Des vacances en bord de mer à la plongée professionnelle, du simple appareil compact étanche au caisson pouvant contenir un boîtier reflex, les amateurs de photographie sous-marine ont à leur disposition une palette d'options de prise de vues considérable et un arsenal non moins conséquent. Si le plaisir de réaliser des images originales est bien entendu prioritaire, il est parfois difficile de faire son choix dans la gamme d'équipement d'une discipline aussi particulière et spécialisée.

Que vous souhaitiez vous essayer à la photographie sous-marine ou que vous soyez un passionné du genre désireux de faire évoluer son matériel – ou encore que vous aspiriez tout simplement à vous changer les idées en rêvant de la fraîcheur des fonds marins –, Focus Numérique vous propose un guide d'achat dédié à la photographie en milieu aquatique.

Guide d'achat : la photographie sous-marine

Dangers et caractéristiques du milieu sous-marin

Le milieu aquatique étant hostile pour tout appareil photo, il est primordial de choisir son matériel avec attention et d'en prendre le plus grand soin. L'eau est bien entendu le premier ennemi du photographe sous-marin. Lors d'un changement d'objectif ou de carte mémoire, toute entrée d'eau s'avérera fatale à un appareil photo, même s'il est étanche. Évitez donc d'effectuer ce type d'opération en pleine mer ou au milieu des vagues.

Vous devrez également prendre garde aux autres spécificités du milieu sous-marin. Le sel, à la longue, détériore le matériel. Un rinçage de votre caisson ou appareil étanche permet d'en limiter l'usure. Une fois à la surface, évitez également de laisser votre matériel exposé trop longtemps au soleil car une température élevée peut déformer un caisson et en compromettre l'étanchéité. Il convient évidemment de protéger votre appareil du soleil. Pour cela, n'hésitez pas à le recouvrir d'une serviette, qui aura pour mérite de le protéger également d'éventuels chocs.

Les appareils argentiques étanches

Certains appareils argentiques ont marqué l'histoire de la photographie sous-marine. C'est notamment le cas des Nikonos V et RS. Dotés d'un viseur et de commandes de grande taille, ces appareils étanches ont été pensés de façon à ce que leur utilisation par des plongeurs soit la plus simple possible. Leur intérêt résidait également dans leur gamme d'objectifs interchangeables d'une qualité remarquable.

Nikonos RS

Pour des raisons évidentes, les appareils argentiques ne sont cependant plus utilisés par le commun des plongeurs : alors qu'un photographe terrestre peut rapidement changer de pellicule au bout de 36 poses, une telle manipulation s'avère bien plus complexe pour un photographe sous-marin. Il lui faudrait remonter à la surface, rincer son appareil ou son caisson, le sécher et s'essuyer lui-même avant de pouvoir changer de pellicule.

Il existe néanmoins un argument valable pour que les novices et autres amateurs de photographie sous-marine s'essaient à l'argentique : l'appareil photo jetable étanche reste encore aujourd'hui la solution la moins onéreuse pour effectuer des prises de vues en milieu aquatique !

Appareil photo jetable étanche Kodak

Les compacts numériques étanches

Dotés d'une focale fixe ou d'un zoom optique et, pour certains, d'un flash intégré, ces appareils ont pour principaux avantages leur simplicité d'utilisation et leur encombrement réduit. L'étanchéité de la plupart d'entre eux est limitée à environ 15 m, ce qui les rend idéaux pour la pratique du snorkeling, c'est-à-dire la nage avec palmes, masque et tube.

Nikon Coolpix S33

Seul appareil numérique étanche proposé à moins de 100 €, le Nikon Coolpix S33 est un compact robuste et facile à utiliser, y compris par les plus jeunes.

Nikon Coolpix S33

Olympus TG-860

Étanche jusqu'à 15 m et capable d'une bonne qualité d'image, l'Olympus TG-860 est un compact baroudeur au prix relativement modeste. Son écran orientable à 180° lui octroie le luxe de se démarquer de la concurrence.

Olympus TG-860

Olympus TG-4

En digne héritier de la série d'APN étanches dominant le marché depuis maintenant plusieurs années, l'Olympus TG-4 affiche un prix nettement supérieur à ses rivaux. Sa fabrication à toute épreuve et la qualité des images qu'il délivre en font cependant la référence du genre.

Olympus TG-4

Nikon 1 AW1

Seul APN à objectif interchangeable étanche, le Nikon 1 AW1 fait figure d'exception dans le monde de la photographie. Ce lointain descendant des appareils Nikonos est capable de descendre à une profondeur de 15 m pour une durée de 60 min.

Nikon 1 AW1

 

Les housses étanches

Investir dans un appareil ou un caisson étanche peut être relativement onéreux. Ceux qui souhaitent pratiquer la photographie sous-marine tout en limitant leur investissement peuvent s'orienter vers des housses étanches souples. En plus d'être peu chères, elles sont souvent compatibles avec une gamme entière d'appareils. Permettant d'atteindre une profondeur de 10 à 50 m suivant les modèles, elles limitent cependant l'accès aux réglages.

Du compact au reflex professionnel, les sociétés Aquapac et Ewa Marine proposent ainsi une sélection complète d'étuis étanches adaptés à la plupart des appareils du marché, avec ou sans flash.
Ewa Marine 3-DL
Ewa Marine 3-DL, étui pour compact numérique.

Ewa Marine UA
Ewa Marine UA, étui pour reflex numérique.


 

Les caissons étanches

En termes de protection contre les différents dangers du milieu sous-marin, les caissons étanches représentent bien entendu ce qui se fait de mieux. Marques références dans le domaine de la photographie aquatique, Nauticam et Ikelite proposent des caissons étanches assurant la protection de votre APN ou de votre boîtier reflex jusqu'à une profondeur de 100 m.

L'efficacité se fait ici au détriment de la polyvalence. De façon à offrir un accès aux différents réglages, chaque caisson est en effet adapté à un seul et unique type d'appareil photo. Des constructeurs tels que Nikon et Olympus proposent également des solutions dédiées à leurs compacts et à leurs reflex.
Ikelite caisson étanche pour Sony RX100 Mark III
Ikelite, caisson étanche pour Sony RX100 Mark III.

Ikelite caisson étanche pour Canon G16
Ikelite, caisson étanche pour Canon G16.


 

L'éclairage sous-marin

En fonction des conditions de plongée (heure, profondeur, zone géographique, etc.), un éclairage complétant la lumière ambiante peut-être nécessaire. Les bras articulés dont disposent ces systèmes d'éclairage permettent de les déporter de façon à éviter l'apparition à l'image de particules en suspension que provoquerait une lumière frontale.

En plus de pallier le manque de lumière, un flash ou une torche contribuent à restituer les véritables couleurs des plantes et des animaux marins. Sous l'eau, le phénomène d'absorption engendre en effet une disparition des couleurs de plus en plus importante en fonction de la profondeur atteinte. À l'image, cela se traduit par l'absence de teintes rouges et l'omniprésence de teintes bleues. Si des filtres de couleur – bien souvent rouges, oranges, jaunes ou magenta – permettent d'atténuer ce phénomène, une source d'éclairage complémentaire reste le seul moyen efficace de le compenser.

Flash étanche Ikelite
Flash étanche Ikelite.


> Le gouffre de Fontaine de Vaucluse comme vous ne l'avez jamais vu !
> Tous nos guides d'achat

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation