Formats vidéo

Autant le dire tout de suite, le Canon 80D ne filme pas en UDH/4K et se "cantonne" à l'enregistrement HDTV 1080. Toutefois, ce boîtier devrait plaire aux vidéastes en herbes, car il dispose de nomnbreux assistants et d'une belle panoplie de formats vidéo et notamment un mode intertrame qui encode les images les unes indépendamment des autres. 

  • Formats en PAL/NTSC
  • 1920 × 1080 (59,94, 50 im./s) intertrame (IPB)
    1920 × 1080 (29,97, 25, 23,98 im./s) intratrame ou intertrame (ALL-I / IPB)
    1920 × 1080 (29,97, 25) intertrame lite (IPB)
    1280 × 720 (59,94, 50 im./s) intertrame (IPB)
    1280 × 720 (29,97, 25) intertrame lite (IPB)


À la lecture de la fiche technique, il manque une fonctionnalité : la possibilité de filmer en mode HFR (High Frame Rate) pour des ralentis fluides. Il est dommage que le passage du mode PAL/NTSC ne soit pas disponible depuis le menu rapide Q. Il faut impérativement passer par les menus de configuration pour activer l'option système vidéo.

Nous aurions apprécié le passage sur un codage 10 bits et pourquoi pas le passage au format 2K cinéma (2 048x1 152 pixels). 

Vous pouvez filmer pendant 30 minutes (le système d'enregistrement FAT ne peut enregistrer des fichiers supérieurs à 4 Go, la vidéo est alors scindée en plusieurs fichiers sans interruption). 

Voici les volumes pour 10 secondes de vidéo selon les formats :

- .MOV 1080 / 25p AVC High@5.1, 1 image de référence (intratrame), 90 Mbps : 110 Mo
- .MP4 1080 / 50p AVC High@5.1, 2 images de référence (intertrame), 60 Mbps : 73 Mo
- .MP4 1080 / 25p AVC High@4.1, 2 images de référence (intertrame), 30 Mbps : 36 Mo
- .MP4 1080 / 25p AVC High@4.1, 2 images de référence (intertrame lite), 12 Mbps:  15 Mo

Il est important de noter que pour l'enregistrement  c'est toute la largeur du capteur qui est utilisé. Vous n'aurez donc pas de changement d'angle de champ entre le mode photo et vidéo. 

Malheureusement et contrairement au 1D X ou 5D Mark III, le 80D ne dispose pas d'une sortie HDMI non compressée.

Modes d'exposition

En vidéo, le 80D offre une belle souplesse de réglage avec la possibilité de filmer en mode M et de pouvoir régler l'ouverture, la cadence d'obturation et la sensibilité ISO pendant le filmage. L'écran LCD permet de paramétrer toutes ses options sans le moindre bruit. Voilà qui est très appréciable. Sachez que les styles d'images sont également disponibles pendant l'enregistrement. Vous pouvez donc opter pour un rendu très doux ou très accentué ou filmer en mode monochrome. Les filtres créatifs ne sont pas accessibles en vidéo.

Il est possible d'utiliser des styles d'images personnalisés, mais également utiliser des styles proposés par Canon ou des sociétés tierces. Ainsi, il est possible, pour faciliter le traitement des images, d'utiliser le style d'image Camera X Series Look afin d'obtenir une image moins contrastée. Technicolor propose également un profil de rendu CineStyle encore moins contrasté. Avec ces rendus plats, vous gagnez un peu en dynamique : il est possible de récupérer des détails dans les zones sombres. Vous pouvez alors gagner un peu en dynamique en sous-exposant les vidéos afin de conserver les hautes valeurs qui ont tendance à vite «brûler».

Attention, l'utilisation de styles d'image plus doux n'est pas magique : il faut absolument post traiter ses vidéos avec un logiciel pour rétablir un rendu plus naturel. Technicolor livre d'ailleurs une courbe de rendue (LUT) avec son profil pour travailler plus facilement ses images avec Adobe After Effects par exemple.

Comme l'EOS 760D, le 80D dispose d'un mode HDR (High Dynamic Range) qui permet d'améliorer la plage d'exposition. Il est désormais possible de filmer en HDTV 1080 (et non 720p comme l'annonce Canon), mais l'exposition est verrouillée en mode automatique.

Canon 80D test review video HDR

es résultats ne sont pas toujours concluant. Si cela "fonctionne" assez bien sur des scènes très claires, sur un ciel nuageux, le rendu HDR un peu plat, n'est pas des plus heureux. On préfèrera des solutions certes plus exotiques, mais plus performantes comme Magic Lantern (il faut attendre le développement pour le 80D...).


Assistants

Comme tous les autres reflex vidéo de Canon, le 80D brille par l'absence d'assistance pour le point et l'exposition. Certes, l'autofocus du nouveau reflex se révèle vraiment réactif, mais il est toujours intéressant de pouvoir garder le contrôle de la mise au point pour réaliser des transitions flou/net sur un sujet précis.

Ainsi, la mise au point manuelle n'est toujours pas épaulée par un système de focus peaking (surlignage des zones nettes par des pixels colorés). Vous disposez toujours d'une loupe (x5, x10) qui oblige à plusieurs manipulations. Pour l'exposition, vous ne pourrez vous fier qu'au correcteur d'exposition et à l'histogramme (ce qui est déjà pas mal). Toutefois, nous attendons avec impatience un mode zébra ou mesure spot pour faciliter le travail en manuel. Bref, on attend avec impatience que les petits gars de MagicLantern se penchent sur le problème.

Sur ces différents points, les modèles Sony série A7 ou A6300 sont beaucoup mieux lotis.

Précision

Le Canon 80D délivre une bonne qualité d'image en HDTV 1080 / 25p IPB. Sur notre mire de précision, il se hisse facilement au même niveau que le Sony A6300, les images du reflex présentant moins de moirage. Le nouveau boîtier fait beaucoup mieux que le 70D, mais on reste finalement en retrait par rapport à un véritable caméscope (ou caméra). Ainsi, la Canon C300 qui dispose d'un capteur de 8 Mpx offre un bien meilleur niveau de précision (nous ne sommes pas dans les mêmes sphères tarifaires non plus...).

Canon 80D mode vidéo test review

Sony A6300 détail vidéo 1080 25p

Canon 70D détail 1080 25p

Canon C300 HDTV 1080

Le 80D dispose bien d'un zoom numérique que l'on peut activer sur l'écran tactile, malheureusement, il ne s'agit pas d'un recadrage dans le capteur et au final, les résultats sont décevants. 

Canon 80D vidéo test review zoom numérique

Autofocus

La nouveauté du 80D en vidéo, c'est bien sûr l'autofocus. Le système Dual Pixel permet une mise au point par corrélation de phase sans hésitation (phénomène de pompage) s'avère encore plus rapide que sur le 70D. Vous pouvez également paramétrer la réactivité de l'autofocus, une mise au point trop sèche étant à proscrire en vidéo. 



Nous avons également fait quelques essais de suivi d'une personne se déplaçant vers le reflex. Les résultats sont là aussi intéressants, le sujet étant bien suivi. Vous pouvez retrouver l'extrait dans les exemples non compressés.

Rolling shutter

Les problèmes de rolling shutter (déformation des images lors des mouvements rapides) sont surtout visibles pour les cadences peu rapides : 30/25/24p. Le phénomène est beaucoup moins sensible en 60/50p. Globalement, le phénomène n'est pas trop gênant. 

Captation sonore

Le 80D dispose de deux micros situés de part et d'autre du flash pour une captation sonore en stéréo. Ces micros enregistrent les sons d'ambiance. Pour une interview, il sera possible de brancher un micro stéréo au format mini-jack. Le reflex dispose d'une sortie casque qui permet un retour audio en permanence, ce qui est un confort indéniable en vidéo pour détecter les éventuels bruits pendant la captation. Une pression sur l'icône Q permet d'activer également les vu-mètres et le niveau d'enregistrement. 

Conclusion vidéo

Le mode vidéo du 80D est une petite évolution par rapport au précédent modèle (70D). Mais les nouveautés sont vraiment intéressantes avec un autofocus plus réactif, l'ajout d'une sortie casque et un mode HDR intéressant. La sortie, concomitante, d'une optique EF-S 18-135 mm disposant d'une motorisation pas à pas Nano-USM fluide et silencieuse et pouvant être équipé d'un moteur de zoom (PZ-E1 : 160 euros) en option rend le 80D encore plus efficace en reportage ou interview.

Canon EF-S 18-135 mm Nano USM et son moteur de zoom
Le Canon 18-135 mm Nano-USM et son bloc moteur de zoom PZ-E1. 

Il reste toutefois quelques écueils. Le mode le plus qualitatif (.MOV 1080 intratrame90 Mbps) est limité à 3 cadences : 30/25 et 24p. Les assistants en vidéo brillent également par leur absence : pas de focus peaking, de zébras ou de fausses couleurs. Il manque également un mode HFR pour des ralentis fluides et bien sûr la possibilité de filmer en UHD. 

Au final, le 80D est une solution plutôt séduisante en vidéo, notamment avec le nouveau zoom 18-135 mm équipé de son moteur de zoom. Une alternative intéressante à des caméscopes traditionnels pour le reportage ou les interviews avec une belle gestion de la profondeur de champ. 

Exemple sans compression

> Vidéo sur le pont Marie à Paris (HDTV1080 / 50 ips IPB)
> Vidéo danse Lindy Hop (HDTV 1080 / 25p / ALL-I)
> Vidéo suivi d'un sujet en déplacement


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation