Sony RX1R II : les meilleures offres

Exposition

Le Sony RX1R II propose une cellule de mesure de la lumière sur 1 200 points. Le correcteur d'exposition physique permet une latitude +/-3 IL. De manière étonnante, la correction par une autre molette a une latitude plus large de +/-5 IL.

Le bracketing d'exposition permet d'exploiter au maximum une plage de +/-3 IL sur 3 vues. Vous pouvez également réaliser une variation plus fine (0,3 ou 0,7 IL sur 5 vues).

Comme la plupart des boîtiers Sony, le RX1R II dispose d'un mode HDR qui empile plusieurs clichés (JPEG) pour augmenter la dynamique de capture. Vous pouvez effectuer un bracketing sur 1, 2, 3, 4, 5 et 6 IL.

Le mode "Optimiseur de dynamique" (DRO) joue sur la courbe de rendu des valeurs pour remonter les détails dans les zones sombres. Là aussi, vous pouvez jouer sur 5 niveaux d'intensité.

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition d'un point de vue "artistique", nous avons photographié notre scène test sur une plage de +/-5 IL et corrigé les fichiers bruts avec Adobe Lightroom afin d'obtenir une exposition similaire. Nous vérifions que les images sont semblables avec une latitude de correction de +/-5 IL.

Test Sony RX1R II, dynamique, latitude d'exposition

Nous observons les images surexposées et là encore, le RX1R II est vraiment impressionnant. Alors que la plupart des autres boîtiers 24x36 perdent leurs moyens à partir de 2 IL, le compact de Sony permet de recouvrer des détails jusqu'à -3 IL avec encore beaucoup de nuances. Voilà une très belle performance.

Test Sony RX1R II dynamique, latitude en sur exposition

Les fichiers bruts permettent toujours de récupérer plus d'informations dans les basses lumières. Le RX1R II ne fait pas exception et il est très facile de récupérer 3 IL en perdant très peu d'information. Vous pouvez pousser à -4 IL, mais le bruit se fait clairement visible et la modulation dans les ombres devient problématique.

Test Sony RX1R II dynamique, latitude en sous-exposition

Nous sommes donc sur une latitude d'exposition de -4 / +3 IL, soit 8 diaphs dans un jugement subjectif. Les plus exigeants limiteront à -3 IL la sous-exposition, ce qui laisse une plage de 7 diaphragmes, soit 1 bon diaph supplémentaire par rapport aux autres appareils 24x36 comme le Canon 5Ds.

Sony RX1R II : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation