Exposition

Le Panasonic Lumix GX8 utilise un système de mesure de la lumière sur 1 728 zones.

L'appareil dispose d'un correcteur d'exposition sur ± 3 IL, directement accessible via une molette. Le bracketing d'exposition permet de prendre 3, 5 ou 7 photographies sur ± 3 IL. Notons qu'il existe un mode HDR paramétrable sur ± 3 IL avec assemblage automatique par l'appareil. Il y a également une fonction "Dynamique intelligente" sur 3 niveaux.

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition tant d'un point de vue pratique qu'artistique, nous avons photographié notre scène test sur une plage de ± 5 IL et corrigé les fichiers bruts avec Adobe Lightroom 6 afin d'obtenir une exposition similaire.

Pour les images sous-exposées, il est possible de récupérer facilement 3 IL et de recouvrer des éléments au-delà, mais le grain est bien visible et vient troubler la restitution des détails les plus fins.



Pour les images surexposées, il est possible de récupérer 2 IL, mais on note déjà une perte d'informations (l'image n'a plus la même teinte). À +3 IL, toutes les informations sont perdues.



Le nouveau capteur Live-MOS de Panasonic possède donc une latitude d'exposition relativement limitée  de -3 à +1 IL, soit une plage de 5 IL. C'est 1 IL de moins que ce proposent les autres capteurs APS-C et  (Fujifilm X-T10 par exemple). C'est l'inconvénient des petits capteurs et par conséquent des "petits pixels". Pour gagner en latitude, il faut passer sur un capteur plus grand (APS-C ou 24x36) comme le Fujifilm X-T10 (6 IL) ou le Sony A7 II (8 IL) de Sony qui reste pour l'instant notre meilleur boîtier en termes de dynamique.


Dynamique : mesures des fichiers bruts


Panasonic GX8 test review mesure dynamique iso

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation