Présentation

Le Ray Flash Universal Ringflash est un adaptateur pour flash cobra présenté comme une option sérieuse face aux onéreux flashs annulaires, souvent désignés par l'appellation anglophone ringflashes. La forme circulaire de la source permet de produire une lumière douce et homogène, adaptée aux sujets rapprochés et plus particulièrement au portrait et à la macro.

Le produit en lui-même ne contient aucun composant électronique : un simple mécanisme rend les deux modèles existants (tailles L et S) virtuellement compatibles avec tout type de flash cobra et d'appareil photo.

Le Ray Flash Universal Ringflash est proposé aux prix de 99,60 € (tarif MMF-PRO octobre 2015).

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash

Prise en main

Fait en majeure partie de plastique, l'adaptateur annulaire Ray Flash atteint le poids plume de 0,8 kg. Le diamètre extérieur de l'anneau est de 21,5 cm, tandis que le diamètre intérieur de 10 cm devrait pouvoir accueillir toute tête de flash dont les dimensions n'excèdent pas 8 cm de largeur et 5,5 cm de hauteur.

L'adaptateur en taille S permet de régler la distance entre la tête du flash et le centre optique de 160 cm à 175 cm, tandis que l'adaptateur en taille L permet de la régler de 175 cm à 190 cm.

Si le faible poids du Ray Flash Universal Ringflash constitue un avantage indéniable, les matériaux utilisés n'inspirent pas confiance quant à sa solidité. De plus, la (trop) forte présence du logo Ray Flash sur la face avant du produit participe elle aussi au sentiment d'être devant un jouet plutôt que d'un véritable outil destiné aux professionnels.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash
L'un des principaux atouts du Ray Flash Universal Ringflash réside dans sa simplicité d'utilisation : l'adaptateur se greffe sur la tête d'un flash et y reste fixé grâce un simple système de ressort. L'attache est alors solide, mais l'on est en droit de s'interroger sur la longévité du mécanisme.

L'objectif de l'appareil photo vient quant à lui se placer dans la partie intérieure de l'anneau. Comme précisé ci-dessus, la taille de l'adaptateur peut être modifiée en fonction de la distance entre le flash et le centre optique. Bien qu'un peu lâche, ce mécanisme a le mérite d'assurer une compatibilité avec un grand nombre de configurations matérielles.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash mode d'emploi
Mode d'emploi.

Le poids du ringflash ayant tendance à faire pencher vers l'avant la tête du flash auquel il est fixé, Ray Flash a jugé bon d'accompagner son produit d'une pièce afin de contrecarrer ce problème : un anneau en caoutchouc peut ainsi être fixé au niveau du point d'articulation du flash, de façon à le bloquer.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash

En pratique

Le principe de l'adaptateur Ray Flash est relativement simple mais fort astucieux : la lumière produite par le flash est guidée à travers un réseau de petits prismes sur l'ensemble du cercle dessiné par le ringflash. Autre avantage : en plus de dispenser une lumière diffuse de par sa forme annulaire, ce système conserve le mode TTL et les divers automatismes du flash avec lequel il fonctionne.

Ray Flash annonce que cet adaptateur permet de conserver la température de couleur d'origine du flash et que la perte de luminosité engendrée est de seulement 1 IL. Nous allons nous attarder sur ces points.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash
Canon EOS 5D Mark II, 1/100 s, f/5,6, 400 ISO.
Flash nu, 1/128.


Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash
Canon EOS 5D Mark II, 1/100 s, f/5,6, 400 ISO.
Flash équipé de l'adaptateur Ray Flash, 1/64.


Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash
Canon EOS 5D Mark II : 1/100 s, f/5,6, 400 ISO.
Flash équipé de l'adaptateur Ray Flash, 1/32.


Si la température de couleur reste stable, l'écart de luminosité semble être de l'ordre de 2 IL plutôt que 1 IL. Dans cette situation, il nous a ainsi fallu augmenter la puissance du flash de 1/128 à 1/32 pour obtenir une exposition à peu près similaire avec l'adaptateur Ray Flash.

En utilisation du flash sans adaptateur, le point chaud est clairement localisé dans la moitié supérieure de l'image, au niveau du front de Barbie (première image). L'adaptateur annulaire rend la lumière plus diffuse et l'éclairage bien plus homogène. Les ombres et les reflets sont ainsi moins marqués.

Un test avec un véritable modèle permet de mieux se rendre compte de l'effet esthétique de l'adaptateur en situation de prise de vues réelle : le Ray Flash constituant ici la source d'éclairage principale, on remarque que la lumière produite est relativement homogène mais manque quelque peu de douceur.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash

Alors que le reflet du Ray Flash prend la forme d'un simple point lumineux dans l'œil du modèle, le reflet que révèlent les lunettes présente une répartition inégale de la lumière par rapport à la forme annulaire que constitue l'adaptateur.

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash

Quelques points négatifs concernant l'ergonomie de l'objet sont également à noter : l'utilisation de l'adaptateur annulaire limite l'accès aux bagues de mise au point et de zoom des objectifs les plus imposants et bloque le faisceau d'assistance à la mise au point du flash, rendant cette opération bien plus laborieuse en situation de basse lumière.

Verdict

Adaptateur annulaire Ray Flash Universal Ringflash

L'adaptateur pour flash cobra Ray Flash Universal Ringflash est effectivement une option intéressante face aux flashs annulaires. Peu coûteux, il s'adresse notamment aux adeptes de portrait et de macrophotographie désireux de conserver la fonction TTL octroyée par leur flash cobra. Il peut ainsi être utilisé en intérieur, de façon à disposer d'une quantité d'éclairage plus conséquente, ou en extérieur pour adoucir les ombres créées par la lumière du soleil.

Nous apprécions sa compatibilité avec une grande variété de flashs cobra, la répartition homogène de la lumière qu'il procure ainsi que la perte de luminosité relativement faible qu'il engendre (de l'ordre de 2 IL). Nul doute que la lumière diffuse ainsi créée se différencie esthétiquement de la lumière produite par un flash seul.

Nous regrettons cependant une qualité de fabrication qui laisse quelque peu à désirer et n'inspire pas confiance quant à la durée de vie du produit. En outre, par sa conception, le Ray Flash Universal Ringflash limite l'accès aux bagues de mise au point et de zoom de certains objectifs et bloque le faisceau d'assistance à la mise au point du flash, ce qui peut être un réel problème en basse lumière.

Ces deux points lui coûtent notre recommandation, bien qu'il remplisse son but en tant que modeleur de lumière, et ce, pour une fraction du prix d'un véritable flash annulaire !

Points forts

Points faibles

Conserve la fonction TTL du flash

Qualité de fabrication en retrait

Compatible avec une grande variété de flashs cobra

Bloque le faisceau d'assistance à la mise au point du flash

Perte de lumière relativement faible

Limite l'accès aux bagues de mise au point et de zoom de l'objectif

Procure une lumière douce et homogène

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation