Modes et corrections d'exposition

Le Nikon D500 dispose d'une nouvelle cellule d'exposition — la même cellule que celle présente dans le D5 — qui réalise des mesures à l'aide d'un capteur RVB de 180 000 points. Sa plage de fonctionnement est également plus large : -3 à 20 IL.

Évaluer la justesse d'une cellule d'exposition n'est pas simple mais globalement, le D500 s'est bien comporté. Vous retrouverez les modes classiques de mesure : matricielle, pondérée centrale et spot. Le D5 propose, comme certains autres reflex de la marque, une mesure spot pondérée sur les hautes lumières. Dans ce cas, il accorde plus d'importance aux hautes lumières : un mode très intéressant pour la photographie de spectacle, par exemple, ou la photographie de mariage.

test reflex Nikon D500 : mesure pondérée haute lumière
(De gauche à droite et de haut en bas) : matricielle, pondérée hautes lumières, pondérée centrale et spot.


Le D500 dispose d'un correcteur d'exposition sur ±5 IL. Côté bracketing, il propose jusqu'à 9 vues par IL, ce qui en fait un bon choix pour les expositions multiples de type HDR. Comme tous les Nikon, le D500 peut également corriger les ombres trop marquées avec le D-Lighting actif.

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition d'un point de vue "artistique", nous avons photographié notre scène test sur une plage de +/-5 IL et corrigé les fichiers bruts avec le logiciel Adobe Lightroom. 

La correction s'effectue via le curseur exposition et nous ne "jouons" pas avec le recouvrement des hautes lumières ou des tons sombres.

Les fichiers bruts permettent de récupérer facilement une surexposition de 1 IL. Il sera possible de recouvrer des informations dans les hautes lumières jusqu'à +2,6 IL, mais à +3 IL, des informations sont définitivement perdues. Cela reste un excellent score ! Le reflex pro de Nikon est toutefois en retrait par rapport au Sony A7R II qui permet de recouvrer des informations jusqu'à +3 IL.

reflex Nikon D500 test review latitude surexposition traw

Les fichiers bruts contiennent plus d'informations dans les valeurs sombres, il est donc plus facile de retrouver des détails dans les zones "bouchées" avec les logiciels de développement. Le D5 est très à l'aise jusqu'à -3 IL, mais au-delà, le grain vient dénaturer les images et la balance des blancs devient douteuse.

reflex Nikon D500 test review latitude sous exposition

Au final, le D500 de Nikon présente une latitude d'exposition de -3 IL à +2,6 IL, soit 6,6 IL, ce qui très correct pour un capteur APS-C sans être exceptionnel. En comparaison, les fichiers RAW du Sony A7R II atteignent 8 IL de latitude d'exposition.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation