Prise de vue multiple en studio

Tout comme l'OM-D EM-5 Mark II, le nouveau Pen-F dispose d'un mode de prise de vue multiple qui permet de combiner 8 images pour n'en former qu'une seule en très haute définition ("50M HiRes-Shot"). Ainsi, le capteur de 20 Mpx (5 184 x 3 888 px) est capable de fournir des images en 50 Mpx (8 160 x 6 120 px) par recombinaison en JPEG et jusqu'à 80 Mpx dans le format RAW.

L'appareil réalise une série de 8 photos, chacune prise à une position différente du capteur. Ces 8 images sont ensuite recombinées par le processeur pour générer un seul fichier en 8 160  x 6 120 px. Bien entendu, ce mode nécessite deux choses : le sujet doit être parfaitement immobile (nature morte uniquement) et l'appareil, totalement stable. L'ensemble de la prise de vue nécessite environ 7 secondes. Notez que s'il n'était pas possible de déclencher sans être sur trépied avec l'E-M5 Mark II, cette limitation est levée, mais les résultats peuvent être désastreux.

Pour des prises de vues de nature morte (Packshot), ce mode est donc une aubaine pour obtenir des images plus détaillées. Et le gain est léger, mais bien réel.
Ci-dessous, nous comparons deux images redimensionnées pour un tirage à 60 x 40 cm (180 dpi).

Sur la carte graphique, la différence est plus délicate à percevoir, mais sur la carte IGN, les courbes de niveau (isoplèthes) sont plus précises. Sur une impression, la différence sera donc bien visible.


Nous vous proposons également de comparer deux nouvelles images. Ici, nous avons redimensionné l'image de 50 Mpx en 20 Mpx pour la comparer à un JPEG classique sorti du boîtier. La encore, la différence est bien visible et l'image de 50 Mpx offre, logiquement, un niveau de précision supérieure bien appréciable. Si le JPEG classique "pèse" environ 11 Mo, le fichier à 50 Mpx double de volume pour atteindre généralement 22 Mo.


> Télécharger le JPEG 20 Mpx et le JPEG 50 Mpx

Comme nous l'avons évoqué précédemment, la combinaison de plusieurs images impose certaines règles, notamment aucun mouvement, tant de la part du photographe que du sujet. Ainsi, sur cette prise de vue de la place de la République, tous les éléments (avec ici un détail sur les drapeaux ballottés par le vent) en mouvement comportent des artéfacts. Vous remarquerez que le cadre n'est pas identique, la recombinaison imposant un cadre plus étroit.

Olympus Pen-F comparaison haute def multivues

Le cas du RAW

En mode RAW + JPEG et multishot, vous obtenez 3 fichiers différents :
  • - un fichier JPEG de 50 Mpx,
  • - un fichier RAW ORI,
  • - un fichier RAW "multishot" ORF de 130 Mo environ.

Pour l'instant, le fichier ORF en prise de vue multiple n'est pas pris en compte par les logiciels de développement, pas plus, étonnamment, que le fichier RAW "classique" qui pourtant porte une extension originale : ORI.

Nous avons toutefois réussi à ouvrir un fichier RAW de 130 Mo avec un logiciel spécialisé afin de reconstituer la matrice et voir un peu les entrailles de l'image. Naturellement, il s'agit d'un développement expérimental sans courbe de rendu ou gestion des couleurs. Le fichier RAW contient une image en 10 400 x 7 796 px (soit 80 Mpx). Certaines informations sont donc utilisées pour limiter le bruit électronique, améliorer le piqué et appliquer les corrections de distorsion.

Toutefois, si vous souhaitez "voir" une image de 81 Mpx produite par un Pen-F, vous pouvez télécharger :
> le fichier brut ORF ;
> le fichier brut développé de manière expérimentale et enregistré en JPEG (10 400 x 7 796 px) ;
> le fichier JPEG de 50 Mpx généré par le boîtier.



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation