Autofocus et suivi de sujet

Le nouveau module AF du Canon 80D donne d'excellents résultats en studio, même si le temps de mise au point en basse lumière nous semble un peu trop long. Nos tests ont été réalisés avec le 18-55 mm f/3,5-5,6 IS II livré par Canon. Sur le terrain, le 80D s'est vraiment bien comporté et même en basse lumière, l'autofocus s'est montré rapide et sensible. 


En mode visée sur écran, les mesures sont impressionnantes avec des scores finalement très proches de ceux obtenus en visée optique ! Le 80D devient réellement utilisable en visée sur écran et se rapproche des performances des meilleurs hybrides comme les Micro4/3 ou le dernier A6300 de Sony. Attention, ce mode se prête tout particulièrement à la vidéo. Dans ce mode, il sera facile de suivre une personne en déplacement. Pour la photo, le gain est là, mais le cycle de déclenchement reste encore très lent puisque le capteur ne dispose toujours pas d'obturateur électronique. Le déclenchement s'accompagne toujours d'un va-et-vient de l'obturateur mécanique bruyant et d'une recherche du point, une fois la photo prise, plus lente qu'en visée optique.


Nous avons également réalisé plusieurs essais de suivi de sujet en visée optique et là encore les résultats sont satisfaisants. Notre série (cf. ci-dessous) de 16 images d'un enfant grimpé sur une trottinette montre un bon suivi du sujet même si certaines images manquent un peu de piqué (1/500 s, f/6,3, 200 ISO, AI Servo, tous les collimateurs actifs). 

Le mode rafale, avec suivi AF, grimpe bien à 7 vues par seconde que l'on soit en JPEG, RAW ou RAW + JPEG. La mémoire tampon est également confortable avec la possibilité d'enregistrer, sans perte de vitesse, plus de 15 images (JPEG ou RAW) consécutives. Toutefois, cette cadence reste identique à celle proposée par le 70D, un petit gain d'une ou deux images supplémentaire aurait été un plus.

Canon 80D suivi AF d'un sujet en déplacement

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation