Canon EOS 80D recommandé par Focus Numérique

Imposant et bien équipé, le Canon 80D est boîtier très agréable à utiliser. Après avoir testé des boîtiers hybrides (Olympus Pen-F, Fujifilm X-Pro2, Sony A6300...), revenir à un boîtier reflex est toujours un peu troublant. Le boîtier est volumineux, les optiques (même un simple 18-55 mm f/3,5-5,6) paraissent démesurées, mais l'appareil est agréable à prendre en main et la visée optique, désormais précise à 100 %, est vraiment confortable. Nous avons aussi apprécié l'importante autonomie de la batterie, qui permet d'utiliser le 80D pendant une semaine sans passer par la case chargeur ou fil à la patte.

Le reflex est véloce : rapide à la mise sous tension, il dispose d'un nouveau module autofocus qui couvre une large portion de la visée optique avec pas moins de 45 collimateurs. La mise au point est rapide dans la plupart des situations lumineuses et le suivi d'un sujet en déplacement s'avère remarquablement précis. La cadence rafale à 7 ips est également suffisante pour de la photo d'action, même si nous aurions aimé une motorisation plus rapide, ne serait-ce que pour se démarquer du 70D.

En visée sur écran, le 80D gagne également en confort. Le nouveau capteur Dual Pixel AF épaulé par le DIGIC6 rivalise désormais avec les meilleurs boîtiers hybrides... au niveau de l'autofocus. Car la prise de vue reste toujours plus lente, avec un cycle d'obturation mécanique encore trop long (et trop bruyant) par rapport aux boîtiers hybrides qui disposent, pour certains, d'une obturation électronique totalement silencieuse. Ce gain en réactivité autofocus sera donc surtout agréable en vidéo.

Un mode vidéo qui évolue doucement, mais sûrement. Toujours pas d'enregistrement au format UHD, mais le 80D est désormais équipé d'une sortie casque et de format vidéo HDTV 1080 de qualité. Nous apprécions également la présence d'un écran tactile soigné monté sur rotule, qui offre de nouvelles perspectives de prise de vue.

Au final, on se demande presque si le reflex Canon 80D n'est pas plus hybride que les hybrides (COI ou compacts à objectifs interchangeables) du moment. En effet, d'un côté vous avez un excellent appareil photo doté d'un viseur optique confortable et précis, ainsi que d'un autofocus rapide et sensible avec lequel il est possible de basculer en visée sur écran pour de la photo plus posée. De l'autre, vous disposez désormais d'une petite caméra dotée d'un autofocus qui fonctionne (enfin) réellement.

Le seul problème réside sans doute dans le manque d'audace de Canon sur ce segment des reflex experts. En effet et face aux appareils hybrides de type Micro 4/3 ou Sony A, le nouveau 80D ne présente pas de réelles nouveautés : pas de vidéo Ultra HD, de mode ralenti ou d'assistant (focus peaking, zébras, courbes Canon-Log), pas de mode de prise de vue totalement silencieuse, pas d'obturation à 1/32 000 s, de mode panoramique par balayage, de stabilisation mécanique du capteur ou de modes très haute définition qui en découle... Le Canon 80D est un boîtier efficace, polyvalent, mais qui manque un peu de "fun". C'est un trait commun à tous les reflex actuels, alors que justement les hybrides jouent en ce moment sur d'autres registres, notamment l'aspect des boîtiers et les fonctionnalités annexes.

Quoiqu'il en soit et comme nous l'avons dit, le Canon 80D est un boîtier efficace et polyvalent qui mérite un recommandé.

Points forts

Points faibles

Boîtier agréable à prendre en main

Boîtier assez volumineux

Autofocus en visée sur écran enfin rapide et utilisable. Excellent en mode vidéo.

Un seul emplacement SD

Dalle tactile de l'écran qui fait office de joypad pour les collimateurs AF

Pas de vidéo au format UHD

Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 3 200 ISO

Pas de mode panoramique par balayage

Écran LCD monté sur rotule pour une grande latitude d'orientation

Pas de puce GPS pour la géolocalisation

Nouveau module autofocus plus souple et plus efficace

La gestion du bruit électronique pourrait être meilleure

Rafale à 7 ips avec suivi de sujet

Le flash en mode assistance AF est trop agressif

Viseur optique 100%

Pas de détecteur de présence pour éteindre l'écran lors de la visée à l'œil

Excellente autonomie : plus de 1 200 déclenchements avec une batterie

Pas de mode totalement silencieux avec un obturateur électronique

Puce Wi-Fi et application de qualité pour la prise de contrôle à distance

Niveau électronique sur 1 seul axe

Plusieurs ratios d'images disponibles (3/2, 16/9, 1/1, 4/3)

Pas de prise synchro flash

Mode silencieux appréciable (mais pas totalement silencieux)

Pas d'aide contextuelle pour les menus

Livré avec une suite complète de logiciels pour traiter les images

Format RAW (.CR2) propriétaire

Pilotage des flashs distants sans fil (transmetteur Speedlite intégré)

 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation