Fujifilm X70 testé et recommandé par Focus Numérique

Au final, que penser du Fujifilm X70 ? Les premiers contacts n'ont pas été complètement satisfaisants, il faut bien l'avouer. Si le boîtier est vraiment bien construit avec son châssis en métal et ses commandes sans jeu, je me suis senti un peu à l'étroit avec ce boîtier. Bague de mise au point est personnalisable mais difficile d'accès, bague de diaph, malaisée à appréhender (même si on se félicite de sa présence), commande vidéo positionnée trop près du correcteur d'exposition, flèche gauche du trèfle de sélection placée trop près de l'écran, touches petites... Bref, les débuts furent délicats entre le X70 et moi.

Avec le temps, certains des défauts ont tendance à s'estomper, d'autres se font au contraire plus présents. Ainsi, l'absence de viseur intégré est un vrai manque. À chaque fois que je prends l'appareil, je le porte "machinalement" à l'œil avant de tendre le bras. L'écran inclinable est également assez imposant et aurait une rotule, bien plus pratique à mon sens. Toutefois, cette première tentative d'écran tactile chez Fujifilm est à saluer.

Les clichés eux, sont excellents. Le capteur APS-C X-Trans II fait encore des merveilles malgré son âge "avancé". La très bonne gestion du bruit électronique permet de grimper jusqu'à 3 200 ISO sans la moindre hésitation. Nous regrettons l'absence de stabilisation mécanique ou optique, qui aurait pu rendre le boîtier encore plus polyvalent et plus à l'aise dans des conditions de lumière difficile. La stabilisation aurait également été un plus pour le mode vidéo. L'optique, équivalente à un 28 mm en 24x36, est de bonne facture, avec un bon piqué dès la pleine ouverture et elle atteint son apogée à f/5,6. Le mode macro à 10 cm donne également de bons résultats.

Côté réactivité, le X70 se situe dans la bonne moyenne. En pleine lumière, le système hybride à corrélation de phase et détection de contraste est prompt. Avec une lumière tamisée, le compact expert est moins à son aise. Notez qu'en mise au point manuelle, la distance de mise au point est conservée. Pas mal pour une utilisation en mode snap.

La vidéo n'est clairement pas le point fort du X70. En mode 60p, l'image est inutilisable et il faudra basculer en 25p pour avoir des images exploitables. L'autofocus continu fonctionne, mais de manière erratique.

Au final, le Fujiflm X70 s'avère un compagnon précieux pour le photographe qui souhaite voyager léger. Si les Ricoh GR et GR II sont plus agréables à utiliser en "bloc-notes", le compact expert de Fujifilm saura séduire avec sa bague de diaph et sa molette de vitesse, ainsi que la bague de mise au point manuelle. Le X70 est également devant ses principaux concurrents sur la qualité d'image avec un très bon combo gestion des hautes sensibilités ISO / optique de qualité. Il reçoit donc un recommandé.

Points forts

Points faibles

Déclenchement silencieux

Pas de stabilisation optique ou mécanique

Très bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 6 400 ISO

Bague de mise au point et de diaphragme trop étroite

Optique de qualité dès la pleine ouverture

Pas de viseur électronique (ou optique) en standard. Le modèle optique en option est à 199 €.

Écran LCD inclinable et tactile (enfin !)

Commandes et touches trop petites et parfois difficiles à manipuler

Recharge par micro-USB

Trèfle de sélection mal placé : la flèche gauche touche l'écran

Assistance pour la mise au point manuelle : focus peaking, zoom et stigmomètre électronique

Écran LCD seulement inclinable : il aurait pu être orientable

Bonne latitude d'exposition (7 IL)

Pas de finition à l'épreuve des intempéries

Connexion Wi-Fi pour un partage rapide des clichés sur Internet

Mode vidéo décevant

Focale 28 mm taillée pour le paysage

Luminosité de l'optique assez banale

Format 16/9 et carré en plus du 3/2

Mode macro à 10 cm seulement

Simulations de films sympathiques

La focale 28 mm pourra paraître trop large pour certaines utilisations (portrait)

 

Format RAW (.RAF) propriétaire



Face à la concurrence

Ricoh GR / GR II

Nous n'avons pas testé le Ricoh GR II qui n'est qu'un copier/coller du GR avec une puce Wi-Fi intégrée. Pour le reste, ils sont en tous points équivalents.

Le Ricoh GR II est équipé d'un capteur APS-C de 16 Mpx et d'une focale fixe 28 mm f/2,8. Comme le X70 de Fujifilm, il n'est pas stabilisé, mais lui intègre un flash pop-up.

Le X70 a pour lui un écran LCD inclinable et tactile efficace. Son capteur X-Trans II se révèle plus performant pour la gestion du bruit électronique et rend aussi l'autofocus plus réactif avec son système hybride à corrélation de phase et détection de contraste. La rafale à 8 ips surclasse largement les 4 ips du Ricoh GR II. Vous apprécierez également l'obturation électronique jusqu'à 1/32 000 s pour profiter de l'ouverture f/2,8 en plein soleil.

Panasonic LX100

Fin 2014, Panasonic présentait une "petite bombe" photographique : le LX100. Ce compact expert équipé d'un capteur 4/3" de 16 Mpx et d'un zoom optique lumineux 24-75 mm f/1,7-2,8 est également équipé d'un viseur électronique. Il bénéficie d'un autofocus à détection de contraste rapide et d'un mode vidéo 4K. Pas de flash intégré, mais un modèle amovible est livré dans la boîte. Le mode rafale est capable de monter jusqu'à 11 ips. Comme le X70, le LX100 est doté d'une bague de diaphragme et d'une molette pour le temps de pose.

De son côté, le X70 dispose d'un écran LCD inclinable et tactile bien pratique. Le capteur APS-C X-Trans II est un bon cran au-dessus pour la gestion du bruit électronique et la latitude d'exposition.

Voir aussi :
> Tous les compacts experts testés
> Toute l'actualité (articles)

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation