Gabarit

Le Fujifilm X70 est un boîtier plutôt compact qui se paie le luxe d'être presque plus petit que le X30 pourtant équipé d'un capteur 2/3", mais il est vrai aussi d'un zoom optique et d'un viseur électronique. 

Fujifilm X70 comparaison dimensions X30

Le X70 est peu ou prou du même gabarit que le Panasonic LX100 qui fonctionne avec un capteur 4/3" (plus petit donc), mais dispose d'un viseur électronique et d'un zoom optique.

Fujifilm X70 vs Panasonic LX100 dimensions

Le X70 est en revanche plus grand que le Sony RX100 Mark IV qui, lui aussi, dispose d'un zoom optique, d'un viseur électronique et d'un écran orientable. Toutefois, le capteur 1" du compact Sony est également largement plus petit que le format APS-C du X-Trans II.

Fujifilm X70 vs Panasonic LX100 dimensions
Capture d'écran issue du site Camerasize. (Crédits : Camerasize)

Ergonomie

La prise en main du Fujifilm X70 est rassurante. Le boîtier est bien construit et la finition est de bon aloi pour un compact à 800 € : châssis en alliage de magnésium, molette en aluminium, souplesse dans les commandes.
Néanmoins, il est dommage que Fujifilm n'ait pas opté pour une finition à l'épreuve des intempéries. En outre, malgré cette sensation de robustesse, le boîtier présentait quelques traces après quelques jours de rangement dans un sac. L'écran, lui, semble bien résister.
Fujifilm X70 test review vue de face
Le Fujifilm X70, un boîtier expert très compact pour un APS-C. Le changement du mode de mise au point se fait à l'avant du boîtier (M, C et S).

Le X70 dispose d'une petite poignée bien pratique pour une prise en main franche.

Sa ligne est assez sobre et devrait correspondre à ce que recherchent bon nombre de photographes : un accès à l'essentiel. Vous trouverez une bague de diaphragme autour de l'optique et une molette pour les temps de pose. Le principal est donc là.
Malheureusement, nous avons noté quelques défauts. Ainsi, la bague de diaph' n'est pas, contrairement à l'apparence, très facile d'accès. Il y a bien deux ergots pour faciliter les mouvements, mais la bague est petite et toutes les mains ne seront pas à l'aise. La bague de mise au point (qui peut être personnalisée) est encore plus délicate à saisir. Le barillet pour le temps de pose, lui, se bloque sur A : impossible donc de faire le tour rapidement pour atteindre des temps de pose de 1/4 s, par exemple.

Fujifilm X70test review vue de dessus
Sur le dessus du boîtier, la commande de mise sous tension au niveau de déclencheur se manipule aisément. Vous remarquerez le levier Auto, qui agit comme une sorte de touche verte ou "anti-panique" et bascule l'appareil en mode... Auto. La touche Drive est assez petite, tout comme la commande rouge pour la vidéo qui est trop proche du correcteur d'exposition : à peine affleurante, elle est au final difficile d'emploi.

L'arrière de l'appareil est plutôt sobre avec un classique trèfle de sélection et 4 commandes. La flèche gauche est placée un peu trop proche de l'écran pour être facilement manipulable. La touche Q permet d'accéder rapidement aux principales options de prise de vue et le basculeur, de modifier les valeurs de ces options. Deux commandes sont positionnées sur l'écran inclinable.
Fujifilm X70 test review vue de dos
Un basculeur cliquable est disponible pour effectuer certains réglages.

Visée

Écran LCD

En l'absence de viseur, il faudra se contenter de la visée sur écran LCD. Attention, le tactile ne fonctionne qu'en mode prise de vue (choix de la zone AF, déclenchement) et il sera impossible de jouer des doigts pour naviguer dans les menus. Dommage, car choisir directement l'option à modifier dans le menu Q aurait été un vrai plus.
Fujifilm X70 écran orientable
Un écran inclinable et tactile : une première chez Fujifilm.

L'écran LCD est monté sur une double charnière qui permet une inclinaison de 45° vers le bas et plus de 180° vers le haut pour un mode selfie.
Nous regrettons que Fujifilm n'ait pas opté pour un écran sur charnière, pour une orientation plus large et une meilleure protection.

Optique

Le X70 est équipé d'une focale fixe 28 mm f/2,8. Il ne vient donc pas empiéter sur les 35 mm du X100 et vient directement se frotter aux autres compacts experts APS-C que sont le Ricoh GR / GR II et le Nikon Coolpix A.

Cette optique 28 mm est fabriquée à partir de 7 éléments optiques répartis en 5 groupes, intègre 2 lentilles asphériques et profite d'un traitement antireflet HT-EBC Fujinon. Malheureusement, elle est dénuée de stabilisation optique. 

Sony RX1R 2 test review optique détail

Autonomie, Mémoire

Côté mémoire, le X70 n'a qu'un seul emplacement accessible par la semelle du boîtier. Il est compatible SD/SDHC/SDHC et répond à la norme UHS-I.

Fujifilm X70 test review batterie
Batterie et carte mémoire sont accessibles par la semelle du boîtier.

Le X70 utilise une batterie Li-Ion NP-95 de 6,2 W.h qui permet de déclencher environ 200 fois. Nous sommes assez loin des 300 vues annoncées par la norme CIPA. Bon point, il est possible de recharger l'appareil par le port micro-USB. Le boîtier est toutefois livré avec un chargeur de batterie.

Connexions

Le X70 dispose d'une connexion micro-USB pour transférer les données et recharger les batteries, ainsi que d'une sortie micro-HDMI (type D) non compressée. Vous trouverez également une entrée micro stéréo (qui fera également office de télécommande filaire), mais toujours pas de sortie casque pour le contrôle de la qualité de la captation sonore.

Le boîtier offre de plus une griffe porte-accessoire Multi-Interface permettant de connecter des micros XLR et différents accessoires. Il propose également une connexion Wi-Fi / NFC (voir ci-après).

Fujifilm X70 test review connecions
Tout est là ou presque : micro-USB, HDMI, entrée micro... mais pas de sortie casque.

Mise au point et réactivité

Autofocus

Le X70 bénéficie des derniers raffinements technologiques liés au capteur APS-C X-Trans II. Vous retrouverez donc le module autofocus hybride à détection de contraste et corrélation de phase sur 100 000 points. Il dispose également des modes Zone AF et Wide/Tracking AF sur 77 points comme ses compèrs X-T10 et X-T1. Vous disposez naturellement de la détection de visage. Notez que le X70 bascule automatiquement en mode macro lorsque le sujet est proche.

Fujifilm X70 test review couverture AF

Rappelons que la zone centrale à corrélation de phase fonctionne surtout pour le suivi de sujet et la mise au point en bonne lumière. Quand la lumière vient à manquer, c'est le système à détection de contraste qui prend le relais. 

Mise au point manuelle

En mode manuel, la mise au point se montre facile à mettre en œuvre : le boîtier propose une loupe de grossissement ou un focus peaking ou... les deux. Vous pouvez également opter pour le stigmomètre électronique (stigmomètre numérique ou "Digital Split Image", une spécificité de Fujifilm). La zone centrale est alors divisée en plusieurs segments qu'il faut faire correspondre pour avoir la netteté. 

Fujifilm X70 stigmometre électronique

Réactivité

Le X70 n'est pas le boîtier le plus réactif du moment, mais il se comporte correctement dans la plupart des situations lumineuses. ll patine un peu trop en basse lumière et la mise sous tension est un peu trop lente ; la latence au déclenchement est par contre très brève.

Bruit au déclenchement

Le X70 dispose d'un obturateur mécanique sans l'optique (obturateur central) qui grimpe jusqu'au 1/4 000 s. Ce type d'obturateur est assez silencieux et vous pourrez photographier en toute discrétion. Au-delà, c'est un obturateur électronique qui prend le relais jusqu'à 1/32 000 s. Là encore, le déclenchement est totalement silencieux. Bref, c'est du tout bon.

Logiciels

Le X70 est livré avec le logiciel Silkypix "assaisonné à la sauce" Fujifilm. C'est pour l'instant le seul logiciel à pouvoir traiter les fichiers bruts du boîtier. Il faut bien avouer que le X-Trans CMOS III est un excellent capteur, mais sa technologie particulière (pas de matrice de Bayer) freine les développements par des compagnies tierces.

Rassurez-vous, les fichiers du X70 seront rapidement pris en charge lors des mises à jour des logiciels (voir notre Courrier lecteur : "La meilleure solution de traitement pour les RAW Fujifilm").
Les choses évoluent et les principaux acteurs du marché, hormis DxO Optics Pro, savent désormais traiter les fichiers RAW X-Trans, mais les mises à jour sont généralement plus lentes. Dans un premier temps, il faudra donc se contenter de Silkypix. Si l'interface est assez austère, le logiciel permet de profiter pleinement du potentiel des images.

Notez que les fichiers JPEG du X70 (et c'est valable pour tous les boîtiers X-Trans) sont d'une remarquable qualité et qu'il est parfois difficile d'atteindre le même niveau de traitement du bruit électronique ou de rendu des détails avec le logiciel.

Fujifilm X70, test review, logiciel, Silkypix raw file converter Le logiciel Silkypix Raw File Converter 2 livré avec le X70.

Connexion sans fil

Le Fujifilm X70 est équipé d'une puce Wi-Fi qui permet de piloter le boîtier à distance, géolocaliser les clichés et les récupérer sur son smartphone pour les transférer sur Internet et les réseaux sociaux. L'application de Fujifilm, Camera App, s'avère plutôt bien réalisée, facile à prendre en main et assez complète. Pas de mot de passe à saisir une fois connecté à l'appareil photo : il faut valider sur l'appareil photo l'envoi des images par le Wi-Fi.

Fujifilm x70 remote wifi

En prise de vue à distance, vous pouvez accéder au menu de prise de vues pour modifier certains paramètres comme la sensibilité, le temps de pose ou l'ouverture.

Voir aussi :
> Tous les compacts experts testés
> Toute l'actualité (articles)

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation