Présentation

Un 50 mm, c'est probablement la première focale focale fixe que tout photographe doit essayer et avoir toujours dans sa besace. Elle est particulièrement bien adaptée au reportage et au portrait : c'est un peu une optique à tout faire. Et l'un des nombreux avantages des focales fixes, c'est qu'elles sont généralement beaucoup plus lumineuses que les zooms. Elle sont aussi, dans certains cas et tout particulièrement les 50 mm, relativement accessibles en prix.

Chez Canon, on ne compte pas moins de 3 modèles différents au catalogue. Une première version en série L (la gamme pro de Canon) qui ouvre à f/1,2, une seconde en motorisation USM ouvrant à f/1,4 et une dernière (la plus récente) en motorisation STM ouvrant à f/1,8. Ce sont ces deux dernières optiques que nous allons confronter ici.
Comparatif Canon EF 50mm F1,4 USM vs Canon EF 50mm F1,8 STM : quel est le meilleur objectif 50mm Canon EF ?

En effet, le gain en ouverture entre un f/1,4 et f/1,8 est assez faible et les deux motorisations USM et STM ont chacune des avantages et des inconvénients. Qu'en est-il de la qualité optique et de la prise en main ? Réponse dans ce duel !


Caractéristiques : avantage Canon f/1,4 USM

L'étude comparée des fiches techniques des deux objectifs est sans appel : elle donne un réel avantage au Canon EF 50 mm f/1,4 USM. L'objectif bénéficie d'une plus grande ouverture maximale et d'une construction optique plus ambitieuse. Le Canon EF 50 mm f/1,8 STM a pour avantage d'être plus léger et plus compact. Il dispose aussi d'une plus petite distance de mise au point minimale ce qui lui assure de meilleures possibilités en photo rapprochée.

  Canon EF 50 mm f/1,4 USM Canon EF 50 mm f/1,8 STM
  Canon EF 50 mm f/1,4 USM Canon EF 50 mm f/1,8 STM
Monture Canon Canon
Format couvert 24 x 36 mm 24 x 36 mm
Plage focale 50 mm 50 mm
Équivalent 24x36
sur capteur APS-C
80 mm 80 mm
Ouverture maximale f/1,4 f/1,8
Ouverture minimale f/22 f/22
Distance de mise au point 0,45 m 0,35 m
Nombre de lamelles
du diaphragme
8 7
Construction 7 lentilles en 6 groupes 6 lentilles en 5 groupes
Éléments spécifiques lentille asphérique traitement Super Spectra
Échelle des distances oui non
Rapport de reproduction 0,15 x 0,21 x
Motorisation oui USM oui STM
Stabilisation non non
Dimensions 73,8 x 50,5 mm 69,2 x 39,3 mm
Diamètre filtre 58 mm 49 mm
Poids 290 g 160 g
Pare-soleil non non
Étui souple non non

Prise en main : avantage Canon f/1,8 STM

Il est difficile de départager les deux objectifs au niveau de la prise en main : tout dépend de si vous utilisez souvent la mise au point manuelle ou pas. Si l'on part du principe que oui, alors bien que disposant d'un indicateur de distance de mise au point dynamique et de repères de butée (plus que douteux) pour indiquer la distance minimale et l'infini, la version f/1,4 USM manque cruellement de fluidité.

Sur ce point la version f/1,8 STM fait beaucoup mieux. De plus, l'objectif est nettement plus compact, plus léger et son design est aussi plus discret et élégant. Avantage donc au Canon EF 50 mm f/1,8 STM sur la prise en main.

Tests labo : avantage Canon f/1,4 USM

Nous avons testé ces 50 mm avec un Canon EOS 6D et son capteur 24 x 36 mm de 20 Mpx (6,5 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un 6D de 20 Mpx) et la taille de son capteur (24 x 36 mm pour le 6D). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le 6D dispose d'une définition de 5568 x 3708 pixels. Chaque pixel mesure donc 6,5 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/20 !

Au laboratoire, il n'y a pas photo ! La version f/1,4 USM est bien meilleure que la nouvelle version STM f/1,8. La différence se fait aux plus grandes ouvertures, jusqu'à f/8. À partir de cette ouverture, les deux objectifs sont très proches et procurent des images très piquées du centre jusqu'aux bords. Sous cette barre de f/8, la version f/1,4 USM est plus performante. Les images sont beaucoup plus précises et homogènes. Nous reprochions un cruel manque d'homogénéité à la version f/1,8 STM aux plus grandes ouvertures. C'est beaucoup moins le cas avec la version f/1,4 USM. Visuellement, on obtient le niveau de piqué à f/4 sur la version STM à f/2,8 sur l'USM.









> Téléchargez les fichiers originaux





> Téléchargez les fichiers originaux

Test terrain : avantage Canon f/1,4 USM

Voici ce que l'on obtient avec le 50 mm monté sur un EOS 6D équipé d'un capteur au format 24 x 36 mm.
Cette focale est un grand classique : une sorte de couteau suisse capable de faire aussi bien du paysage que du portrait ou de la photo de rue ! Chez Canon, le coefficient de conversion est de 1,6x. On obtient donc un équivalent 80 mm si on monte l'optique sur un appareil équipé d'un capteur au format APS-C.

Canon 50 mm f/1,8 STM
Canon EF 50 mm f/1,8 STM.
 
Les distorsions sont très discrètes sur les deux objectifs. Le vignetage, lui, est plus présent sur la version f/1,4 USM. Certains y verront un avantage (pour refermer les images), d'autres un inconvénient. De notre point de vue, ce n'est pas un problème majeur, dans la mesure où il peut facilement et efficacement se corriger en post-production. Pas d'aberration chromatique au programme dans les deux cas. Nous avons aussi un faible pour la motorisation USM qui est plus rapide et plus véloce que la STM qui, elle, est plus adaptée à la vidéo.

 
Aberrations chromatiques à la peine ouverture : à gauche le f/1,4 USM, à droite le f/1,8 STM.

 
Distorsions : à gauche le f/1,4 USM, à droite le f/1,8 STM.

 
Vignetage à la peine ouverture : à gauche le f/1,4 USM, à droite le f/1,8 STM.

 
Au niveau de bokeh, nous donnons bien entendu l'avantage à la version f/1,4 USM qui permet d'obtenir une plus courte profondeur de champ et des flous d'arrière-plan plus diffus. Cependant attention : l'écart sur ce point entre les deux objectifs est subtil ! Avec une mise au point à 1 m, on obtient une zone nette de 3,5 cm avec une ouverture de f/1,4, et de 4,5 cm avec une ouverture de f/1,8. Il y a donc 1 cm d'écart, et ce, à 1 m de distance !
 
  
Bokeh à la peine ouverture : à gauche le f/1,4 USM, à droite le f/1,8 STM.


Canon EF 50 mm f/1,4 USM @ f/1,4.
 
Sur des objectifs 50 mm, on est en droit de regretter l'absence de stabilisation optique. En effet, avec cette focale, le temps de pose minimal auquel on peut espérer faire une photo nette à main levée est de 1/50 s. La présence d'un stabilisateur aurait pu faire tomber cette limite à 1/20, voire 1/10 s. Ce manque est d'autant plus sensible si on utilise l'objectif avec un reflex équipé d'un capteur APS-C (équivalent 80 mm) car cela fait monter cette limite à 1/80 s. Il est vrai que la version f/1,4 USM est vieillissante et qu'à l'époque, il n'était pas régulier de voir implémenter une telle technologie sur des focales fixes standards. Seulement le 50 mm f/1,8 STM est tout récent et Canon a intégré la technologie IS à des focales fixes plus larges ces dernières années : 35 mm f/2 IS STM, 24 mm et 28 mm f/2,8 IS STM.

Canon 50 mm f/1,8 STM @ f/1,8
Canon EF 50 mm f/1,8 STM @ f/1,8.


Canon EF 50 mm f/1,4 USM @ f/8.

Canon 50 mm f/1,8 STM @ f/4,5
Canon EF 50 mm f/1,8 STM @ f/4,5.


Canon EF 50 mm f/1,4 USM @ f/8.

Téléchargez les fichiers originaux (JPEG et RAW) en pleine définition sur les tests terrain respectifs du Canon EF 50 mm f/1,4 USM et du Canon EF 50 mm f/1,8 STM.

Sur le terrain, l'avantage est donné au Canon EF 50 mm f/1,4 USM pour son ouverture maximale plus généreuse (possibilités en profondeur de champ et en photo dans de faibles conditions lumineuses à main levée), et pour la qualité des photos aux plus grandes ouvertures.

Verdict : Canon EF 50 mm f/1,4 USM

Canon EF 50 mm f/1,4 USM


De ce duel d'optiques Canon EF 50 mm, l'ancienne version f/1,4 USM sort victorieuse. Malgré sa conception vieillissante, l'absence de stabilisation optique et une prise en main moyenne pour la mise au point manuelle, son ouverture maximale généreuse de f/1,4 et la qualité optique qu'il procure aux plus grandes ouvertures font clairement la différence.

À Focus Numérique, nous essayons de nous affranchir au maximum des notions de prix dans nos tests. Par contre, dans nos comparatifs, on ne peut les éviter. La version f/1,4 USM est presque trois fois plus chère que la version f/1,8 STM. Cet écart est-il justifié ? Nous pensons que oui, mais sachez que si vous préférez rester raisonnable, la version f/1,8 est très bien pour débuter et vous donnera probablement envie de passer sur autre chose plus tard : la version f/1,4 USM, la version f/1,2 L USM ou encore la version f/1,4 A de chez Sigma.



Retrouvez tous les tests complets de ces objectifs :
> Test Canon EF 50 mm f/1,4 USM
> Test Canon EF 50 mm f/1,8 STM
> Test Sigma 50 mm f/1,4 A

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation