Également désignée sous les noms urbex et rurex (pour urban exploration et rural exploration), l'exploration en milieux urbains et ruraux consiste à visiter des lieux construits — et souvent abandonnés — par l'homme. Qu'il soit question de découvrir de nouveaux espaces ou de les sublimer, cette activité est intrinsèquement liée à la photographie.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : exploration urbaine et rurale
Photo : Thomas Nemcsek.

Le principe

Avant d'aborder une telle discipline, il convient d'évoquer son caractère marginal. Urbex et rurex peuvent en effet présenter des aspects non seulement illégaux, mais également dangereux. Par-delà le fait que nous ne vous encourageons nullement à enfreindre la loi, nous vous conseillons vivement de prendre toutes les précautions nécessaires à l'exploration de lieux présentant un état de délabrement avancé.

Exercice photo : exploration urbaine et rurale
Photo : Thomas Nemcsek.

Les communautés urbex et rurex sont ainsi marquées par des codes relativement stricts, leurs membres étant intransigeants — à juste titre — quant au respect des lieux visités. L'exploration des sites Internet et forums fréquentés par ces communautés doit donc précéder celle des espaces abandonnés. Vous y trouverez conseils, informations et inspiration.

Nous vous invitons notamment à consulter Urbex Playground, site francophone rassemblant quantité d'informations sur de nombreux lieux. Il est d'ailleurs possible d'en découvrir certains de façon tout à fait légale. Si vous n'êtes pas effrayé par les souterrains et les ossements humains, sachez par exemple que des visites sont organisées dans les catacombes de Paris.

En pratique

En milieu urbain ou rural, le moment de la journée choisi pour effectuer vos prises de vues aura une incidence considérable sur l'aspect final de vos photographies : plutôt que l'éclairage direct d'un chaud après-midi d'été, préférez un soleil bas et un éclairage latéral qui souligneront les volumes et accentueront les ombres des bâtiments.

L'intérieur de certains lieux à l'abandon étant néanmoins particulièrement sombre, disposer d'un trépied est parfois nécessaire pour remédier au manque de lumière. Notez qu'un pied vous permettra de plus de vous adonner aux joies du light painting.

Exercice photo : exploration urbaine et rurale
Photo : Darkday.

La maîtrise de la perspective est un aspect crucial de la photographie d'architecture et les lieux abandonnés ne font pas exception à la règle. Objectifs grand-angle et fisheye accentuent les lignes de fuite et renforcent le gigantisme des bâtiments, tandis qu'un trépied et une grille de composition — la plupart des appareils numériques disposent de cette option d'affichage — peuvent vous aider à positionner votre appareil photo de façon à contrôler les perspectives.

Pour conclure

Exercice photo : exploration urbaine et rurale
Photo : Clémence Furic Bégo.

Enfin, friches industrielles et lieux abandonnés peuvent également être exploités en tant que décors, dans le cadre de mises en scène plus ou moins complexes. Portraits, photographies de mode et autres créations artistiques s'en trouvent alors sublimés. Le travail de la photographe Diane Dufraisy en est un parfait exemple et son site internet Neverends Explorations recèle de nombreux conseils en la matière.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

Lire également :
> Exercice photo : la photographie d'architecture
> Exercice photo : le light painting
> Exercice photo : les objectifs fisheye
> Tous nos exercices photo
> Tous nos tutoriels

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation