Sony Cybershot RX100 4 test review conclusion

Le Sony Cyber-shot RX100 IV est une évolution intéressante du RX100 III, mais ne le remplace pas.

La nouvelle technologie apportée au capteur 1" Exmor RS permet d'accroître les débits de traitement d'image et d'offrir la 4K TV ainsi que des modes de captation très haute vitesse. Un apport qui concerne avant tout la vidéo, donc, et qui est soutenu par l'ajout de profils d'image permettant d'inscrire le RX100 IV dans un flux de production audiovisuel professionnel. Mais encore une fois, nous ne comprenons pas pourquoi l'impasse a été faite sur la prise casque et micro.

D'autre part, hormis ces aspects vidéographiques, le RX100 IV n'apporte pas grand-chose, en termes de qualité photographique pure, par rapport à son prédécesseur. Capteur de taille identique pour une même définition de 20 Mpx, objectif 24-70 mm f/1,8-2,8 polyvalent et lumineux mais dont on connaît les limites sur les bords des images, traitement en hautes sensibilités similaire à celui du RX100 III, ergonomie inchangée. L'interface, confuse, apparaît comme une usine à gaz difficile à maîtriser de prime abord. Quant à l'écran, il n'est toujours pas tactile. En revanche, la définition du viseur est grandement améliorée, passe à 2,35 millions de points et, surtout, le boîtier ne s'éteint plus systématiquement lorsqu'on le range.

En fait, le RX100 IV manque selon nous de charme. Il est bourré d'atouts, sait presque tout faire et plutôt bien, mais la prise en main glissante, le viseur étriqué et les menus trop complexes nuisent au plaisir d'utilisation. Et nous ne nous étendrons pas sur l'autonomie, qui permet à peine de dépasser les 250 vues. À trop vouloir en faire, il finit par nous perdre et se présente davantage comme une vitrine technologique que comme un appareil photo.

Au final, le Cyber-shot RX100 IV est un excellent appareil photo, puisqu'il s'inscrit dans la lignée des RX100 en ajoutant des spécificités techniques vidéographiques qui lui confère encore plus de polyvalence. Mais à l'usage, nous sommes un peu mitigés. Certes, la qualité d'image vidéo 4K TV est indéniablement supérieure à la HDTV 1080p et nous avons pris beaucoup de plaisir à "jouer" avec les vidéos hautes vitesses. Néanmoins, passé l'effet de surprise, on se demande s'il est justifié de dépenser 400 € de plus que pour un RX100 III.

Car là est le grand point faible de ce compact : son prix. Proposé à 1 149 €, il nous apparaît trop cher par rapport à la concurrence et au marché. Un Panasonic Lumix LX100, qui filme lui aussi en 4K et est équipé d'un capteur 4/3, constitue un concurrent sérieux pour la moitié du prix et si vous n'avez pas besoin de la 4K TV et de la vidéo haute vitesse, le RX100 III suffit amplement. Réfléchissez donc bien à l'usage que souhaitez faire de votre compact : il sera déterminant pour craquer ou non sur cette quatrième itération du RX100.

Points forts

Points faibles

Vidéo 4K TV

Interface compliquée

Modes vidéo HFR

Prise en main glissante

Viseur intégré

Dégagement occulaire du viseur

Bonne gestion du bruit jusqu'à 3200 ISO

Extraction manuelle du viseur électronique obligatoire

Optique lumineuse

Pas de finition tout temps

Qualité optique au centre de l'image

Faible autonomie de la batterie

Intégration de profils d'image experts

Qualité optique perfectible en bordure d'image

Autofocus réactif

Pas d'entrée micro ou de sortie casque pour la vidéo

Wi-Fi et NFC intégrés pour un pilotage distant sans fil ou un transfert vers un smartphone

Mise sous tension un peu lente

Écran LCD précis et monté sur charnière

Plus de griffe porte-accessoire

Flash intégré et possibilité de l'orienter manuellement

Hausse de prix trop importante

Filtre ND intégré

Écran non tactile

Rafale à 16 i/s

 

Recharge par micro-USB universel

 

Finitions

 

Obturateur électronique

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation