Benjamin de Diesbach est un portraitiste d’une élégance rare, qui s’est fait connaître par de somptueuses pochettes de CD de musique classique. Aujourd’hui, il travaille les objets de luxe avec le même soin et le même sens de l’artisanat. Il nous parle de sa dernière série : les "anglaises" des années 1950.

Benjamin de Diesbach

Benjamin de Diesbach

Focus Numérique – L’image de votre dernière série que je remarque tout particulièrement est celle d’un tableau de bord…

Benjamin de Diesbach – C'est le tableau de bord d'une Austin Healey 100S, voiture de course produite au Royaume-Uni dans les années 1950. Là, tout le travail, de la prise de vue à la postproduction, se porte sur l'équilibre entre les zones d'ombre et les zones éclairées avec l’aide d’un dispositif à la Harcourt...

L'idée ici était de photographier les voitures comme des objets de luxe et privilégier leur mise en relief. La lumière doit donc être irradiée par l'objet... Le tableau de bord se prête parfaitement à cet exercice, avec ses différentes matières comme le chrome, le cuir du volant, le métal et les couleurs des voyants... Cette image est le résultat du compositing d'une dizaine d'autres !

Benjamin de Diesbach

Focus Numérique – Et vous, laquelle de vos images vous semble particulièrement aboutie dans vos recherches ?

Benjamin de Diesbach – Celles de l’Austin sur fond noir et de la Jaguar jaune… c’est une Jaguar, quand même ! Pour cette image, le travail de composition est encore plus important car le fond n'a rien à voir avec le décor réel de la prise de vue. Sous Photoshop, j’ai fait le compositing et le collage. Il s'agissait de faire coïncider la voiture avec le fond, et notamment veiller à ce que les bords de la voiture ne soit pas trop durs. Idem avec les teintes... il faut que les tons soient parfaitement fondus et rendus, cohérents les uns par rapport aux autres. Enfin, j'ai rajouté plusieurs éléments, comme la fumée (qui provient d'une autre photo) et les reflets dans les rétroviseurs qui devaient naturellement s'accorder avec le fond... Pour ce résultat, il faut une dizaine d’heures.

Benjamin de Diesbach

Benjamin de Diesbach

Focus Numérique – Dans quel but avez-vous initié ce travail ? Quelle est la vie de cette série ?

Benjamin de Diesbach – J'ai voulu continuer mon travail sur les objets et la lumière.... C'est une recherche que j'ai commencée il y a 3 ou 4 ans, avec une première série pour laquelle j'avais pris des objets aussi différents qu'un poisson, une chaussure de course à pied, un Leica. Pourtant, je ne suis pas particulièrement attiré par les voitures, mais j'ai découvert cette Austin au salon Rétromobile au printemps 2015. Je me suis rendu compte qu'à l'époque des années 1950-60, il y a avait une vraie recherche esthétique, une vraie originalité dans le design.

Benjamin de Diesbach

Benjamin de Diesbach

Benjamin de Diesbach

Alors j'ai pris contact avec le Classic Garage qui exposait ces modèles et surtout les restaurait. Aujourd'hui, nous travaillons ensemble... Je fais ce travail de "portraitiste de voitures" pour mettre en valeur le travail d'artisanat qu'est ce genre de restauration très, très soignée. Économiquement, le marché de la voiture de collection ou ancienne devient de plus en plus important. Des maisons de vente aux enchères comme Artcurial organisent des ventes de plus en plus fréquemment.

Focus Numérique – Enfin, notre question rituelle… pour vous, quelle est la photo à la première place de votre panthéon photographique personnel ?

Benjamin de Diesbach – Toutes celles de Alexandre Rotchenko, notamment cet homme à l'échelle [voir ci-dessous]. Il y a une telle puissance qui se dégage... La photographie prend alors une fonction idéologique avec un message de parti-pris très fort. J'aime beaucoup cette idée de manifeste de la photo que Rotchenko développe.


Alexandre Rodtchenko (1891-1956), L'Échelle d'incendie (avec un homme), 1925, tirage gélatino-argentique, 18 x 24 cm, Moscou, Maison de la Photographie.

Toutes les photos, hormis Rodtchenko : © Benjamin de Diesbach

> Le site de Benjamin de Diesbach
> Tous nos portfolios

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation