Bien que la photographie s'attache la plupart du temps à retranscrire le monde tel qu'il est vu par l'être humain, nombreuses sont les techniques qui permettent de proposer une interprétation différente de la réalité. Encore peu démocratisée car quelque peu contraignante, la pratique de la photographie infrarouge n'en est pas moins passionnante.

Voici quelques astuces qui vous aideront à vous exercer. Nous vous invitons bien sûr à poster vos résultats en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : la photographie infrarouge
Photo : Greg Westfall.

Le principe

La photographie infrarouge consiste à révéler à l'image ce qui est invisible à l'œil nu. À chaque couleur correspond en effet une longueur d'onde, et si la perception de ces couleurs varie selon les individus, il est communément admis que nous percevons la partie du spectre électromagnétique comprise entre 380 nm (le violet) et 780 nm (le rouge). Les longueurs d'onde inférieures à 380 nm font partie du domaine de l'ultraviolet, tandis que celles supérieures à 780 nm font partie du domaine de l'infrarouge.

Exercice photo : la photographie infrarouge
Photo : Greg Westfall.

Nos appareils photo étant dotés de capteurs nativement sensibles à une plage de longueurs d'onde bien plus étendue, les fabricants y intègrent des filtres limitant cette sensibilité et dont la principale fonction est d'éviter des dérives colorimétriques différant de notre perception. Diverses techniques existent cependant pour capturer l'infrarouge, cette partie du spectre électromagnétique conférant un rendu onirique aux images.

En pratique

S'il est possible de retirer manuellement le filtre IR (appelé en réalité "infrared cut-off filter") d'un boîtier, cette opération s'avère complexe et quelque peu risquée. En l'absence de modification matérielle, il est possible de pratiquer la photographie infrarouge en vissant sur l'objectif d'un appareil photo un filtre absorbant la majeure partie du spectre visible.

Notez que les résultats dépendent du type d'appareil et d'objectif utilisé, et que les contraintes sont alors très proches de celles imposées par un filtre neutre à forte densité : le temps de pose à adopter étant relativement élevé, il est nécessaire de s'armer d'un trépied, d'utiliser le retardateur et de photographier un sujet fixe.

Exercice photo : la photographie infrarouge
Photo : Greg Westfall.

Ces quelques contraintes ne constituent cependant pas les seules raisons pour lesquelles les sujets de prédilection de la photographie infrarouge se rapprochent très souvent de la photographie de paysage : un ciel capturé à l'aide de cette technique paraît très sombre, tandis que nuages et végétation se parent d'un blanc fantomatique, conférant aux images un caractère à la fois irréel et dramatique.

Gardez néanmoins à l'esprit que le rendu auquel nous ont habitués les films argentiques infrarouges demande quelques retouches simples une fois votre fichier RAW importé dans votre logiciel de développement favori.

Pour conclure

Exercice photo : la photographie infrarouge
Photo : Greg Westfall.

Nous espérons que cette mise en bouche technique a suscité en vous l'envie d'explorer les possibilités offertes par la partie invisible du spectre lumineux qu'est l'infrarouge. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article pratique consacré à l'apprentissage de la photographie infrarouge.

N'hésitez pas à poster vos images en commentaire de cet article sur la page Facebook de Focus Numérique !

Lire également :
> En pratique : la photographie infrarouge
> Toutes nos astuces photo
> Tous nos articles pratiques

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation