Exposition

Le Fujifilm X-T10 utilise un système de mesure de la lumière sur 256 zones.

L'appareil dispose d'un correcteur d'exposition sur ± 3 IL. Le bracketing d'exposition permet de prendre 3 photographies sur ± 1 IL, ce qui est loin d'être extraordinaire. Le boîtier donne également la possibilité de jouer avec la dynamique des images grâce à la fonction DR (Dynamic Range).

Comme de nombreux modèles Fujifilm depuis les capteurs EXR, le X-T10 dispose d'une option sensée améliorer la dynamique des images en contrepartie d'une augmentation de la sensibilité ISO. Ainsi, la dynamique DR100% opère à 200 ISO, la dynamique DR200% à 400 ISO et le dernier palier DR400% à 800 ISO.

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition d'un point de vue à la fois pratique et artistique, nous avons photographié notre scène test sur une plage de ± 5 IL et corrigé les fichiers bruts avec Adobe Lightroom 6 afin d'obtenir une exposition similaire.

Pour les images sous-exposées, il est possible de récupérer facilement 3 IL et de recouvrer des détails au-delà, mais le grain est bien visible et vient troubler la restitution des détails les plus fins.



Pour les images surexposées, il est possible de récupérer 2 IL, mais on note déjà une perte d'informations (l'image n'a plus la même teinte). A +3 IL, toutes les informations sont perdues.



Le capteur APS-C X-Trans II de Fujifilm possède donc une latitude d'exposition correcte et assez classique de -3 à +2 IL, soit une plage de 6 IL. Cela est pratiquement identique à ce que proposent les autres capteurs APS-C. Pour gagner en latitude, il faut passer sur un capteur plus grand (24x36) comme le A7 II de Sony qui reste pour l'instant notre meilleur boîtier en termes de dynamique.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation