Test Olympus OM-D E-M10 Mark 2 (E-M10 2), recommandé par Focus Numérique

L'Olympus E-M10 Mark II s'est montré remarquable sur plusieurs points pendant ce test terrain. Sa prise en main est agréable et la nouvelle organisation des molettes est pratique. Le nouveau viseur électronique apporte un réel plus avec un grossissement plus important et une bien meilleure définition.

L'écran LCD, orientable, ne peut pas se retourner complètement pour être protégé. En outre, nous n'avons pas été convaincus par le déplacement du point sur l'écran pendant l'utilisation du viseur électronique : il s'avère laborieux et le joypad est plus pratique.
Le système autofocus s'est montré un peu hésitant dans la pénombre, mais il est toujours aussi réactif en pleine lumière. L'autofocus continu s'est lui aussi montré concluant, bien que le système de suivi du sujet ne semble pas améliorer les résultats, au contraire. Rien de bien nouveau du côté de la qualité des images. Le capteur 4/3" de 16 Mpx est déjà bien connu et la gestion du bruit électronique est de qualité jusqu'à 3 200 ISO. Reste que les menus et l'interface graphique sont toujours aussi peu intuitifs : sur ce point, il n'y a aucun progrès.

Côté optique, le 14-150 mm II a été un bon compagnon pendant cette journée avec un piqué de bon aloi et une polyvalence intéressante pour un rapport encombrement/poids plus que raisonnable. Un excellent kit pour voyager léger donc. Un seul regret ? Son ouverture à f/4 seulement à pleine ouverture.

Au final, ce kit reçoit un recommandé.

Points forts

Points faibles

Look rétro réussi

Pas de finition tout temps

Larges molettes faciles à utiliser

Pas de recharge par micro-USB

Belle qualité d'image jusqu'à 3 200 ISO

Pas d'entrée micro / sortie casque

Autofocus réactif et suivi de sujet efficace

Écran orientable, mais pas sur rotule pour offrir plus de protection

Mode rafale à plus de 8 ips

Autonomie de la batterie trop limitée (250 vues environ)

Stabilisation sur 5 axes performante

Pas d'accès direct à la motorisation (il faut personnaliser une touche Fn)

Viseur électronique spacieux et confortable

Écran tactile peu précis pour choisir la zone de mise au point

Écran LCD sur charnière et tactile

Menus alambiqués

Large gamme d'optiques disponible

Pas de vidéo 4K

Fonctions créatives (Live Bulb, Color Creator) et filtres artistiques intéressants

 

Liaison Wi-Fi pour le pilotage à distance et le partage des images

 

Antipoussière très performant

 


Face à la concurrence

Olympus OM-D E-M5 II

Olympus OM-D E-M5 Mark 2 (EM-5 2)

L'E-M10 II est un sérieux concurrent à l'E-M5 II. Certes, ce dernier conserve quelques avantages — une fabrication à l'épreuve des intempéries, une stabilisation mécanique sur 5 axes plus performante, un viseur électronique encore plus vaste, un mode 40 Mpx par déplacement du capteur, une rafale un peu plus rapide —, mais pour un coût largement supérieur.

Les deux boîtiers partagent le même capteur et le même processeur de traitement des images, et offrent donc une qualité d'image sensiblement équivalente dans de bonnes conditions.


Sony A6000

Sony Alpha 6000 (A6000)

Olympus se "contente" toujours d'un capteur 4/3" de 16 Mpx sur l'E-M10 II. Or même si la qualité d'image ne se "mesure" pas uniquement au nombre de pixels, il faut bien avouer que la concurrence, que ce soit Sony, Panasonic ou Samsung, assène des arguments que le consommateur entend parfaitement : des capteurs APS-C plus larges, notamment, et des définitions qui peuvent grimper jusqu'à plus de 24 Mpx (le Samsung NX1 aligne 32 millions de pixels) pour des boîtiers finalement guère plus volumineux.

Le Sony Alpha 6000 présente plusieurs avantages, dont une cadence rafale plus élevée (11 contre 8 ips), un viseur plus spacieux (mais moins précis), une gestion du bruit électronique un peu plus fine et un mode panoramique par balayage étonnamment absent du boîtier Olympus.

De son côté, l'Olympus E-M10 II n'est pas en reste avec un autofocus globalement plus rapide, un écran orientable et tactile et, surtout, une stabilisation mécanique par déplacement du capteur sur 5 axes qui fonctionne avec toutes les optiques. En outre, son parc d'optiques Micro 4/3 est également plus étoffé.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation