Nikon D5 : les meilleures offres

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Nikon D5 est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 200 ISO et une ouverture de f/5,6. 

Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (.NEF). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.


Les JPEG

Le Nikon D5 est équipé d'un tout nouveau capteur 24x36 de 20,8 Mpx (images brute en 5 584 x 3 728 px) avec une taille de photodiode de 6,5 µm. Ce modèle établit donc un nouveau record pour un reflex avec une plage de sensibilité qui s'étend de 50 à 3 276 800 ISO ! Attention, en mode "classique", le D5 dispose d'une plage entre 100 et 102 400 ISO. Au-delà, il s'agit d'une extension Hi (1 à 5). 

Nikon dépasse donc largement la plage ISO du D4S "limité" à 409 600 ISO en mode étendu. 

Sony Alpha 7R 2 (A7R 2) test review taille de capteur
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Alors, comment se comporte le nouveau champion de la haute sensibilité ? entre 50 et 1 600 ISO, les images sont exemptes de bruit électronique, les couleurs sont vives et les plus fins détails parfaitement rendus. À 3 200 ISO et à 100% sur écrans, les plus perspicaces noteront les premiers effets de lissage. Sur le billet de banque ou la carte IGN, les plus petits détails sont légèrement estompés. Le D5 peut être poussé à 6 400 sans la moindre hésitation. Certes les détails sont dilués par le traitement du bruit électronique, mais là encore, les images présentent une très belle tenue : les couleurs sont encore denses, les bordures sont nettes et la dynamique permet encore de distinguer des détails dans les zones denses (ventilateur, voiture et appareil photo)

Un pas est franchi à 12 800 ISO. Le grain devient plus présent, mais il reste peu coloré. Le traitement est donc un peu plus lourd et la dynamique diminue d'un cran. C'est à partir de cette sensibilité ISO que le texte de la page noire & blanche n'est plus clairement lisible à partir du deuxième paragraphe en partant du haut.

Le bruit "monte" graduellement et logiquement jusqu'à 102 400 ISO qui est la sensibilité maximale officielle avant de basculer dans les modes étendus. Le grain devient plus grossier et les trames de moutonnement sont visibles. Les marbrures violettes sont également plus présentes sur les aplats denses. Une fois de plus, l'observation se fait ici à 100% sur écran. Pour la presse et des formats "pas trop grands", la plage ISO, jusqu'à 51 200 ISO, est exploitable notamment avec un peu de retouche et un passage en noir & blanc. On gagne 1 IL par rapport au D4S. À 102 400 ISO, le D5 est vraiment en difficulté avec un lissage important et une dégradation sensible de l'image.

Au-delà et dans la zone Hi, les résultats sont naturellement à nuancer. Le bruit n'est vraiment pas beau et le moutonnement faire perdre à l'image tout son éclat. Dans certaines situations, les images à 204 800 et 409 600 ISO pourront être exploitées, à 819 200 ISO, les dégradations franchissent un nouveau cap avec des marbrures violettes violentes. Les sensibilités supérieures sont là pour le record : les détails sont réduits à leurs plus simples expressions ou sont totalement...absents. Le cliché est là, mais l'on peine à reconnaître la scène. 

Mais l'image existe et avec des traitements spécifiques, il est sans doute possible d'exploiter ces clichés pour des applications particulières (surveillance, détection...). 

Nikon D5 : Réduction du bruit standard 50-400 ISO
Nikon D5 : Réduction du bruit standard 800-3276800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (50-100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600-51200-102400-204800-409600-409600-819200 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 12 800 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Nous avons choisi de confronter le Nikon D5 à quelques boîtiers emblématiques actuels :

Habituellement, nous organisons une confrontation à 6 400 ISO pour les capteurs 24x36, mais la plage ISO démesurée du D5 nous a poussé à augmenter d'un IL notre comparaison. Nous sommes donc à 12 800 ISO. Le D5 est encore à l'aise à cette sensibilité et surclasse facilement son frère aîné, le D4S. Il est également devant le Canon 1 DX (il faudra naturellement confronter le Mark II dès qu'il sera disponible) avec un rendu un peu moins granuleux et des marbrures violettes moins visibles. Enfin, il surclasse également le Sony AS7 II qui dispose pourtant de photodiodes plus grands. 

Au final, le D5 domine la course à la sensibilité ISO aussi bien dans la catégorie reflex qu'hybride, mais il faut bien admettre que les différences en sont pas si importantes et que le gain, dans les hautes sensibilités est visible, mais pas flagrant.

Oscilloscope

Passons certaines images obtenues avec le Nikon D5 sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Les graphiques du logiciel confirment notre impression. Le D5 est remarquable jusqu'à 25 600 ISO avec un bruit modéré et une bonne restitution des valeurs. À 3 276 800 ISO, l'image est trop brouillée par le bruit et l'oscilloscope perd la tête. Cette sensibilité ne sera que rarement utilisée et il faudra surtout l'associé à un traitement spécifique pour l'exploiter dans certaines conditions.

Nikon D5 test review bruit électronique sur gris 100 ISO
Nikon D5 – 100 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Nikon D5 test review bruit électronique sur gris 3200 ISO
Nikon D5 – 3 200 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 3200 ISO
Nikon D5 test review gamme gris à 12 800 ISO
Nikon D5 - 12 800 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris 6400 ISO
Nikon D5 – 25 600 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 25 600 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris 51 200 ISO
Nikon D5 – 51 200 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris 3 276 800
Nikon D5 – 3 276 800 ISO
Nikon D5 test review bruit gamme gris graphique 3 276 800 ISO



Nikon D5 : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation