Présentation

La torche Multiblitz V6 a été présentée à la dernière photokina (2014). C'est la première solution d'éclairage chez Multibliz qui utilise la technologie Led.

Une led (Light-Emitting Diode) est une lampe à diode électroluminescente. Cette technologie a été mise au point en 1962 par General Electrics. Les leds présentent un certain nombre d'avantages par rapport à des éclairages continus plus conventionnels, au tungstène par exemple. Elles offrent un meilleur rendement, consomment peu d'énergie, ont une longue durée de vie et une faible température de fonctionnement.

Cependant elles ont aussi des inconvénients qui peuvent devenir très gênants lorsqu'on les utilise comme éclairage photo ou vidéo : un faible indice de rendu des couleurs, un spectre discontinu, une puissance faible comparée à un flash et une petite taille de source.

La technologie Led est donc intéressante pour la réalisation de prises de vues en éclairage contrôlé, en studio ou en extérieur. Elle a l'avantage d'être efficace aussi bien en photo qu'en vidéo : éclairage continu. Elle ne chauffe pas et ne consomme pas beaucoup d'énergie. Seulement voilà, jusqu'à présent, les leds ont mauvaise réputation compte tenu de leur CRI (indice de rendu des couleurs) assez faible et de leur spectre discontinu.
Multiblitz V6

Le nouveau V6 de Multiblitz est annoncé avec un CRI autour de 92 (+/- 2 % — pour information, le CRI d'un flash est plutôt aux alentours de 98). Sa température de couleur de 4 000 K est annoncée comme stable en fonction de la puissance réglable sur 2,5 IL. La puissance de la torche équivaut quant à elle à près de 6 000 lumens, soit 650 W en halogène.

La durée de vie de la led est annoncée à 50 000 heures environ. Bien entendu, la torche est ventilée et elle est compatible avec le Propack pour une utilisation en extérieur sur batterie (75 minutes pour deux torches avec le Propack 2).

Disponibilité et prix

Le système V6 de chez Multiblitz est proposé en 4 formules permettant de faire son choix en fonction de ses besoins (tarifs MMF-PRO juillet 2015).
  • Multiblitz V6 Starter Kit (1 torche V6, 1 Octabox 70, 1 pied en aluminium, 1 sac de transport) : 1 033,80 €.
  • Multiblitz V6 Videographer Kit (2 torches V6, 1 GlamBox 90, 1 coupe-flux, 2 pieds en aluminium, 1 sac de transport) : 1 794 €.
  • Multiblitz V6 Allround (2 torches V6, 2 boîtes à lumière 60 x 60 cm, 2 pieds en aluminium, 1 sac de transport) : 1 986 €.
  • Multiblitz V6 PRO-VIDEO (3 torches V6, 3 Octabox 70, 3 coupe-flux, 3 pieds en aluminium, 1 sac de transport) : 3 382,50 €.

À noter : une torche seule est proposée au prix de 737,10 €.

Caractéristiques

Puissance : 6 000 lm (équivalent 650 W halogène) - 1 782 lux (2 m)
Temps de recyclage : NA
Durée de l'éclair : NA
Synchronisation : NA
Lampe Pilote : NA
Gradation : 25-100 %
Alimentation : Ballast externe multi voltages
Dimensions : 261 x 110 x 162 mm (torche seule)
Poids : 1,4 kg (torche) - 0,6 kg (ballast)
Autres : CRI > 92 - Durée de vie : 50 000 h

Prise en main

La torche V6 de Multiblitz est peu encombrante : elle pèse 1,4 kg. Elle est beaucoup plus compacte et légère que la majorité des flashs monoblocs de studio. Elle est tout en plastique, mais dispose d'une bonne qualité de fabrication et d'un bon niveau de finition. Son aspect est très banal ; elle n'est ni vilaine ni belle : elle est insipide. Sur ce point, il est vrai que Multiblitz pourrait faire des efforts pour rendre ses produits plus sexy. Cela n'apporte rien à l'usage, mais c'est plus agréable et ça impressionne dans un studio. Sur ce point, Broncolor (avec ses nouveaux Siros) et Profoto sont loin devant.

Torche Multiblitz V6, test

La Multiblitz V6 présente de nombreuses aérations et elle est ventilée. Elle intègre une monture pour pied d'éclairage standard avec un réglage vertical. Niveau interface, il n'y a rien à dire, puisqu'il n'y a rien à régler. La V6 est munie d'un câble d'alimentation fixe à relier à un ballast externe : première déception pour nous. Nous espérons que les prochains modèles intégreront l'alimentation directement dans la torche. Les prototypes Photoflex que nous avions découvert à Paris il y a quelques années le faisaient.

Torche Multiblitz V6, test

Le ballast est une sorte de boîte sur lequel on retrouve un potentiomètre rudimentaire et un banal interrupteur. Dessus, on vient connecter la torche à l'aide d'une connectique 4 broches à vis d'un ancien temps. À l'arrière, on retrouve un petit cordon qui doit vraisemblablement servir à l'accrocher sur le pied d'éclairage. Nous nous abstiendrons du moindre commentaire sur le design de ce dernier, à la hauteur de celui de la torche, voire pire.

Torche Multiblitz V6, test

Le potentiomètre qui permet de régler la puissance de la torche est un gros bouton en plastique, d'une gradation très sommaire et d'une précision douteuse. On aurait aimé avoir des positions crantées.

Torche Multiblitz V6, test

Vous l'aurez compris, la conception et, par la force des choses, l'usage de ce système sont rudimentaires.
Pas de fins réglages, pas d'indication de réglage digital, pas de communication entre plusieurs torches. La phrase d'un photographe à son assistant : "tu me rajoutes 2/3 de diaph sur le contre" perd tout son sens ! Il faudra faire avec.

À noter, les torches V6 sont compatibles avec les Propac et peuvent donc fonctionner sur batterie.

Test labo

Les tests labo visent à vérifier les caractéristiques techniques annoncées par le constructeur et la qualité de la lumière produite par le système. Nous allons donc nous attarder sur la distribution spectrale (peu intéressante pour un flash mais pleine de sens pour des éclairages continus leds), la température de couleur, l'indice de rendu des couleurs et la puissance.

Température de couleur, indice de rendu des couleurs et distribution spectrale

L'indice de rendu des couleurs et la température de couleur sont calculés à partir de l'analyse spectrale (irradiance du flash) à différents niveaux de puissance. L'analyse spectrale est effectuée à l'aide d'un spectrophotomètre (X-Rite Colormunki associée à Argyll CMS).

L'indice de rendu des couleurs ou IRC est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l'IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles. Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l'éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).

Spectre Multiblitz V6

Éclairage Led oblige, le spectre du Multiblitz V6 n'est pas homogène. Il présente deux pics. Le premier se situe dans le domaine des bleus (460 nm) et le second, dans le très court domaine du jaune (630 nm). Ce genre de spectre n'est jamais de très bon augure pour ce qui est de l'IRC (indice de rendu des couleurs).

Sur ce point, le constructeur annonce un IRC de 92 avec une tolérance de 2 kelvins. Cette valeur est assez ambitieuse pour un éclairage Led. Nos mesures nous donnent un IRC moyen de 90, le contrat est donc rempli ! Attention toutefois : il s'agit bien d'une moyenne, car plus on baisse la puissance de la source, plus l'IRC chute, pour finir aux alentours de 84 à 25 % de puissance. À titre de comparaison, le Gloxy Power Blade (seule source led que nous ayons déjà testée) affiche un IRC de 89,8 et un flash, un IRC aux alentours de 98 ! C'est donc un bon point pour la torche V6.

température de couleur Multiblitz V6

Intéressons-nous maintenant à la température de couleur. Le constructeur annonce une TC de 4 000 K. On est bien loin des lumières très froides (calibrées "lumière du jour") que proposent les flashs. 4 000 K, c'est la température d'une source fluorescente blanche donnant une lumière un peu jaune. Sur un appareil photo ou un caméscope, il faudra choisir le programme "Fluorescent" sur la balance des blancs pour obtenir des images neutres.

Nous avons mesuré une température de couleur moyenne de 4 145 K. C'est donc tout à fait en accord avec les données constructeur. Bon point également, la température de couleur est stable avec la puissance.

 

Puissance et gradation

Bien entendu, avec de l'éclairage continu, on met de côté le nombre guide. Le constructeur annonce une luminosité de 6 000 lumens ou 1 782 lux à 2 m. Cela nous paraît beaucoup...

Nous avons mesuré la puissance de l'éclairage à l'aide d'un luxmètre positionné en face à 3 m. Nous avons également extrait la composante Y (luminosité) de nos mesures spectrales. Les mesures sont effectuées sur 4 niveaux de puissance correspondant aux repères sur le potentiomètre. À noter : nous ne disposions pas de réflecteur pour concentrer la lumière, la torche a donc été mesurée nue.

  Multiblitz V6
(nu à 3 mètres)
Puissance 100 % 75 % 50 % 25 %
Lux 350 220 171 69

Torche Multiblitz V6, test, luminance

Dans la pratique

Un système d'éclairage à Led est par définition hybride et peut donc théoriquement convenir aussi bien à un usage photo que vidéo. Cependant en photo, la faible puissance relative des sources handicape lourdement le photographe dans certains cas — du portrait en studio et à main levée par exemple. En effet, s'il souhaite contenir au maximum le bruit sur ses images avec une faible sensibilité ISO et s'il veut limiter les risques de flous de bougé (que ce soit du photographe ou du sujet), il doit au choix soit utiliser un objectif très lumineux (mais la profondeur de champ alors très réduite pas toujours voulue), soit disposer de sources de lumière puissantes. Au flash, aucun problème, mais avec un éclairage led, c'est plus délicat.

Multiblitz V6

Petit montage très simple sur un sujet fixe dans une salle sans réflexion. On remarque que la torche est très près du sujet (moins de 1 m). Elle est réglée sur la puissance maximale et nous avons ajouté un petit réflecteur argenté derrière le modèle.

Le réglage de puissance de la torche V6 est assez limité. Pour commencer, il ne s'effectue que sur 2 IL, ce qui est un peu limité pour imaginer des compositions avec de forts contrastes. De plus, on retrouve en chaque indication de puissance (25, 50 et 100 %) des repères tous les 1/5 IL. Dans les faits, comme le constructeur l'indique sur sa fiche technique, la précision est plutôt de 1/2 IL et un peu hésitante.

On regrette également qu'il n'existe pas de modèle de ballast sur lequel on pourrait brancher plusieurs torches et contrôler ainsi leurs puissances respectives à partir d'un seul et même panneau de commande. Il est vrai que sur toutes ces questions de praticité, les flashs sont très en avance : réglage en radiofréquence depuis un module fixé sur le boîtier, contrôle sans fil via une application mobile, gestion de groupes, etc.

Multiblitz V6

Premier essai avec une balance des blancs automatique. On note une légère teinte verte. Sur la torche, nous avons utilisé une boîte à lumière octogonale avec deux diffuseurs et une grille nid d'abeille. L'appareil est un Canon EOS 6D équipé d'un Tamron SP 24-70 mm f/2,8 VC. La sensibilité ISO est de 200 et l'ouverture, de f/2,8. Dans cette configuration, on note le temps de pose de 1/60 s.

Multiblitz V6

Mêmes paramètres avec une balance des blancs calibrée Fluorescent. On observe une franche dominante magenta.


Multiblitz V6

On garde les mêmes paramètres de prise de vue, mais on enlève la grille nid d'abeille de la boîte. On remarque que le temps de pose passe à 1/125 s.

Multiblitz V6

Même chose sans les deux diffuseurs : le temps de pose passe au 1/250 s.

Multiblitz V6

Enfin on utilise des coupe-flux : le temps de pose est de 1/100 s.


Utiliser de la lumière continue en studio est un réel plus. Cela permet de voir en temps réel le rendu de l'éclairage. C'est beaucoup plus ludique que le flash, et ce, même en utilisant les lampes pilotes. La technologie Led évite les problèmes de surchauffe : un réel plus pour le confort de tous, ainsi que pour la maniabilité des têtes et de leurs modeleurs. Par contre, l'éclairage continu supprime le cérémoniel d'une séance de portrait au flash, avec les éclairs qui ponctuent les déclenchements et permettent de donner des repères au modèle.

Verdict

Torche Multiblitz V6, test, conclusion

La torche Multblitz V6 est bon produit et probablement une solution d'éclairage d'avenir. Elle est en phase avec son temps et apporte une polyvalence photo/vidéo indéniable. Ses performances sont très bonnes (indice de rendu des couleurs, température de couleur, stabilité), bien qu'elle manque un peu de puissance et que sa dynamique soit trop réduite. On sent bien qu'il s'agit d'une première version et on espère que Multblitz poursuivra ses efforts pour développer et moderniser ce système, un gros travail étant encore à faire en termes d'ergonomie, d'usage et de design.

Points forts

Points faibles

Technologie Led lumière continue

Alimentation non intégrée à la torche

Durée de vie de la Led

Ergonomie et design

Pas de chauffe

Dynamique

Compacité et poids de la torche

Puissance un peu limitée

Polyvalence photo/vidéo

Température de couleur un peu chaude

Bon indice de rendu des couleurs

Pas de communication entre plusieurs torches

Compatibilité avec la monture P pour les modeleurs

Manque de finesse des réglages de puissance



Lire également :

> Tous nos tests d'éclairage de studio


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation