Verdict

Ce comparatif met en exergue un constat en demi-teinte : les photophones actuels proposent une qualité d'image exceptionnelle lorsque les conditions lumineuses sont optimales, mais même les meilleurs d'entre eux peuvent être facilement mis en difficulté. Certaines situations de prise de vues entraînent en effet des résultats tellement différents qu'il est compliqué de déterminer à l'avance la façon dont le module photo de chaque smartphone va réagir.

Les constructeurs devront donc redoubler d'effort concernant la gestion des couleurs, du bruit électronique et de la dynamique. Ce dernier point reste notamment l'un des principaux défauts du Samsung Galaxy S6 edge+ et du LG G4, smartphones qui continuent cependant à se partager le haut du podium pour le piqué de leurs images, leur très bonne réactivité et leur interface de prise de vues extrêmement complète.



S'ils ont failli sur certains points, l'Apple iPhone 6s Plus et le Microsoft Lumia 950 restent de très bonnes alternatives. Tous deux affichent en effet des résultats relativement homogènes. Certains apprécieront l'esthétique marquée des photographies capturées à l'aide de l'iPhone, tandis que d'autres préféreront les images neutres et bien détaillées du smartphone de Microsoft.



Plus discret, le Sony Xperia Z5 n'en délivre pas moins de bonnes images dans la plupart des situations et présente de plus une prise en main relativement agréable. Le Honor 7 arrive quant à lui bon dernier... Son prix nettement inférieur aux autres smartphones de notre comparatif pourra peut-être vous faire oublier sa mauvaise gestion du flash.



Nous avons attendu avec une impatience non dissimulée l'arrivée d'un terminal qui, malgré sa robe svelte de smartphone moderne, proposerait le support du format RAW et la configuration de paramètres de prise de vues disponibles sur nos compacts experts. Nous voilà servis, puisque le Samsung Galaxy S6 edge+, le LG G4 et le Microsoft Lumia 950 proposent le réglage de la balance des blancs, de la vitesse d'obturation, de la sensibilité ISO, ainsi que le support du format RAW ! Les photophones disposant presque tous d'une ouverture de diaphragme fixe, seul le choix de ce paramètre manque encore à l'appel.

Gardez cependant à l'esprit qu'un smartphone reste conditionné par sa fiche technique (focale fixe grand-angle, capteur de petite taille, etc.), qui en fait un objet idéal à dégainer pour capturer les moments les plus fugaces, mais peu adapté à une pratique plus technique de la photographie. Comme pour tout appareil photo, votre choix doit donc être dicté par vos usages et habitudes photographiques, plutôt que par la quantité de filtres et fonctions proposée.

Les photophones à grand capteur

Si la photographie a pris une place de choix dans les nouveaux usages attribués aux smartphones, peu de constructeurs la jugent assez importante pour revoir leurs compromis en matière de prise en main. Le Panasonic Lumix CM1 et le DxO ONE représentent ainsi des tentatives audacieuses, dotées de surcroît de capteurs 1" plus performants que ceux qui équipent la plupart des photophones.



À lire également :

> Test complet du Samsung Galaxy S6 edge+ sur Les Numériques
> Test complet du LG G4 sur Les Numériques
> Test complet de l'Apple iPhone 6s Plus sur Les Numériques
> Test complet du Microsoft Lumia 950 sur Les Numériques
> Test complet du Sony Xperia Z5 sur Les Numériques
> Test complet du Honor 7 sur Les Numériques

> Tous nos tests et comparatifs de smartphones

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation