'écran LCD de 3 pouces de bonne qualité (le G9 conserve néanmoins son viseur optique) et la griffe porte. Dans la catégorie des compacts experts (qui reste malheureusement très peu fournie sorti du Ricoh GX100), le Canon PowerShot G9 est l'appareil le plus séduisant et le plus performant du moment. On attend avec impatience le Sigma DP1, un compact au coeur de silicium au format APS-C.


Points forts

Stabilisation optique performante
Optique de qualité, bonne précision des images
Appareil globalement très réactif
Mode macro 1 cm
Mode RAW et RAW+JPEG
Bonne colorimétrie en mode neutre
Construction robuste et bonne ergonomie
Ecran LCD de qualité et de grande taille
Griffe porte flash
Mode vidéo en 1024 x 768, mais en 15 i/s

Points faibles

Gestion du bruit au-delà de 400 ISO
Mode rafale un peu lent
Pas de grand-angle, pas de zoom pendant l'enregistrement vidéo
Viseur optique peu précis (80 % environ)
Le fût de l'objectif apparaît dans le viseur optique
Viseur optique peu précis
Autonomie un peu décevante
Déploiement du zoom peu précis
Ecran LCD non rotatif
Pas de vidéo en haute définition 720 p en 30 i/s

Canon PowerShot G9

Canon PowerShot G9 test

Qualité de fabrication : 9/10

Confort d'utilisation :     7,5/10

Vitesse :                          7,5/10

Caractéristiques :          7/10

Qualité des images :     8,5/10




 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation