Le Fujifilm X-T10 dispose d'une touche dédiée à l'enregistrement vidéo. Située juste à côté du déclencheur photo, elle permet de lancer la captation immédiatement. Malheureusement, le boîtier ne passe pas en mode auto et utilise les paramètres d'ouverture préalablement réglés. La touche n'est pas facilement accessible et enclencher la vidéo n'a rien d'évident.

Formats

Le boîtier enregistre les vidéos dans un fichier MOV, en progressif et avec une compression H.264 (profil High 4.2/4.1, image de référence et débit moyen de 35 Mbps) :

  • - HDTV 1080p 59,94/50/29,97/25/23,976 ips

Contrairement au X-T1 qui n'enregistre qu'à la norme NTSC, le X-T10 offre une large palette de formats.
Le temps d'enregistrement maximal est de 30 minutes par session.

Fonctionnalités

Autre changement par rapport au X-T1, sur lequel l'opérateur vidéo n'a aucune emprise, il est possible sur ce nouveau boîtier de jouer avec l'ouverture de l'optique et la cadence pendant le filmage. On regrette toutefois de ne pas pouvoir changer à la volée la sensibilité ISO. Pour cela, il faudra encore passer par les menus.

Il est possible de brancher un micro externe pour une meilleure qualité ou une meilleure directivité du son (mini-jack 2,5 mm). Toutefois, il est regrettable que Fujifilm ait omis de placer une sortie casque afin de pouvoir vérifier la qualité du son et son niveau d'enregistrement.

Les différents filtres artistiques (toy, miniature, highkey, lowkey, etc) ne sont malheureusement pas disponibles pendant l'enregistrement vidéo. Nous aurions également aimé disposer de quelques assistants, comme une cellule en %, ou des zébras d'exposition paramétrables. Le focus peaking n'est également pas disponible pendant l'enregistrement.

Stabilisation

Le X-T10 ne dispose pas de stabilisation mécanique du capteur. En vidéo, il faudra donc compter sur la stabilisation optique de certains objectifs (OIS). Il est dommage que les ingénieurs n'aient pas intégré une stabilisation électronique par recadrage pour limiter les mouvements.


Précision

Vous trouverez ci-dessous un détail de la vidéo tournée en HDTV 1080p 25 i/s avec le 16-50 mm f/3,5-5,6 sur notre mire de précision. La capture d'écran est réalisée avec le logiciel VLC.

Les images délivrées par le X-T10 sont de bien meilleure qualité que celle du X-T1. Le crénelage est moins visible et le moirage moindre, mais encore présent. C'est sans doute le principal défaut des vidéos du X-T10.

Fujifilm X-T10, test review, mode vidéo

Vous pouvez comparer le X-T10 avec ses principaux compétiteurs comme le Panasonic GX7, le Canon 70D et le caméscope Panasonic TM700, référence au niveau du piqué.

Panasonic GX7
Canon 70D mode vidéo
Panasonic TM700

Autofocus et mise au point

En basculant en vidéo, le X-T10 sélectionne de lui-même le mode autofocus continu. La mise au point automatique fonctionne bien avec différents types de sujets en papier... Mais le X-T10 ne réussit pas à réaliser la mise au point sur notre main lorsque celle-ci passe devant la scène. L'autofocus n'est pas totalement silencieux et s'entend assez facilement dans les vidéos (16-50 mm f/3,5-5,6). Vous pouvez naturellement utiliser la mise au point manuelle, mais sachez que ni le peaking coloré, ni les autres assistants ne fonctionnent.



Exemples

Vous pouvez voir ci-dessous une vidéo réalisée avec le X-T10 avec le 16-50 mm f/3,5-5,6. La vidéo est évidemment compressée par YouTube, mais vous pouvez télécharger certaines parties dans un format non compressé en cliquant sur les liens ajoutés ci-après.



Télécharger les extraits non compressés :
> Chanteurs de rue
> Combat
> Nuit de folie

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation