Si le GX7 fut le premier COI (compact à objectif interchangeable) de Panasonic a intégré une stabilisation mécanique par déplacement du capteur, le GX8 apporte une nouveauté : la double stabilisation optique / mécanique.

Panasonic Lumix GX8, schéma de stabilisation optique et mécanique

L'idée : combiner à la fois la stabilisation optique, qui fonctionne sur 2 axes (gauche-droite / haut-bas), et la stabilisation mécanique, qui fonctionne sur 4 axes (sans doute gauche-droite, haut-bas et les mouvements angulaires de tangage et lacet). En associant les deux technologies, Panasonic annonce des gains de l'ordre de 1,5 IL par rapport au GX7.

Notez toutefois qu'en vidéo, le GX8 ne propose pas de stabilisation mécanique. Il faudra donc utiliser des optiques stabilisées ou utiliser la stabilisation électronique sur 5 axes.

Les résultats sont-ils meilleurs ? Oui. Alors que le GX7 permettait de gagner péniblement 2 IL, le GX8 grimpe à 3 IL. Ainsi, avec le 12-35 mm (équivalent à 24-70 mm en 24x36), nous avons pu réaliser 9 photos nettes sur 10 au 1/10 s. Pas mal quand on sait que la concurrence offre un gain d'environ 2 IL, que la stabilisation soit mécanique ou optique.

Panasonic Lumix GX8, test stabilisation, graphique de pourcentage de photos nettes en fonction de la vitesse

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation