Non, Nikon ne cantonne pas son format DX au grand public : nous en avons pour preuve ce nouveau zoom transtandard 16-80 mm f/2,8-4 VR, équivalent à un 24-120 mm en 24x36. Voici donc une option alternative, certes beaucoup plus onéreuse (1 200 € !), au 16-85 mm f/3,5-5,6G VR (700 €).

Cette optique au liseré doré profite de tout le raffinement technologique de la marque : formule optique de 17 lentilles réparties en 13 groupes (4 verres ED et 3 asphériques), lentille frontale traitée au fluor pour limiter les impuretés, stabilisation optique, traitement NanoCrystal et diaphragme électromagnétique (E).

Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
 

Caractéristiques

Monture : Nikon DX
Format couvert : APS-C
Plage focale : 16-80 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 24-120 mm
Ouverture maximale : f/2,8-4
Ouverture minimale : f/22-32
Distance de mise au point : 0,35 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 7
Construction : 17 lentilles réparties en 13 groupes
Éléments spécifiques : 4 lentilles en verre ED, 3 lentilles asphériques, traitement nanocristal et fluor
Échelle des distances : oui
Rapport de reproduction : 0,22x
Motorisation : oui
Stabilisation : oui
Dimensions : 80 x 85,5 mm
Diamètre filtre : 72 mm
Poids : 480 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : non

Prise en main

Ce nouveau zoom dispose d'une qualité de construction et finition assez classique chez Nikon. Même chose niveau design : rien de nouveau sous le soleil, il reprend les codes esthétiques de l'ensemble des optiques Nikon. Le châssis, entièrement en plastique, possède un revêtement noir mat texturé du plus bel effet.

Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR

L'objectif est très léger : seulement 480 g. C'est presque trop léger, si bien que la sensation en main est un peu perturbante pour une optique qui se veut haut de gamme. Côté encombrement, comptez un peu moins de 9 cm de long replié et sans pare-soleil. À noter : contrairement à des zooms de très forte amplitude, ce 16-80 mm n'intègre pas de verrou pour éviter son déploiement intempestif.

Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR

La bague de zoom située à l'avant de l'objectif est large et confortable à utiliser. Elle est assez courte et il sera très rapide de passer du grand-angle 16 mm au petit télé 80 mm. Par contre, elle manque clairement de fluidité : dommage !

La bague de mise au point manuelle est beaucoup plus étroite. Elle manque aussi de fluidité mais a l'avantage de proposer des repères en butée (distance minimale et infini). Sa course est également assez resserrée et il sera là aussi rapide de passer de 35 cm à l'infini.

Sur le dessus de l'objectif, on retrouve un indicateur de distance de mise au point dynamique : un très bon point. Enfin, sur le côté, sont disposés trois interrupteurs. Le premier permet de désactiver l'autofocus, le deuxième, la stabilisation, et le troisième, de choisir le mode de stabilisation (normal ou active).

Zoom trans-standard Nikon AF-S Nikkor DX 16-80mm f/2.8-4E ED VR, test review

Test labo

Nous avons testé le Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR avec un Nikon D7200 et son capteur APS-C de 24 Mpx (3,9 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11, par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un D7200 de 24 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour le D7200). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le D7200 dispose d'une définition de 6 016 x 4 016 pixels. Chaque pixel mesure donc 3,9 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Globalement, cet objectif s'en sort plutôt bien, mais est loin d'être parfait. C'est le prix à payer pour avoir une plage de focale polyvalente et des ouvertures maximales relativement lumineuses : il faut faire des compromis.

Sans grande, surprise, c'est à f/8 et f/11 que l'objectif procurera le meilleur de lui-même, et ce, à toutes les focales. Dans l'ensemble, quelle que soit la configuration choisie, le centre des images est particulièrement bien détaillé avec un piqué élevé. Comme souvent, on observe par contre aux plus grandes ouvertures un manque d'homogénéité, avec un niveau de piqué sur les bords assez en retrait. Le phénomène s'amenuise à mesure que l'on ferme le diaphragme et n'a rien de rédhibitoire, dans la mesure où il est assez rare de chercher à obtenir une zone extrêmement détaillée dans les coins.









> Téléchargez les fichiers originaux

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l’on obtient avec l'objectif monté sur un Nikon D7200, équipé d’un capteur plein format APS-C. La plage de focales est relativement polyvalente et conviendra à la plupart des sujets. Paysage, portrait, reportage : on peut presque tout faire ! Elle offre un équivalent 24-120 mm.
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/7.1
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 28 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/1600 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 48 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/7.1
Sensibilité : 180 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est très discret sur cet objectif. Il se ressent principalement au grand-angle 16 mm et aux plus grandes ouvertures. En fermant un peu le diaphragme, il devient négligeable. Aux plus longues focales, il est presque imperceptible.





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont assez marquées sur cet objectif, quelle que soit la focale sélectionnée. Il faudra passer par une correction logicielle pour les faire disparaître.





> Téléchargez les fichiers originaux

Stabilisation optique

Le principe d'un stabilisateur optique est simple : l'objectif est équipé d’une petite lentille montée sur un système de micromoteurs qui lui permet d’être mobile, c’est-à-dire de pouvoir bouger dans deux directions : verticale et horizontale. Ces micromoteurs sont actionnés grâce à un système gyroscopique qui détecte les moindres mouvements de l’objectif (et donc du bras du photographe), et les compense afin de les corriger. Très schématiquement, si on monte très légèrement son appareil vers le haut, la lentille dans l’objectif se déplace vers le bas et les deux mouvements s’annulent d’un point de vue optique : c’est comme si on n’avait pas bougé.

Le système de stabilisation optique de chez Nikon nous permet de descendre au 1/10 s à main levée au 80 mm, soit un gain théorique de 3 IL. C'est une très bonne performance.

stabilisation

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Les ouvertures maximales assez lumineuses de ce zoom sont un avantage certain pour jouer avec la profondeur de champ. Il peut en effet ouvrir à f/2,8 au grand-angle 16 mm et f/4 aux autres focales. Même s'il est associé à un capteur APS-C, il est possible de faire ressortir un sujet vis-à-vis de son arrière-plan sans trop de difficulté. Bien entendu, les résultats les plus marqués sont obtenus au 80 mm avec une distance de mise au point assez courte.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/1000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 80 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/1600 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 80 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 2800 ISO
Focale : 35 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/6400 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 2000 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/3.5
Sensibilité : 7200 ISO
Focale : 42 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 450 ISO
Focale : 80 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 450 ISO
Focale : 18 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 560 ISO
Focale : 40 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/1000 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 1 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw
Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D7200
Vitesse : 1/1000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 160 ISO
Focale : 80 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR
Télécharger le fichier raw

Verdict

Zoom trans-standard Nikon AF-S Nikkor DX 16-80mm f/2.8-4E ED VR, test review, avis final


Au final, le Nikon AF-S Nikkor DX 16-80 mm f/2,8-4E ED VR s'avère être un bon couteau suisse, avec un rapport polyvalence/qualité tout à fait acceptable. Sa longue plage de focale équivalent 24-120 mm, ses ouvertures maximales assez lumineuses et la présence d'une stabilisation optique efficace sont autant d'atouts qui lui permettront de se sortir d'un bon nombre de situations de prises de vues, aussi bien en termes de sujets (paysage, portrait, reportage, sport...) que de conditions lumineuses.

La qualité optique est globalement satisfaisante, même si elle n'est pas parfaite et si les images manquent un peu de punch. Un petit coup d'accentuation au niveau du boîtier ou en post-production pourra être nécessaire en fonction de vos usages. Quoi qu'il en soit, le centre des images est très bien défini, quelle que soit la combinaison focale/ouverture sélectionnée.

La prise en main est par contre un peu décevante. Le poids plume de l'objectif est surprenant et les bagues de mise au point et de zoom manquent de fluidité. On est assez loin de ce que l'on peut attendre d'un objectif haut de gamme.

Reste la question du prix. Ce zoom trans-standard a été annoncé au tarif très élitiste de 1 200 € ! Pour 400 € environ, il est possible d'acheter le Sigma 17-70 mm F2.8-4 DC MACRO OS HSM qui propose grosso modo les mêmes caractéristiques et qui procure également un rapport polyvalence/qualité satisfaisant. L'écart de prix entre les deux objectifs est donc très difficilement justifiable...

Points forts

Points faibles

Polyvalence de la plage de focales

Pris en main décevante

Ouvertures maximales glissantes assez lumineuses

Poids trop léger

Stabilisation optique efficace

Bague de mise au point manuelle

Qualité optique générale

Bague de zoom

Peu d'aberrations chromatiques

Distorsions marquées

Peu de vignetage

Manque d'homogénéité du piqué aux plus grandes ouvertures



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation