Comme nous l’avons vu dans la première partie de notre dossier sur la photo de paysage, la maîtrise de la composition est primordiale pour réussir de belles photographies de paysage. Avec quelques règles simples, il est facile de mieux construire son image. Dans cette seconde partie, je vais vous donner d’autres pistes de réflexion pour cadrer et composer différemment et vous montrer le traitement que j’utilise pour embellir mon fichier RAW d’origine.

Carrément photogénique

Un livre photo m’a particulièrement marqué lorsque j’avais 20 ans. Pour l’anecdote, ce livre, je le consultais régulièrement chez mon libraire favori ; son coût était pour moi trop élevé à l'époque et je ne pouvais pas l'acheter. J'ai gardé en mémoire ces belles photographies, puis, presque 20 ans plus tard, en discutant avec une libraire, j’ai réussi à retrouver le nom du photographe et j’ai enfin pu acquérir cet ouvrage, d’occasion car épuisé entre-temps. Ce photographe, c’est Charlie Waite, et son guide pratique Photographie de paysage peut devenir pour vous aussi une source d’inspiration. La particularité de Charlie Waite est de faire des photographies de paysage en format carré ; il utilisait pour ce faire un appareil photo argentique de marque légendaire : Hasselblad.

La marque me faisait rêver à l’époque, mais c’est bien plus le format carré qui m’intriguait. Aujourd’hui, ce format est devenu presque banal sur des réseaux sociaux comme Instagram. Mais le format usuellement consacré pour le paysage a toujours été le rectangle à l'horizontale, voire 16/9 ou panoramique. Naturellement, on ne pense pas à ce format carré.

Dans le premier exemple ci-dessous, je n’avais absolument pas "pensé" ma photographie en format carré ; je m’étais appliqué à trouver un équilibre entre le ciel nuageux, la partie éclairée par le soleil et la zone du paysage qui était dans l’ombre.

Tutoriel la photo de paysage 2
J’ai utilisé le mode priorité diaphragme, une focale de 40 mm sur mon zoom et la sensibilité de 200 ISO pour un diaphragme de f/13 est une vitesse de 1/125 s.

C’est au retour de mon voyage, en éditant la photographie avec mon logiciel de retouche, que je me suis amusé à essayer d’autres cadrages. Le format carré a ici permis d’accentuer ma composition en mettant en avant le "V" de l’ombre en bas à gauche de ma photographie.

Tutoriel la photo de paysage 2
Voici la photo recadrée au format carré. L’utilisation de ce format n’a pas altéré la force de la photographie, bien au contraire.

Le format carré permet de supprimer facilement des éléments non désirables sur une photographie de paysage. Dans l’exemple ci-dessous, nous pouvons constater qu’à gauche et à droite de la photographie, il n’y a rien d’intéressant ; les broussailles sont même perturbantes. Notre regard est attiré par trop d’éléments. En recadrant la photographie en format carré, les éléments perturbateurs disparaissent et elle devient plus lisible.

Tutoriel la photo de paysage 2
La photo non recadrée : zoom à 17 mm, 200 ISO, f/8 et une vitesse de 1/160 s.

Tutoriel la photo de paysage 2
La photo recadrée en format carré. Désormais le regard n’est plus perturbé par les broussailles.
La photographie a gagné en homogénéité.

Techniquement, il est facile de recadrer ses photographies en format carré : n’importe quel logiciel photo propose cette retouche basique. Il vous suffit de choisir, dans l’option "Ratio de l’image" de votre logiciel, le format 1/1 qui correspond au format carré.

Tutoriel la photo de paysage 2
Recadrer sa photographie en format carré est un jeu d’enfant.
Avec une grille de composition, il est aisé de bien organiser les proportions de son image.

Exposition et paysage

Vous avez pu le constater à travers mes différents exemples : j’utilise le plus souvent le mode priorité à l’ouverture. Je ne suis pas adepte du mode manuel à outrance ; la priorité diaphragme est pour moi une évidence afin de contrôler au mieux ma zone de netteté. Pour me simplifier la prise de vue, j’utilise conjointement comme mode de mesure le mode multizone. Il fait une moyenne et analyse les zones claires et sombres de l’image. Cependant, dans certains cas et pour être plus créatif, une correction d’exposition peut s’imposer.

Plusieurs solutions s’offrent alors. On peut utiliser le mode manuel et, une fois le diaphragme choisi, on fait varier sa vitesse afin d’obtenir l’effet escompté. On peut utiliser aussi la mesure "spot", grâce auquel on peut d'analyser un point précis de l'image et faire varier sa densité. Enfin, l’utilisation du correcteur d’exposition, pour sous-exposer ou surexposer la photographie, peut aussi conduire au même résultat. À vous de choisir la méthode de correction d’exposition qui vous convient le mieux.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces techniques, le mode bracketing de votre appareil photo vous permettra de prendre trois vues ou plus consécutives avec des corrections d’exposition différentes. Il ne vous restera qu’à choisir la photographie qui vous plaît le plus.

Tutoriel la photo de paysage 2
Dans le menu de votre appareil ou en touche "raccourci", vous pouvez accéder à différents modes de mesure pour contrôler votre exposition. Ici surlignée : la mesure spot.

Tutoriel la photo de paysage 2
Touches de correction d’exposition sur un reflex et un compact numérique.

Voici deux exemples. Chaque photographie a été prise en priorité diaphragme avec une ouverture de f/16. La seule chose qui change est le mode de mesure. Sur la photographie la plus sombre, la mesure spot a été utilisée. Une correction d’exposition en sous-exposant la photo aurait eu le même effet. On s'aperçoit qu’en changeant un seul paramètre, la photographie devient radicalement différente. Un conseil : expérimentez ! La photographie numérique apporte cette facilité, alors osez sous- ou surexposer, vos photographies peuvent en tirer un caractère vraiment différent.

Tutoriel la photo de paysage 2
Photographie prise sans mesure spot, f/16, 35 mm, 100 ISO, 1/250 s.

Tutoriel la photo de paysage 2
Avec mesure spot, f/16, 35 mm, 100 ISO, 1/3 200 s.

Retoucher ses photographies de Paysage

Il n’est pas évident de penser à faire de multiples réglages à la prise de vue. Heureusement, avec le fichier RAW, nous pouvons jouer sur le contrôle de l’exposition après la prise de vue, et ce, sans dégradation de la qualité (contrairement au format JPEG). Les logiciels comme Lightroom ou DXO, que j’utilise, me permettent de rattraper certaines de mes erreurs ou de faire varier des réglages pour être créatif.

La force du fichier RAW est de faire apparaître des détails là où on ne les voit plus. Dans ce premier exemple, la photographie est sans aucune correction, telle que je la voulais, avec les rochers dessinés en ombres chinoises. Grâce au logiciel de retouche Lightroom et au fichier RAW, en ajustant trois curseurs : ombres, exposition et contraste, je transforme radicalement ma photographie en faisant apparaître les rochers que l’on ne distinguait pas.

Tutoriel la photo de paysage 2
La mesure de la lumière de mon reflex m’a donné exactement ce que je voulais : les rochers sont en ombres chinoises. f/14, 160 ISO, 35 mm, 1/125 s.

Tutoriel la photo de paysage 2
Pour comprendre les possibilités du fichier RAW : j’ai ici ajusté trois curseurs avec Lightroom.
La photographie est différente et, surtout, les détails des rochers apparaissent.

En ajustant simplement le curseur d’exposition dans ightroom, DxO ou même le logiciel délivré avec votre reflex numérique, vous pouvez améliorer votre photographie et agir comme la mesure spot ou le correcteur d’exposition, tout cela après la prise de vue… Magique, non ?

Il existe de multitudes de réglages pour améliorer ses photographies. Un a retenu mon attention, car il est facile à mettre en œuvre. Depuis sa dernière version, DxO a une fonction qui permet d’enlever le voile atmosphérique d’une photographie. Ce voile ternit l’image et il est difficilement rectifiable. Là, un seul clic suffit et vous pouvez aussi diminuer ou augmenter son effet : c’est la fonction ClearView.

J’ai utilisé cette fonction dans quelques-unes de mes photographies (voir aussi la 1re partie de ce dossier). Voici, ci-dessous, un exemple "avant et après".

Tutoriel la photo de paysage 2
Sans correction, f/9, 200 ISO, 1/250 s, 35 mm.

Tutoriel la photo de paysage 2
Avec la correction ClearView de DxO : le voile atmosphérique a disparu et les nuages ressortent mieux.

Verdict

La photographie de paysage est un univers riche. Je vous ai montré quelques astuces sur l’exposition et la composition, mais il y a des styles de paysage différents : le paysage en noir et blanc, le panoramique, les paysages urbains sont, entre autres, des disciplines à part entière que je n’ai pas abordées ici et qui  pourront faire l'objet d'autres articles.

Je terminerais en vous conseillant l'ouvrage de Raymond Depardon : Errance. Un livre initiatique, illustré de photographies de paysage prises à la verticale en noir et blanc. Le paysage n’est pas seulement le reflet de ce que l’on photographie lors d’un voyage, mais c’est aussi le reflet de nos pensées et de nos états d’âme.

À lire également :
> La photo de paysage 1 : cinq règles pour mieux composer

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation