Zeiss Batis 85 mm f/1,8 : les meilleures offres


C'est lors du NAB 2014 que Zeiss avait décidé de dévoiler ces nouvelles optiques : un 25 mm f/2 et un 85 mm f/1,8. Comme les Loxia, les Batis sont conçus pour les compacts à objectifs interchangeables Sony A7. Ils sont donc en monture FE et capables de couvrir le format 24 x 36 mm.
Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Particularité des Batis par rapport aux Loxia : ils disposent d'un système autofocus ! Ils vont même encore plus loin dans l'innovation avec l'intégration d'un écran Oled, en lieu et place du traditionnel indicateur de distance de mise au point dynamique qui indique de manière numérique la distance de mise au point ou la profondeur de champ. Zeiss marque donc un grand coup en proposant une réelle innovation technique sur des optiques.

Le Batis 85 mm f/1,8 dispose de 11 lentilles réparties en 8 groupes et reprend la conception optique Sonar.

Rencontre avec Christophe Casenave de Zeiss

Caractéristiques

Monture : Sony FE
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 85 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 127,5 mm
Ouverture maximale : f/1,8
Ouverture minimale : f/22
Distance de mise au point : 0,8 m
Nombre de lamelles du diaphragme : NC
Construction : 11 lentilles réparties en 8 groupes
Éléments spécifiques : NC
Échelle des distances : oui (écran Oled)
Rapport de reproduction : 0,28x
Motorisation : oui
Stabilisation : oui
Dimensions : 105 x 75 mm
Diamètre filtre : 75
Poids : 475 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : non

Prise en main

Les nouvelles optiques Batis reprennent le design des incontournables Otus, qui elles-mêmes reprennent celui des Touit. Au premier coup d'œil, on constate que ce 85 mm est avant tout un bel objet design aux lignes douces, rondes et épurées. La finition noire brillante est du plus bel effet. L'objectif est très discret, ce qui est un très bon point. Aucune information n'est inscrite sur le dessus.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

La prise en main est très agréable. L'objectif bénéficie d'une construction tout en métal (sauf le pare-soleil : dommage) très plaisante au toucher. Sur le terrain, elle l'est un peu moins, car un peu glissante.
L'objectif mesure près de 10 cm de long pour un poids d'environ 500 g. Il est bien proportionné à un boîtier de type Alpha 7.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

L'unique bague de réglage est déroutante. Sa fluidité et sa préhension sont parfaites ! Par contre, on ressent bien qu'il s'agit d'une bague virtuelle qui ne déplace pas réellement des lentilles à l'intérieur de l'optique. Ce sont des moteurs qui se chargent de ces déplacements. Du coup, la bague ne dispose pas de butées pour indiquer la distance de mise au point minimale et l'infini. C'est sa vitesse de rotation qui détermine son niveau de précision. Les informations de mise au point manuelle s'affichent désormais via un petit écran Oled (distance de mise au point et distance du premier et dernier plan net de l'image), situé sur le dessus de l'optique.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

L'autofocus n'est pas un foudre de guerre en rapidité, mais il a l'avantage d'être totalement silencieux et donc très discret.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

Test labo

Nous avons testé le 85 mm f/1,8 avec un Sony A7R II et son capteur 24 x 36 mm de 42 Mpx (4,49 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (42 Mpx pour l'A7R II), mais aussi de sa taille (24 x 36 mm pour l'A7R II). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

L'A7 R II dispose d'une définition de 8 000 x 5 320 px. Chaque pixel mesure donc 4,49 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/13 !

Les tests labo dévoilent une belle homogénéité de l'optique en fonction des différentes ouvertures. Par contre, ils mettent également en avant des défauts d'homogénéité dans les images elles-mêmes entre le centre et les bords. En effet, on observe un décalage de piqué assez important entre le centre et les bords extrêmes. Notons aussi que le piqué au centre est très élevé pour un usage avec un capteur aussi défini. Attention toutefois : à partir de f/16, la diffraction fait son apparition et fait chuter drastiquement le piqué général de l'image.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8





> Téléchargez les fichiers originaux

Comparons les résultats de cette nouvelle optique à ceux du très remarqué 90 mm f/2,8 macro de chez Sony. Notez que ce dernier a été testé avec un Sony A7 II de 24 Mpx — beaucoup moins défini que l'A7R II, donc.
Zeiss Batis 85 mm f/1,8 @ f/2,8
Zeiss Batis 85 mm f/1,8 @ f/2,8
Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS @ f/2,8
Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS @ f/2,8
Zeiss Batis 85 mm f/1,8 @ f/8
Zeiss Batis 85 mm f/1,8 @ f/8
Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS @ f/8
Sony FE 90 mm f/2,8 Macro G OSS @ f/8

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Un 85 mm est une focale idéale pour le portrait. Elle permet en effet d'écraser un peu les perspectives entre l'arrière-plan et le sujet principal, et de garder une certaine "distance" avec ce dernier. Monté sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C, ce objectif équivaut à un 127 mm (coefficient de x1,5 chez Sony).

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est très marqué sur ce 85 mm. Aux plus grandes ouvertures, il est très visible et s'impose dans l'image. Il se fait beaucoup plus discret à partir de f/2,8 pour n'affecter que les coins extrêmes des images, et devient négligeable à partir de f/5,6.





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont assez discrètes sur ce 85 mm. Pour s'en affranchir totalement, une petite correction dans un logiciel de post-production sera nécessaire.


Stabilisation optique

Le principe d'un stabilisateur optique est simple : l'objectif est équipé d’une petite lentille montée sur un système de micromoteurs qui lui permet d’être mobile, c’est-à-dire de pouvoir bouger dans deux directions : verticale et horizontale. Ces micromoteurs sont actionnés grâce à un système gyroscopique qui détecte les moindres mouvements de l’objectif (et donc du bras du photographe), et les compense afin de les corriger. Très schématiquement, si on monte très légèrement son appareil vers le haut, la lentille dans l’objectif se déplace vers le bas et les deux mouvements s’annulent d’un point de vue optique : c’est comme si on n’avait pas bougé.

Avec le nouveau Batis 85 mm stabilisé de Zeiss, nous avons réussi à gagner près de 3 IL par rapport au temps de pose théorique utilisable sans risque à main levée. On peut donc envisager d'aller jusqu'à 1/10 s à main levée sans trop de problèmes. C'est un avantage indéniable en termes de polyvalence et cela accroît sans conteste les possibilités de prises de vues en faibles conditions lumineuses. Cependant attention, l'utilisation de la stabilisation optique sur de longs temps de pose risque de faire baisser le piqué général de l'image, et ce, surtout sur un capteur extrêmement défini.

Zeiss Batis 85 mm f/1,8

> Téléchargez les fichiers originaux

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Non, un f/1,8, ce n'est pas presque comme un f/1,4 ! Certes, en matière de vitesse, on peut faire le raccourci, mais en matière de profondeur de champ et de bokeh, non.

Prenons un exemple concret avec un portrait réalisé à 3 m avec un 85 mm. Avec une ouverture de f/1,8, la profondeur de champ (distance entre le premier plan net et le dernier plan net) est de 16,3 cm. À f/1,4, elle est de 12,7 cm. Cela ne paraît pas grand-chose, mais cela fait toute la différence sur le rendu du flou d'arrière-plan. Quoi qu'il en soit, ce 85 mm fournit d'assez beaux flous d'arrière-plan.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/80 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 250 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 125 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/200 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7RM2
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.8
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 85 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Zeiss Batis 85 mm f/1,8
Télécharger le fichier raw

Verdict

Zeiss Batis 85 mm f/1,8
À la découverte des premières photos et de la fiche technique des nouvelles focales fixes Batis, nous étions emballés ! Enfin une marque, et de surcroît Zeiss, qui essaie de faire évoluer la prise en main des objectifs avec un peu de modernité !

Lors de notre première prise en main de l'optique cet été, nous avions déchanté. En effet, la bague de mise au point manuelle fait perdre toute sensation à la prise de vues. Mais maintenant que nous avons utilisé l'objectif pendant quelque temps, nous sommes finalement convaincus ! Il est certain que c'est totalement différent de ce que l'on a l'habitude d'utiliser (et de ce que l'on attend d'une optique), mais force est de constater que cette bague de mise au point électronique associée au focus peaking est rudement efficace.

Côté design, le parti pris de Zeiss sur ses nouvelles gammes d'objectif (Touit, Batis et Otus) est tellement fort qu'il y a deux écoles : on adore ou on déteste. Les objectifs sont beaux, agréables au toucher, mais à notre sens trop glissants. Côté technologie, avec ce Batis 85 mm, Zeiss a mis le paquet : autofocus, stabilisation optique, bague de mise au point électronique, écran Oled, c'est une optique toutes options !

Il existe assez peu de focales fixes ouvrant à f/1,4 pour les Sony A7 (un 35 mm uniquement). La majorité d'entre elles ouvrent à f/1,8, f/2 ou f/2,8. De ce fait, ce nouveau Batis est donc très lumineux mais nous ne pouvons contenir notre frustration. F/1,8, c'est bien, mais f/1,4, c'est mieux ! Quoi qu'il en soit, cette généreuse ouverture permet d'obtenir d'assez beaux effets de bokeh.

Jusqu'ici, c'est presque un sans-faute ! Mais ce joli tableau commence malheureusement à s'assombrir dès que l'on met le nez dans la qualité optique. Elle est loin d'être parfaite, et nous avons du mal à déterminer si c'est un effet voulu par Zeiss (réputé pour faire volontairement des optiques douces dans certains cas) ou si c'est simplement un défaut. Nous penchons plus pour la dernière hypothèse.

En effet, les essais en laboratoire révèlent certes un comportement homogène en fonction des différentes ouvertures — ce qui est un très bon point —, mais également un manque d'homogénéité entre le centre et les bords au sein des images elles-mêmes et ce, à toutes les ouvertures ! On est très loin des courbes quasi parfaites du 90 mm f/2,8 de chez Sony ! Dans les faits, cela se traduit par des images très douces sur les bords. On note également la présence d'un vignetage marqué jusqu'à f/4.

Au final, c'est pour cette raison que nous hésitons à recommander cet objectif. Si la luminosité maximale ne vous importe gère, nous vous conseillons de regarder de près le 90 mm macro. Sinon, vous pouvez soit vous lancer avec le Batis en connaissance de cause, soit patienter. Il est fort probable que Sony lance dans les mois ou années à venir un 85 mm. Sera-t-il meilleur ou moins bon que le Batis ? C'est un pari à prendre.

Points forts

Points faibles

Grande ouverture de f/1,8

Seulement f/1,8 !

Autofocus et stabilisation optique efficaces

Manque d'homogénéité entre le centre et les bords des images

Design soigné et qualité de construction

Vignetage très marqué

Prise en main moderne et originale

Distorsions visibles

Niveau du piqué au centre des images

 

Homogénéité en fonction de l'ouverture

 

Faibles distorisons

 

Zeiss Batis 85 mm f/1,8 : les meilleures offres

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation