Sony RX1R II : les meilleures offres

Le Sony Cyber-shot RX1R II n'apporte aucun changement au niveau de l'optique : ce dernier modèle reconduit le 35 mm f/2 qui équipe déjà les RX1 et RX1R. Sony ne propose donc pas de nouvelle focale (24, 28 ou 50 mm) sur ce segment : d'après ses équipes, le 35 mm est la focale la plus populaire pour ce type de boîtier. Une affirmation que vient étayer notre sondage sur les compacts experts à capteur 24x36 : avec plus de 40 % d'avis en faveur du 35 mm, cette focale est également plébiscitée par nos lecteurs.

Sony Carl Zeiss 35 mm f/2

Au centre

Dès la pleine ouverture f/2, les images du RX1R II sont impressionnantes avec un excellent rendu des plus fins détails. Fermer le diaphragme d'un cran ou deux ne change finalement pas grand-chose : vous gagnerez légèrement en micro-contraste entre f/4 et f/8, mais le gain est marginal. Les images conservent une bonne tenue jusqu'à f/16 ; au-delà, la diffraction vient légèrement brouiller les plus fins détails.

Sony RX1R 2 précision de l'optique au centre en fonction de l'ouverture
Sony Cyber-shot RX1R II : évolution du piqué au centre de l'image en fonction de l'ouverture.

En bordure

Le bord gauche de notre scène test manque clairement de vivacité jusqu'à f/8. N'oubliez pas que nous sommes ici sur affichage à 100 % sur écran d'une image de 42,4 Mpx. À f/8, le piqué devient bon, tout comme à f/11. Au-delà, la diffraction fait son œuvre et vient réduire légèrement la précision.

Sony RX1R 2 précision de l'optique en bordure en fonction de l'ouverture
Sony Cyber-shot RX1R II : évolution du piqué en bordure de l'image (haut gauche) en fonction de l'ouverture.

Comparaison à taille équivalente

Comparons l'ancienne et la nouvelle version du RX1R, afin de vérifier si l'optique supporte parfaitement l'augmentation (sensible) de définition, passant de 24 à 42,4 Mpx.

Pour cela, nous allons confronter deux images à f/5,6 pour réaliser un tirage 60 x 40 cm avec une résolution de 180 dpi.

L'image délivrée par le RX1R II est légèrement plus précise, plus agréable à l’œil. La différence est délicate, mais c'est ce qui donne souvent tout son caractère à une image.


Filtre passe-bas à la demande : moirage et précision

Depuis quelques années déjà, les constructeurs tentent d'améliorer le rendu des images en supprimant le filtre passe-bas situé devant l'imageur principal. En effet, avec une faible définition, le risque de moirage est important et il faut "flouter" l'image afin d'en limiter l'apparition. Avec l'augmentation des définitions à 16, 24, 36 ou 50 Mpx sur des capteurs 24x36, le risque de moirage diminue et les constructeurs hésitent de moins en moins à supprimer ce filtre passe-bas, l'optique servant alors dedit passe-bas.

De fait, les photodiodes du RX1R Mark II font environ 4,5 µm de côté, ce qui correspond à résolution optique théorique du capteur de 0,5 (cycle par pixel) / 0,0045 mm, soit environ 111 pl/mm (paire de lignes par mm). Si certaines optiques peuvent atteindre se pouvoir séparateur, la grande majorité est en dessous est peut alors servir de filtre passe-bas. Pour mieux saisir toutes les subtilités du moirage et de son ami le crénelage, vous pouvez vous délecter de l'article de Bruno sur Les Numériques.

Avec la série RX1, Sony a tout d'abord proposé un modèle équipé d'un filtre passe-bas (capteur de 24 Mpx), puis une version sans filtre passe-bas, le RX1R. Aujourd'hui et à l'aide d'un système à cristaux liquides, le RX1R Mark II propose un filtre passe-bas "à la demande".

Sony RX1R 2 test review filtre passe-bas à la demande
Sony Cyber-shot RX1R II : principe du filtre passe-bas "à la demande".

Nous avons effectué sur notre scène test une série d'images avec le filtre passe-bas désactivé, standard et élevé.

Notre nature morte ne contient pas réellement de "piège à moirage". Toutefois, il est possible d'observer quelques artéfacts sur les éléments imprimés avec une trame comme les cartes à jouer, le magnet Coca Cola ou la charte de gris Kodak. Et les résultats sont plus ou moins bons.

Sur la charte Kodak, le moirage est bien visible dans la partie grise sans filtre passe-bas. Les artéfacts disparaissent avec le filtre standard et sont absents avec le filtre élevé.

Sony RX1R 2 test du filtre passe-bas à la demande

Toutefois, sur le magnet Coca Cola, les effets ne sont pas totalement corrigés et le moirage est encore bien visible avec le filtre passe-bas en mode élevé. Il faudra donc dans certains cas utiliser les algorithmes de traitement spécialisés.

Sony RX1R 2 test du filtre passe-bas à la demande

Au niveau du piqué, le gain est bel est bien visible mais (comme toujours quand nous évoquons le filtre passe-bas) assez subtil.

Vous pouvez visualiser la différence entre deux extraits à 100 % entre une image sans filtre passe-bas et avec en mode standard.


Un autre exemple en extérieur. Le RX1R II est positionné à f/5,6 et nous avons décidé de comparer un JPEG avec le filtre passe-bas désactivé et la même scène avec le filtre passe-bas en mode élevé.

Sur cet exemple, le gain en micro-contraste est un peu plus visible. Même en accentuant un fichier RAW, l'écart reste en faveur du fichier généré sans filtre passe-bas.

Distorsion

En réalisant quelques images, vous noterez rapidement que le 35 mm présente une distorsion assez facile à mettre en évidence. Par défaut, la correction des déformations géométriques n'est pas activée, contrairement aux corrections du vignetage et des aberrations chromatiques. Une fois la correction enclenchée, la distorsion est à peine visible.

Sony Cyber-shot RX1R II : passer la souris sur l'image pour voir la distorsion de l'optique en RAW (couleur magenta) et JPEG corrigé.

Sony RX1R II : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation