Présentation

Sangle Blackrapid Double, test review, harnais pour porter deux appareils photo de type reflex
Sangle BlackRapid Double.

BlackRapid s'est fabriqué une solide réputation en proposant des sangles afin de porter son boîtier avec aisance et de le porter rapidement à l'œil, par un astucieux système de glissière, sans être gêné par la courroie. Les appareils photo sont en effets souvent livrés avec des courroies qui présentent deux inconvénients : elles sont généralement trop courtes et, surtout, obligent à porter le boîtier autour du cou.

Sangles Blackrapid, test review, système de glissière pour porter l'appareil photo à l'oeil

Sangles Blackrapid, test review, système de fixation, mousqueton sécurisé

Lorsqu'on est amené, en reportage d'actualité ou en concert par exemple, à avoir deux boîtiers équipés d'équivalents 24-70 mm et 70-200 mm pour couvrir un large champ de vision, jongler entre les deux tourne rapidement à la punition. Et si en plus vous devez les avoir autour du coup en même temps, la punition vire au supplice.

BlackRapid propose donc deux types de sangles permettant de porter deux boîtiers en même temps : les modèles Yeti et Double.

Le modèle Yeti se présente comme une épaulière classique, sur laquelle une première courroie passe en bandoulière au niveau du torse, et une deuxième tombe verticalement le long du corps pour supporter le second boîtier.

Sangle Blackrapid Yeti, test review, épaulière pour deux appareils photo de type reflex
Sangle BlackRapid Yeti.

Le modèle Double (voir photo au début de cet article) reprend quant à lui le principe du harnais : le poids des deux reflex va être réparti sur les épaules et le torse, tandis que les deux courroies pendent de chaque côté du corps. Les courroies sont réglables en hauteur et un système de pince coulissante empêche le boîtier de remonter vers l'arrière.

Sangle Blackrapid Yeti, test review, épaulière, détail de la fixation au dos
Sangle BlackRapid Yeti.

Sangle Blackrapid Double, test review, harnais, détail de la fixation au dos
Sangle BlackRapid Double.

Le modèle Yeti se négocie autour de 109 € et le harnais Double, de 139 €.

Caractéristiques

Courroie accès rapide BlackRapid RS-YETI

Face extérieure de l’épaulière : base polyester et nylon
Face intérieure de l’épaulière : mousse épaisseur 1 cm à surface respirante et maille croisée antidérapante
Longueur de courroie primaire avec épaulière : 160 cm
Longueur de courroie secondaire avec épaulière : 150 cm
Longueur de l’épaulière : 43 cm
Largeur de l’épaulière : 6,5-11 cm
Largeur de la sangle : 2,5 cm
Longueur de sangle aisselle : 63,5 cm
Longueur de la sangle stabilisatrice transversale : 80 cm
Poids : 320 g
Livré avec : 2 mousquetons ConnectR et 2 vis FastenR

Courroie accès rapide BlackRapid RS-DOUBLE

Face extérieure de l’épaulière : base polyester et nylon
Face intérieure de l’épaulière : mousse épaisseur 1 cm à surface respirante et maille croisée antidérapante
Longueur de courroie primaire avec épaulière : 160 cm
Longueur de courroie secondaire avec épaulière : 160 cm
Longueur de l’épaulière : 41 cm
Largeur de l’épaulière : 5,5-9,5 cm
Largeur de la sangle : 2,5 cm
Ajustement largeur avant : 40 cm
Ajustement largeur arrière : 24 cm
Poids : 390 g
Livré avec : 2 mousquetons ConnectR et 2 vis FastenR

Prise en main

Sangle Blackrapid, test review, prise en main

Les sangles BlackRapid Yeti et Double sont réalisées dans un nylon solide, de bonne qualité, et les finitions inspirent confiance. Elles sont livrées avec deux attaches rapides FastenR-3 que l'on fixe à des mousquetons en acier sécurisés par une vis, laquelle est elle-même protégée de toute ouverture intempestive par un rabat en plastique. Nous l'affirmons : votre boîtier ne peut pas se détacher par inadvertance du mousqueton.

Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier

Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier Sangle Blackrapid Yeti ou Double, système de fixation et manipulation du boîtier
Une fois le reflex fixé à la sangle grâce à l'attache rapide sécurisée, il ne peut pas s'en détacher accidentellement. Par ailleurs, l'attache coulissante est efficace et permet de porter rapidement le boîtier à l'œil.

Sangle Blackrapid Yeti ou Double, test review, manipulation du boîtier

Lorsque les boîtiers sont arrimés, le fonctionnement est simple mais diablement efficace : l'anneau coulisse le long de la sangle et celle-ci reste en place. Il est donc possible de transporter les deux boîtiers en même temps, munis de lourds objectifs, et de les porter rapidement à l'œil sans être gêné par les courroies.

Malheureusement, si ce concept est intéressant et astucieux, il n'est pas encore totalement abouti.

Sangle Blackrapid Yeti ou Double, test review, manipulation des boîtiers

En effet, bien que le harnais et l'épaulière soient de grande qualité, nous constatons que porter deux boîtiers avec l'épaulière Yeti reste contraignant. Le poids n'est pas assez bien réparti ; au bout de quelque temps, on ressent une certaine contracture au niveau du cou.

Le constat, quoiqu'un peu différent, revient au même avec le harnais Double. Le poids est ici bien réparti, mais deux choses sont gênantes : la longueur des courroies, d'une part, et d'autre part le fait que les appareils pendent de chaque côté, empêchant ainsi toute marche rapide. Pour éviter qu'ils ne viennent taper sur les hanches, il faut les tenir à la main de chaque côté ou tenter de plaquer davantage les courroies le long du corps. Enfin, si on cherche à raccourcir lesdites courroies, le surplus de sangle vient gêner la "levée" du boîtier et anéantit l'ingénieux système.

Sangle Blackrapid Yeti ou Double, test review, manipulation du boîtier

Verdict

Au final, notre sentiment est assez mitigé sur ces deux accessoires BlackRapid. Si nous avions été conquis par les épaulières classiques permettant de porter l'appareil en bandoulière et de le faire coulisser, le port d'un second boîtier rend l'ensemble caduc. Nous n'irons pas jusqu'à vous déconseiller l'achat du harnais Double ou de l'épaulière Yeti, mais nous n'avons pas été emballés... d'autant que leur prix est assez élevé.

Le harnais présente l'avantage de bien répartir le poids des boîtiers sur les épaules et le torse, mais le fait qu'ils pendent le long du corps rend toute marche ou mouvement assez malaisé. L'épaulière quant à elle permet de mieux plaquer les boîtiers contre soi, mais la répartition du poids est alors moins évidente et la lourdeur des appareils se fait finalement rapidement sentir.

Sangle Blackrapid Yeti, test review, conclusion

Comment faire alors, quand on a deux boîtiers équipés chacun de lourds objectifs et que l'on doit pouvoir passer de l'un à l'autre rapidement ? Eh bien... même si cela peut s'apparenter à du bricolage, il nous semble plus confortable de s'équiper de deux épaulières simples, comme les Metro disponibles au catalogue de la marque, d'en fixer une sur chaque épaule et de porter vos deux boîtiers ainsi...

Vidéo des deux modèles en mouvement :



Points forts

Points faibles

Qualité des matériaux

Réglages des sangles

Facilité de mise en place

Boîtiers heurtant les hanches en cas de déplacement

Système coulissant ingénieux

Prix élevé

Fixation des boîtiers sécurisée

 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation