Sigma continue de développer sa gamme de focales fixes très lumineuses avec ce nouveau grand-angle 20 mm f/1,4. Et une fois de plus, c'est une première ! En effet, c'est le premier 20 mm capable de couvrir le format 24 x 36 mm et disposant d'une ouverture maximale de f/1,4.

Notez qu'il existe, chez Canon et chez Nikon, des focales de 20 mm disposant respectivement d'une ouverture de f/2,8 et de f/1,8.

Sigma Art 20 mm f/1,4 DG OS HSM, grand-angle

Ce nouveau 20 mm dispose d'une construction basée sur une formule à 15 lentilles réparties en 11 groupes, incluant 1 lentille double asphérique à large diamètre, 2 verres FLD et 5 verres SLD. On retrouve également un diaphragme circulaire à 9 lamelles et une motorisation HSM.

L'objectif pèse tout de même 950 g, pour un encombrement de près de 13 cm et un diamètre d'un peu plus de 9 cm. La firme annonce un niveau de distorsions très faible, une très bonne gestion du flare, de la chroma et un faible vignetage.

Sigma considère ce nouveau 20 mm comme le point culminant de sa ligne Art. Celle-ci comporte donc désormais 4 objectifs pour les reflex 24 x 36 mm, présentant tous une ouverture de f/1,4, allant de 20 mm à 50 mm en passant par  24 mm et 35 mm. Ces focales fixes sont complétées par le très remarqué zoom 24-35 mm f/2.

L'objectif est disponible en monture Canon, Nikon et Sigma. Il est compatible avec le le dock USB Sigma et éligible au programme de changement de monture.

Caractéristiques

Monture : Canon - Nikon - Sigma
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 20 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 30 mm
Ouverture maximale : f/1,4
Ouverture minimale : f/16
Distance de mise au point : 0,276 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 9
Construction : 15 lentilles réparties en 11 groupes
Éléments spécifiques : 1 lentille double asphérique à large diamètre, 2 verres FLD et 5 verres SLD
Échelle des distances : oui
Rapport de reproduction : 0,14x
Motorisation : HSM
Stabilisation : non
Dimensions : 90,7 x 129,8 mm
Diamètre filtre : na
Poids : 950 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : oui

Prise en main

La prise en main de ce nouveau 20 mm est excellente et à la hauteur de ce que l'on peut attendre de la gamme Art de chez Sigma. La qualité de fabrication est presque irréprochable et le niveau de finition très élevé. C'est un bel objet que l'on prend plaisir a voir, toucher et utiliser. 



Attention, c'est cependant un gros bébé ! En effet, l'objectif pèse tout de même 950 grammes, ce qui risque de déséquilibrer légèrement une configuration avec un boîtier du calibre d'un EOS 5D sans grip. Gare aux longues séances de prise de vues à main levée qui forceront sur le poignet. Niveau encombrement, il est assez bien proportionné malgré ses 13 cm de long et ses dimensions garantissent une bonne prise en main. Son poids est garant d'une bonne stabilité.

À noter que le pare soleil en plastique est fixe sur cet objectif. La magnifique lentille frontale étant bombée, il est donc impossible d'utiliser un filtre (UV ou polarisant par exemple). Sur ce point, Sigma n'a pas non plus prévu de porte filtre à l'arrière de l'objectif comme on peut en trouver sur certains zooms haut de gamme et grand-angles de chez Canon. Il faudra donc utiliser un porte filtre !

Petite déception pour ce qui est du capuchon avant, tout en plastique, qui nous semble un peu léger en qualité et finition comparé à ce que l'on peut attendre de la gamme Art de chez Sigma.



La bague de mise au point manuelle frôle la perfection. Elle est large et très confortable a utiliser. Son grip en caoutchouc rainuré lui assure une excellente préhension. La fluidité est parfaite. La course entre la distance de mise au point minimale et l'infini est courte et on dispose de repères de butée. Sur le dessus on retrouve un indicateur de distance de mise au point dynamique.



Notez que ce 20 mm est compatible avec le Dock USB Sigma et qu'il est éligible au programme de changement de monture.


Test labo

Nous avons testé le 20 mm avec un Canon EOS 6D et son capteur 24 x 36 mm de 20 Mpx (6,5 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil et de la taille de son capteur (le Canon EOS 6D bénéficie d'un capteur 24 x 36 mm de 20 Mpx). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le Canon EOS 6D dispose d'une définition de 5 568 x 3 708 pixels. Chaque pixel mesure donc 6,5 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/20.

La qualité optique de ce 20 mm f/1,4 est très bonne. Constance et homogénéité sont les maîtres mots pour qualifier son comportement. Le niveau de piqué est dans l'ensemble très élevé et la reproduction des fins détails, très précise. Nous apprécions beaucoup l'homogénéité du piqué de l'objectif et ce dès la plus grande ouverture de f/1,4. Son niveau au centre de l'image évolue peu en fonction de l'ouverture. Bien entendu, aux plus grandes ouvertures on observe un décalage entre le centre et les bords extrêmes des images, mais cet écart s'amenuise a mesure que l'on ferme le diaphragme pour se stabiliser à f/4.







> Téléchargez les fichiers originaux

Enfin, voici les résultats obtenus avec un Canon EOS 5DsR. Pas de soucis, ce nouveau 20 mm encaisse sans sourciller les 50 millions de pixels du boîtier reflex le plus définit du moment.






> Téléchargez les fichiers originaux

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l'on obtient avec le 20 mm monté sur le Canon EOS 5DsR (capteur au format 24 x 36 mm). Cette focale est vouée au paysage. Avec un coefficient de conversion de 1,5x, on obtient donc un équivalent 30 mm si on monte l'optique sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C.

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/640 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/25 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Pas de doute, ce 20 mm vignette ! Le phénomène est particulièrement visible aux plus grandes ouvertures et s'amenuise autour de f/4 pour devenir négligeable aux alentours de f/5,6. À f/1,4 il est particulièrement visible et intrusif dans l'image. Certains y verront un avantage pour refermer le cadrage et mettre en avant le sujet principal (si ce dernier est positionné au centre), d'autres y verront un inconvénient.




Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Bonne surprise, très peu de distorsions sur ce grand-angle !




Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.
 
Toutes les focales fixes de la gamme Art offrent une très grande ouverture maximale de f/1,4. Ce nouveau 20 mm ne déroge pas à la règle mais il est vrai que l'on peut se demander l'intérêt d'une telle ouverture sur une optique conçue avant tout pour des photos de paysage. Dans cette discipline, les photographes sont friands de netteté et ont besoin d'une grande profondeur de champ afin d'avoir un maximum de plans nets dans leurs compositions. Ils travaillent donc souvent aux ouvertures moyennes, voire fermées (f/8 ou f/11), et sont régulièrement sur trépied avec retardateur. Dans ce cas de figure, il est vrai que l'ouverture de f/1,4 n'a pas beaucoup de sens.

Cependant n'oublions pas le proverbe : "Qui peut plus, peut le moins" ! Une ouverture de f/1,4 sur un 20 mm permettant d'obtenir de courtes profondeur de champ et de beaux flous d'arrière plan, cela étend énormément l'usage de l'objectif et l'ouvre au champ du reportage, voire même du portrait !

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/1250 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/80 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/640 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 1250 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/50 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS 5DS R
Vitesse : 1/160 s, ouverture : f/1.4
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 20 mm, décalage expo : -0.33 IL
Objectif : Sigma Art 20 mm f/1,4 DG HSM
Télécharger le fichier raw


Verdict



Une fois de plus, Sigma signe avec ce nouveau 20 mm f/1,4 Art une très belle optique qu'il serait fou de ne pas recommander. Pour rappel, absolument toutes les optiques de la gamme Art ont jusqu'à présent été recommandées par nos soins.

Sigma ne fait aucun faux pas sur ses focales fixes haut de gamme et continue a étendre son offre. C'est donc pas moins de 4 focales fixes qui sont maintenant disponibles : un 20 mm, un 24 mm, un 35 mm et un 50 mm, toutes disposant d'une ouverture maximale de f/1,4. N'oublions cependant pas les zooms : le 24-105 mm, le 24-35 mm f/2 et même le 18-35 mm f/1,8.

La suite logique ? Lancer un 85 mm, un 100 mm macro, un 135 mm et, pour ce qui est des zooms, tout le monde attend les nouvelles moutures des 24-70 mm et 70-200 mm (qui sera pour sa part probablement en gamme Sport) à ouverture maximale de f/2,8 voire plus ! Et pour compléter le tout, il faudra aussi un zoom grand-angle pour venir concurrencer le 15-30 mm f/2,8 de Tamron ou le 16-35 mm f/2,8 de chez Canon et le 14-24 mm f/2,8 de chez Nikon. Au travail !

Arrêtons les spéculations et les fantasmes et revenons à ce 20 mm f/1,4. On est en droit de se demander l'intérêt d'une telle ouverture sur un objectif conçu initialement pour de la photo de paysage. Pour cette pratique, c'est très limité car la quête principale des photographes est la netteté parfaite sur de grandes profondeurs de champ, ce qui inclut une faible ouverture de diaphragme. Cependant, n'oublions pas la phrase : "Qui peut le plus peut le moins". Car ce n'est pas pour du paysage que cette ouverture prend du sens mais bien pour de la photo de rue, de l'architecture, voire même du portrait. Le bokeh créé a la pleine ouverture est doux et englobant, si bien qu'il est très facile de venir détacher un sujet dans le large champ que propose l'objectif.

Pour ce qui est de la prise en main, rien à redire : c'est excellent. Pour être pointilleux, on trouve l'objectif un peu lourd et on regrette que le capuchon avant ne soit pas à la hauteur du reste au niveau des finitions. Note importante, cet objectif dispose d'une lentille frontale bombée et n'est pas équipé de porte filtre : il faut le savoir.

La qualité optique est également excellente avec des images riches en détails du centre aux bords et ce quelque soit l'ouverture choisie. Constance et homogénéité sont les maîtres mots. Bien entendu, on observe bien un décalage de piqué entre le centre et les bords extrêmes des images, et les performances globales de l'optique aux plus grandes ouvertures sont un peu en retrait comparées aux ouvertures moyennes. On salue également les faibles distorsions. Le vignetage est bien présent et intrusif de f/1,4 à f/4 mais se fait beaucoup plus discret au delà.

Points forts

Points faibles

Ouverture de f/1,4

Un peu lourd

Qualité optique : constance et homogénéité

Vignetage marqué jusqu'à f/4

Peu de distorsions

Piqué à f/1,4 légèrement en retrait par rapport aux autres ouvertures

Qualité de fabrication et niveau de finition

Pas de porte filtre

Prise en main

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation