Canon 80D test review vue de face capteurEn apparence, il est difficile de différencier le 80D du 70D. Les deux boîtiers partagent le même châssis et la même ergonomie à quelques détails près. On reste donc sur un boîtier expert à la construction solide. La prise en main est agréable, mais passer d'un A6300 voire A7 II de Sony à un reflex Canon 80D donne l'impression de manipuler un boîtier trop volumineux, notamment avec le 18-55 f/3,5-5,6 IS STM !! Toutefois, le confort est là : la poignée est bien dessinée, large et agréable. 

Canon 80D vs Sony A6300
Canon 80D vs Sony A7 II
source : camerasize.com

Comme le 70D, le 80D présente une construction à l'épreuve des intempéries. Comprenez par là qu'il sera possible de sortir sous une petite pluie sans risque pour l'appareil. Impossible toutefois de le rincer sous l'eau vive après une sortie en mer, le boîtier n'étant pas tropicalisé. 

Prise en main

Les évolutions ergonomiques sont limitées par rapport au 70D. Sur l'épaule gauche du reflex, vous trouverez le levier de mise sous tension qui se situe sous le barillet pour le choix du mode d'exposition. Un choix discutable puisqu'il faut tenir l'appareil à deux mains pour le mettre en marche. Nous préférons largement le levier autour du déclencheur. Le barillet dispose d'un verrou central qu'il faut maintenir appuyer pour changer de mode. Cela évite quelques déconvenues, mais le principe reste relativement rébarbatif à mettre en œuvre. Vous disposez des traditionnels modes PSAM ainsi qu'un mode C personnalisable et un mode B (Bulb). Le mode carré vert auto+ vous prend totalement en charge. L'appareil choisit alors les meilleurs réglages et peut même, en mode visée directe sur écran, choisir le meilleur mode scène par détection automatique. Le mode CA (Creative Auto) simplifie l'interface graphique pour aider les débutants à paramétrer l'appareil selon leurs desiderata : plus de flou arrière, image plus sombre ou plus claire... La position SCN donne, quant à elle, accès aux différents modes scènes : scène (portrait, paysage, gros plan, sport, portrait de nuit. Vous disposez désormais d'une position filtres créatifs qui permet d'appliquer des effets comme miniature, aquarelle, HDR ou appareil jouet.

Canon 80D test review vue de dessus

Vous trouverez une griffe flash. L'épaule droite regroupe l'écran LCD de rappel et la traditionnelle ligne de commandes. Elle reprend l'organisation du 70D avec la possibilité de régler l'autofocus, la motorisation, la sensibilité ISO, la mesure d'exposition et l'éclairage LCD. 

Notez la présence d'une commande, entre le déclencheur et la molette de réglage pour modifier la zone AF. Un raccourci extrêmement pratique pour modifier rapidement le mode autofocus.

Au dos de l'appareil, vous trouverez un écran LCD au ratio 3:2 avec une diagonale de 7,7 cm affichant 1 040 000 points. Celui-ci est monté sur rotule (il est donc possible de protéger l'écran en le retournant complètement) et reste tactile. Aucune évolution donc par rapport au 70D. La dalle tactile est multipoint et vous pouvez donc utiliser vos deux doigts pour zoomer dans une image comme nous avons désormais l'habitude de le faire avec nos smartphones. L'écran tactile permet également de naviguer dans les menus, de choisir des options et de saisir des données comme le nom de l'auteur avec une simplicité déconcertante alors qu'il fallait jusqu'à maintenant jouer de la molette pour sélectionner une à une les lettres d'un alphabet. En outre, en visée directe sur l'écran, vous pourrez facilement pointer du doigt la zone de mise au point. Un atout non négligeable par rapport à la sélection d'un collimateur AF généralement très centré. Mieux, il est désormais possible de transformer la dalle tactile en joypad géant pour déplacer rapidement le collimateur AF au pouce en visée optique. Vraiment pratique.

Canon 80d test review vue de dos

Avec la rotule, toutes les commandes de l'appareil sont regroupées à droite de l'écran hormis la touche Menu et Info qui sont situées à gauche du viseur. 

Vous retrouverez le très pratique basculeur photo/vidéo associé à la touche de mise en fonctionnement. Ainsi, il est possible de cadrer en mode 16/9e vidéo avant la prise de vue. Plus à droite, les 3 commandes sur le bord du reflex sont toujours là : AF-On, mémorisation de l'exposition et sélection du collimateur AF. En mode lecture, les deux dernières commandes permettent de zoomer à l'intérieur d'une image. En dessous, vous trouverez une touche Q qui permet d'accéder aux principaux réglages photo sur l'écran LCD, ainsi qu'un bouton de lecture. Canon reconduit malheureusement la petite roue codeuse du 60D/70D sur le 80D. Celle-ci est trop petite et le joypad à 8 directions s'avère toujours difficile à utiliser correctement. Heureusement, l'écran tactile pallie certaines de ces lacunes. Notez qu'il n'y a toujours pas de détecteur de présence au niveau du viseur optique pour éteindre automatiquement l'écran LCD.

Canon 80D test review avis, écran LCD monté sur rotule


Connexions

Le Canon 80D est richement doté en connectique. Le boîtier reflex dispose d'une prise USB 2 (et oui, malgré des fichiers en 24 Mpx, toujours pas de connexions rapidement USB 3), une sortie HDMI de type C pour un retour vidéo sur écran (télé, moniteur...), une prise pour une télécommande filaire et pour la vidéo, une entrée micro stéréo et (enfin) une sortie casque. Le 80D dispose également une puce Wi-Fi et NFC. Nous regrettons également l'absence d'une puce GPS pour faciliter la géolocalisation.

Canon EOS 80D test review connexions

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation