Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Leica SL Typ 601 est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 100 ISO et une ouverture de f/5,6. Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (DNG). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Le Leica SL est équipé d'un capteur 24x36 de 24 Mpx. Nous n'avons aucune précision sur l'origine du capteur. Avec cette définition, la taille des photodiodes est d'environ 6 µm. La plage ISO s'étend de 50 à 50 000 ISO nativement. Il n'y a pas, contrairement à d'autres boîtiers, d'extension de la sensibilité.

Sony Alpha 7R 2 (A7R 2) test review taille de capteur
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Pas de surprise de 50 à 800 ISO : les images sont superbement détaillées et le moutonnement, invisible. Un léger grain est perceptible à 100 % sur écran à 1 600 ISO. L'impression est donc légèrement en retrait.

Un palier est clairement franchi à 3 200 ISO avec une granulation plus facilement perceptible sur l'ensemble du cliché. Comme souvent, la stratégie de Leica est de laisser le grain monter sans véritablement appliquer de traitement. Il n'y a donc pas d'effet de lissage et l'image apparaît encore très détaillée. Sur les aplats noirs, on commence à distinguer quelques marbrures peu esthétiques.

Logiquement, le grain augmente à 6 400 ISO et les marbrures se font plus facilement observables sur les aplats noirs. À 12 500 ISO, le grain devient vraiment gênant et vient polluer le rendu des plus fins détails. Globalement, l'image conserve encore une belle tenue en l'absence de lissage à outrance, mais il sera conseillé de passer en mode noir & blanc.

À 100 % sur écran, la sensibilité 25 000 ISO est plus délicate à travailler ; cependant le grain, bien que plus grossier, reste assez esthétique avec une répartition relativement aléatoire et une trame peu visible. Encore une fois, l'absence de traitement trop appuyé du bruit permet de conserver des détails.
À 50 000 ISO par contre, les images sont difficilement exploitable en l'état et demandent un post-traitement.

Leica SL (Typ 601) : Réduction du bruit standard 50-400 ISO
Leica SL (Typ 601) : Réduction du bruit standard 800-50000 ISO

Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le Leica SL à quelques boîtiers emblématiques actuels qui proposent, ou non, des définitions différentes pour des capteurs 24x36 :
Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 6 400 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Même sur un tirage 60 x 40 cm, le grain du Leica SL est plus visible, à 6 400 ISO, que sur les images des autres boîtiers. L'image est toutefois un peu plus piquée que celle du Sony A7 II, qui opère un lissage pour réduire la présence de la granulation. Entre les deux images, il n'est pas facile de trancher et c'est également une histoire de goût. L'image du Leica SL a le mérite de laisser plus de latitude dans le traitement. Le D810 délivre également une belle image équilibrée entre bruit et lissage. Le 5DsR profite de sa haute définition pour réduire la taille de la granulation qui est finalement peu visible.

Oscilloscope

Passons certaines images SL de Leica sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique" et objectif.

Notre outil confirme notre perception visuelle : les images sont vraiment excellentes jusqu'à 1 600 ISO et présentent une dégradation bien visible à 6 400 ISO. Elles seront assez aisément exploitables jusqu'à 12 500 ISO, mais la granulation y est déjà très présente dans les aplats denses. Au-delà, le bruit vient consteller nos zones de gros avec un moutonnement vraiment perceptible qui dilue les plus fins détails.

Leica SL typ 601 test review bruit électronique sur gris 100 ISO
Leica SL Typ 601 – 100 ISO
Leica SL typ 601 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Leica SL Typ 601 test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Leica SL Typ 601 – 1 600 ISO
Leica SL typ 601 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO
Leica SL typ 601 test review bruit gamme gris 6400 ISO
Leica SL Typ 601 – 6 400 ISO
Leica SL Typ 601 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO
Leica SL Typ 601 test review bruit gamme gris 12800 ISO
Leica SL Typ 601 – 12 500 ISO
Leica SL typ 601 test review bruit gamme gris graphique 12500 ISO

Les fichiers bruts

Nous mesurons également le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouges, verts, bleus, et verts. Pour simplifier les résultats, nous n'affichons ici les résultats que pour une des séries des pixels verts.

Ce graphique montre une bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 1 600 ISO et un fléchissement important à partir de 12 500 ISO.

Leica SL bruit électronique fichiers bruts ARW
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation