Sony RX1R II : les meilleures offres

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Sony RX1R Mark II est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 100 ISO et une ouverture de f/5,6. Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (ARW). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Le Sony RX1R Mark II est équipé d'un capteur 24x36 de 42,4 Mpx. Il s'agit probablement d'un modèle équivalent à celui qui équipe l'A7R Mark II de Sony, testé dernièrement. Nous retrouvons donc un capteur BSI (Back Side Illuminated ou rétréoéclairé), optimisé pour collecter un maximum de lumière avec une structure inversée.

Ce système de fabrication de capteur, apparu en 2008, a d'abord été intégré en petit format sur les compacts, car il permet de collecter plus de lumière. Il s'est généralisé sur de plus grands modèles (1") avec le Sony RX100 Mark II (2013) pour être enfin adapté au 24x36 avec l'A7R II et maintenant le RX1R Mark II. Notez qu'il n'existe pas de modèle APS-C BSI chez Sony : pour l'instant, seul Samsung propose cette technologie sur un capteur de 28 Mpx au format APS-C, avec le NX1.

Sony Alpha 7R 2 (A7R 2) test review taille de capteur
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

La plage de sensibilités se déploie de 100 à 25 600 ISO et peut être étendue à 50 à 102 400 ISO. 

Comme pratiquement tous les boîtiers équipés d'un capteur 24x36, les images visualisées sur écran à 100 % sont excellentes de 50 à 800 ISO ; même à 1 600 ISO, le grain est difficilement perceptible et il faut examiner les aplats à la loupe pour deviner les premières granulations. Cette plage est donc parfaitement exploitable, ce qui offre déjà une belle polyvalence.
Nous noterons seulement un lissage visible sur la texture du livre. En effet, la trame de tissu s'estompe à 200 ISO pour disparaître à 400 ISO. Attention, une fois de plus, nous sommes ici dans une observation à 100 % sur écran.

Comme avec l'A7R Mark II, le premier saut qualitatif est décelable à 3 200 ISO. Le grain est visible sur les aplats colorés, mais il reste fin et peu coloré. Le traitement des parasites est bien assuré, et seul le bruit de luminance est visible. La dynamique reste encore très agréable avec des nuances bien visibles dans les zones denses et les hautes lumières. Le niveau de détail reste impressionnant, notamment au niveau des cartes à jouer et des cartes IGN.

Dès 6 400 ISO, le moutonnement devient plus présent dans les zones denses et la dynamique baisse un peu : les images sombres perdent en délicatesse et les noirs deviennent très drus et moins subtils. En revanche, toutes les images sont facilement exploitables pour des travaux courants, car les détails sont encore nombreux et la haute définition permet de travailler les images sans "tirer sur les pixels".

Les valeurs supérieures sont plus délicates à utiliser. À 12 800 ISO, le grain conserve une certaine esthétique et l'image reste assez détaillée pour permettre une impression en A4 sans difficulté. Elle devient toutefois un peu terne avec un léger voile gris. Aux sensibilités supérieures (25 600 et 51 200 ISO), le grain se fait plus grossier et le moutonnement, peu séduisant ; il faudra opérer un peu de post-traitement pour contourner certains problèmes. La sensibilité maximale, 102 400 ISO, est difficile à exploiter en l'état et à 100 % sur écran, ce n'est pas très beau. Là encore, tout dépend de la destination de votre image. Un petit format en noir & blanc pourra faire illusion. Mais aujourd'hui, un boîtier de poche capable de grimper à 102 400 ISO existe !

Sony RX1R II : Réduction du bruit standard 50-400 ISO
Sony RX1R II : Réduction du bruit standard 800-102400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (50-100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600-51200-102400 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le Sony RX1R Mark II à quelques boîtiers emblématiques actuels qui proposent — ou non — des définitions différentes pour des capteurs 24x36 :
Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 6 400 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

À 6 400 ISO, il n'est pas évident de désigner un vainqueur. Désormais, les capteurs 24x36 sont parfaitement à l'aise à 3 200 ISO, et même à 6 400 ISO, les images sont impressionnantes. Il est intéressant de noter que les différences de définition (24, 36, 42 et 50 Mpx) ne sont pas réellement visibles sur notre test. Le D810, le plus ancien des boîtiers, présente toutefois un grain plus prononcé. Entre les autres protagonistes, le match est plus serré, mais le RX1R Mark II est très impressionnant, avec un bon équilibre entre gestion du bruit électronique et haute définition.

Oscilloscope

Passons certaines images Sony RX1R Mark II sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique" et objectif.

Notre outil confirme notre perception visuelle : les images sont vraiment excellentes jusqu'à 1 600 ISO et présentent une dégradation visible à 6 400 ISO dans les valeurs sombres. Les oscillations (et donc le grain) augmentent sensiblement à 12 800 ISO, mais les différents paliers sont encore bien lisibles.

Sony RX1R Mark 2 test review bruit électronique sur gris 100 ISO
Sony RX1R Mark II – 100 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Sony RX1R Mark II – 1 600 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris 6400 ISO
Sony RX1R Mark II – 6 400 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris 12800 ISO
Sony RX1R Mark II – 12 800 ISO
Sony RX1R Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO

Les fichiers bruts

Nous mesurons également le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouges, verts, bleus, et verts. Pour simplifier les résultats, nous n'affichons ici les résultats que pour une des séries des pixels verts.

Ce graphique montre une bonne gestion du bruit jusqu'à 3 200 ISO. Le bruit grimpe ensuite progressivement jusqu'à 25 600 ISO. Nous rencontrons un palier à 51 200 ISO, comme nous l'avions noté avec l'A7R Mark II. Il s'agit probablement d'un traitement au niveau des fichiers bruts. La montée du bruit se poursuit ensuite de manière plus "logique". Comme avec l'A7R II, nous notons également un petit pic à 400 ISO. Les différences de valeurs entre l'A7R II et le RX1R Mark II sont dues à un changement de protocole au niveau des mesures avec RawDigger, la forme générale de la courbe restant identique.

Sony RX1R Mark 2 bruit électronique fichiers bruts ARW

Sony RX1R II : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation