Test Ecran BenQ SW2700PT

Protocole de test

Rendu des couleurs

Pour nos tests de mesure d'écran, nous utilisons le logiciel PatchTool de Babel Color. Il permet de réaliser des mesures colorimétriques avec les sondes les plus courantes du marché. Lors de ce test, nous avons utilisé le colorimètre X-Rite i1 Display Pro.

Nous effectuons une première série de mesures sur l'écran en configuration usine afin de connaître ses caractéristiques : point blanc, luminance, gamut.

Nous réalisons ensuite un étalonnage manuel (point blanc, luminosité) de l'écran à l'aide du logiciel X-Rite i1 Profiler. Nous utilisons alors les paramètres classiques :

  • – point blanc : 6 500 K
  • – luminance : 120 cd/m2
  • – gamme : 2,2

Une fois le profil réalisé, nous effectuons à nouveau une série de tests avec PatchTool. Le premier, le Quick-Test, permet de mesurer le rendu des couleurs des différentes primaires (RVB). Le logiciel permet également de vérifier la température des couleurs sur la gamme de gris, mais également la fidélité des couleurs pour les primaires. Les mesures des différences des couleurs sont exprimées en delta E2000.

En plus des primaires et de la gamme de gris, nous réalisons des mesures sur une série de couleurs usuelles. Pour cela, nous utilisons toujours PatchTool avec la mire de test SWOP2600. Les couleurs correspondent à des couleurs imprimables. Le gamut de la charte se situe donc à l'intérieur de l'espace Adobe RVB. Là encore, nos mesures de fidélité sont exprimées en delta E2000, qui est la méthode de calcul la plus précise pour les couleurs affichées sur un écran.

Si l'écran dispose d'un système d'étalonnage matériel, celui-ci est naturellement mis en œuvre pour vérifier son fonctionnement.

Uniformité

Nous utilisons la procédure de vérification du logiciel i1 Profiler de X-Rite. L'écran est divisé en 9 parties dans lesquelles la luminance et la température de couleur sont mesurées.

Temps de rémanence

La rémanence mesure la vitesse à laquelle l'écran fait réellement disparaître une image après son affichage. Plus la rémanence est forte, plus les mouvements des objets paraissent flous. Par exemple, avec un écran très mauvais, si un objet traverse l'écran d'un point A à un point D en passant par B et C, des traces de l'objet seront encore légèrement visibles en B et très visibles en C, alors que l'objet sera déjà arrivé en D. Nous filmons le déplacement d'un objet à l'aide d'une caméra à 1 000 ips afin de mesurer facilement le temps d'affichage des images fantômes.

Énergie

La consommation électrique est relevée à l'aide d'un wattmètre, à la fois en réglages usine et une fois l'écran étalonné.

Rendu des couleurs : réglages usine

10 bits par FRC

Le moniteur BenQ SW2700PT utilise une dalle rétroéclairée (leds blanches) électronique qui travaille sur 10 bits afin de pouvoir afficher plus d'un milliard de nuances de couleurs (1 073 741 824 exactement).

L'intérêt d'un affichage 10 bits ? La reproduction fidèle de fins dégradés (voir notre dossier : "Comment choisir un écran pour la photographie ?"). Attention toutefois, ce moniteur n'est pas réellement 10 bits : il utilise une dalle 8 bits avec une interpolation 10 bits par FRC (Frame Rate Control). C'est assez classique : l'électronique en elle-même n'est pas 10 bits, mais cette technique permet d'afficher des images 10 bits avec des dégradés parfaits.

Rétroéclairage GB-r

Bon point, BenQ SW2700PT utilise un rétroéclairage GB-r. Là encore, il s'agit d'une subtilité. C'est une technologie d'éclairage blanche, mais améliorée.

Il existe actuellement différentes technologies de rétroéclairage :
  • - à leds blanches (WLed ou White Led),
  • - à leds colorées (rare) : avec les primaires rouge, vert et bleu
  • - à leds GB-r.

Les leds blanches ne sont pas réellement blanches. Elles émettent une lumière bleue qui traverse un phosphore jaune pour les composantes vertes et rouges. De manière spectrale, le bleu est bien représenté, alors que le vert et le rouge sont peu présents.

spectre LED blanches

Les leds GB-r utilisent deux diodes, bleue et rouge, et un phosphore rouge. Cela permet de créer des raies spectrales plus fortes, plus distinctes et mieux proportionnées. Au final, le gamut de ces écrans est plus large.

spectre LED GB-r

Mesures

Nous mesurons l'écran BenQ SW2700PT en réglage usine en mode standard sur les primaires RVB (Adobe RVB).

Sur les primaires, l'écran est bon avec un delta E2000 moyen à 2,5. Toutefois, nous nous attendions à mieux pour un moniteur calibré en usine. Comme vous pouvez le noter, quelques nuances sont assez éloignées des couleurs attendues. Par défaut, la luminance est assez forte, avec plus 300 cd/m2, et la température des couleurs, assez froide (6 875 K). Le gamut Adobe RVB est bien couvert.

BenQ SW2700PT test review mesure couleurs usine

Rendu des couleurs : étalonnage matériel

L'écran dispose d'une LUT interne codée sur 14 bits qui permet un étalonnage matériel (le codage des tables de correspondances est fait par l'écran et non par la carte graphique).

Pour notre test, nous allons utiliser un nouveau logiciel d'étalonnage conçu par BenQ : Palette Master Element. Il ne s'agit donc pas du logiciel X-Rite i1 Profiler comme pour le BenQ PG2401PT. Le moteur de calcul est-il le même ? Nous n'avons pas eu d'informations à ce sujet.

Quoi qu'il en soit, le logiciel est assez simple à mettre en œuvre et fonctionne aussi bien avec la dernière sonde X-Rite i1 Display Pro que les plus anciennes Display 2, i1Pro / Pro2 et même la Spyder4 de Datacolor. Bon point, il est disponible sous Windows, mais également Mac OS X.

BenQ SW2700PT test review Palette Master Element

BenQ SW2700PT test review Palette Master Element

Rendu des primaires RVB

Nous utilisons le logiciel PatchTool de BabelColor afin de vérifier l'espace colorimétrique, la température des couleurs et le rendu des primaires.

Les résultats sont très, très bons ! Après calibrage, le delta E2000 moyen est de 0,6 : l'un des meilleurs scores obtenus lors de nos tests. Mieux encore, l'erreur la plus importante est un delta E2000 de 1. Tout cela est excellent.

BenQ SW2700PT test review mesure RVB après calibrage

Le calibrage apporte en outre d'autres bénéfices, dont une température des couleurs plus en adéquation avec nos critères (6 474 K pour 6 500 K attendus) et une luminance à 119,3 cd/m2, bien plus confortable pour le travail dans une pièce éclairée normalement. Bref, c'est un sans-faute.

Couleurs usuelles

Avec les couleurs usuelles (ColorChecker), les résultats sont encore excellents : pour les 24 couleurs de la mire, le delta E2000 moyen est à plus de 0,47. La palette de couleurs a un delta E2000 inférieur à 1.

BenQ SW2700PT  test review mesure après calibrage gretag

Nous poursuivons nos mesures avec une belle palette de couleurs imprimables. Même constat : l'écran de BenQ est d'une très grande qualité, avec delta E2000 moyen à 0,6. Voilà qui est très impressionnant.

BenQ SW2700PT test review mesure après calibrage swop

Homogénéité

Une fois l'écran calibré, nous avons également mesuré l'homogénéité de la dalle à l'aide du logiciel i1 Profiler de X-Rite. Là encore, les résultats sont très bons, avec écart de luminance de 6 % sur l'ensemble de la dalle. En deçà de 10 %, nous considérons que cet écart est difficile à mettre en évidence.

Test BenQ SW2700PT review uniformité

Temps de rémanence

Le SW2700PT ne dispose pas d'une dalle très réactive. Nos mesures donnent un temps de rémanence de 21 ms — deux fois plus que sur les meilleures dalles IPS actuelles, qui flirtent avec les 10 ms. Cet écran n'est donc pas destiné aux joueurs (nous le savions déjà), mais cela peut occasionner un peu de gêne pour le traitement des vidéos.

Consommation électrique

En "sortie de carton", l'écran consomme 44 W (300 cd/m2) ; la consommation descend à 26 W après calibration (120 cd/m2), ce qui est classique et dans la bonne moyenne.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation