Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 : les meilleures offres


Fabriqué à partir de matériaux nobles avec une construction optique de 13 lentilles réparties en 10 groupes, le Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 profite de 2 éléments asphériques pour la correction des aberrations. Outre sa très grande ouverture f/0,95, il offre un large champ de couverture de 93°, correspondant à une focale de 21 mm sur un hybride micro 4/3. Son diaphragme à 10 lamelles devrait assurer un bokeh harmonieux, tandis que sa distance minimale de mise au point de 17 cm laisse envisager la prise de vue de sujets rapprochés.

Livré avec son pare-soleil, le Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 est vendu 1 149 € TTC.

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95, profil

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95, schéma de construction optique
 

Caractéristiques

Monture : Micro 4/3
Format couvert : Micro 4/3
Plage focale : 10,5 mm
Équivalent 24x36 sur capteur Micro 4/3 : 21 mm
Ouverture maximale : f/0,95
Ouverture minimale : f/16
Distance de mise au point : 0,17 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 10
Construction : 13 lentilles réparties en 10 groupes
Éléments spécifiques : 2 éléments asphériques
Échelle des distances : Oui
Rapport de reproduction : NC
Motorisation : Non
Stabilisation : Non
Dimensions : 77 x 82,4 mm
Diamètre filtre : 72 mm
Poids : 586 g
Pare-soleil : Oui
Étui souple : Non

Prise en main

L'objectif, tout en métal, est imposant. Par son poids d'abord : avec presque 600 g sur la balance, il est plus lourd que l'appareil avec lequel nous l'avons testé (l'OM-D E-M1). Imposant ensuite par ses dimensions et sa frontale de plus de 8 cm de diamètre. En main, l'objectif est lourd. On a une sensation de sérieux et de qualité de construction. C'est un bon point, mais son poids risque d'être un désavantage à l'usage.

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95

C'est un objectif 100 % manuel : pas d'autofocus, pas de stabilisation optique, pas de touche personnalisable et, surtout, pas de connexion avec le boîtier. Ce dernier point est vraiment regrettable. Impossible de connaître le diaphragme dans le viseur ou dans les données EXIF des images.

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95

L'objectif dispose d'une assez large bague de mise au point. Sa manipulation est agréable, malgré un léger manque de fluidité. Par contre, la course entre la distance minimale et l'infini est vraiment beaucoup trop longue. On croirait presque une bague démultipliée pour la vidéo. En revanche, la bague de diaphragme est très réussie. Crantée au 1/2 IL, elle est très agréable à utiliser. En outre, elle peut être débrayée pour une utilisation en vidéo. Un bon point.

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95

Test labo

Nous avons testé le 10,5 mm avec un Olympus OM-D E-M1 et son capteur micro 4/3 de 16 Mpx (3,7 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un OM-D E-M1 de 16 Mpx) et la taille de son capteur (micro 4/3 pour l'E-M1). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

L'E-M1 dispose d'une définition de 4640 x 3472 pixels. Chaque pixel mesure donc 3,7 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Nous avons été déçus par la qualité optique de cet objectif, même si le centre des images qu'il procure est très bien défini avec une excellente restitution des plus fins détails. Son meilleur piqué est obtenu entre f/4 et f/5,6. Par contre, les bords et les coins des images sont catastrophiques ! Dès que l'on s'éloigne un tout petit peu du centre, le piqué s'effondre. Notons également que les aberrations chromatiques sont très marquées.

Nous pouvons comprendre que le piqué ne soit pas optimal aux plus grandes ouvertures sur les bords avec un objectif f/0,95, mais pas à f/5,6. Nous voulons bien admettre aussi que dans la plupart des cas, le sujet principal (celui qui doit être net) est placé au centre, mais avec un grand-angle équivalent 20 mm, on peut être en droit de décentrer son sujet et espérer avoir un minimum de détail dessus.





> Téléchargez les fichiers originaux

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95

Pour comparer, voici ce que l'on obtient avec le 15 mm f/1,7, et le 12-35 mm f/2,8, tous deux signés Panasonic, et le 17 mm f/1,8 d'Olympus. Nous observons les résultats obtenus à f/2,8. Bien entendu, les focales ne sont pas les mêmes, mais s'en approchent.

Panasonic 17 mm f/1,7 @ f/2,8
Panasonic 15 mm f/1,7 @ f/2,8

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @ f/2,8
Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @ f/2,8.

Panasonic 12-35 mm f/2,8 @ 12 mm f/2,8
Panasonic 12-35 mm f/2,8 @ 12 mm f/2,8.

Olympus 17 mm f/1,8 @ f/2,8
Olympus 17 mm f/1,8 @ f/2,8.

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Ce 10,5 mm utilisé sur un appareil équipé d'un capteur au format micro 4/3 équivaut à un 21 mm. On utilise un coefficient de conversion de 2x. C'est donc un grand-angle bien adapté au paysage et au reportage. Attention, en reportage, il n'est pas très facile à utiliser compte tenu de son grand champ de vision qui nécessite de disposer de très grands sujets ou de beaucoup s'en approcher.

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95

> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Très peu de distorsions au programme !



> Téléchargez les fichiers originaux

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est très bien maîtrisé. Bien entendu, on l'observe principalement aux plus grandes ouvertures, mais il reste cantonné aux coins les plus extrêmes des images. Il devient totalement négligeable dès f/4.





> Téléchargez les fichiers originaux

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Normalement, avec un grand-angle et un petit capteur micro 4/3, il est difficile d'obtenir des effets de profondeur de champ très marqués. Il n'en est rien avec une ouverture de f/0,95. Même en gardant une certaine distance avec son sujet, il est possible de l'isoler facilement de son environnement avec un joli flou d'arrière-plan. Celui que procure ce Nokton est très agréable à l'œil. Il est doux et enrobant. Avec de très faibles distances de mise au point, il est même tournant.





> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/50 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/1600 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -0.3 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/1.4
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -0.3 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/4000 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -0.7 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/4000 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : 0.3 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/1250 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/8
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/8000 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -0.7 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/0.95
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/800 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -0.7 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/4
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/8000 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/2.8
Télécharger le fichier raw
Marque : OLYMPUS IMAGING CORP.
Modèle : E-P5
Vitesse : 1/3200 s, ouverture : f/1.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 0 mm, décalage expo : -1 IL
Objectif : Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 @f/2.8
Télécharger le fichier raw

Verdict

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95
Au final, nous ne pouvons pas recommander cet objectif. Même s'il est séduisant avec sa construction 100 % métal et sa super grande ouverture de f/0,95, il procure une qualité d'image trop limitée et il est trop "difficile" à utiliser.

L'ouverture maximale de f/0,95 est un réel plus pour pouvoir photographier dans de très faibles conditions lumineuses et, surtout, avoir des effets de profondeur de champ très marqués. Mais est-ce réellement nécessaire sur un grand-angle ? Pas vraiment selon nous. Cela a beaucoup plus de sens sur un équivalent 35, 50 ou, évidemment, un 80 mm.

Nous sommes peut-être trop habitués à voir des objectifs au piqué exceptionnel et homogène, mais la qualité optique de ce 10,5 mm nous a déçus. En bref, il est bien net au centre mais seulement au centre. Dès qu'on s'en éloigne, les détails deviennent flous. Pour avoir du croustillant : sujet net au centre uniquement — c'est un peu contraignant. Les aberrations chromatiques sont aussi beaucoup trop marquées pour un objectif de ce calibre. Par contre, nous apprécions beaucoup le faible vignetage et la bonne maîtrise des distorsions.

Enfin, la bague de mise au point est beaucoup trop longue. C'est presque inutilisable et ce, même avec les meilleurs assistants numériques à la mise au point manuelle (peaking et grossissement). L'absence de communication entre l'objectif et le boîtier est elle aussi très handicapante. L'objet est en revanche très beau et la qualité de fabrication, irréprochable. Sa construction tout en métal est un réel "plus" qui tranche avec les objectifs modernes, le plus souvent en plastique. On prend plaisir à l'avoir en main.

Ce nouveau Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 saura donc trouver son public auprès de ceux qui cherchent un vrai grand-angle pour leur boîtier micro 4/3, qui aiment prendre leur temps et apprécient les images douces (très douces). Ils se feront un plaisir d'utiliser cette incroyable ouverture maximale de f/0,95.
Pour les autres, nous vous invitons à vous pencher sur le 15 mm f/1,7 de Panasonic siglé Leica ou le 17 mm f/1,8 d'Olympus : certes un peu plus longs, un peu moins lumineux, ils sont beaucoup plus légers et compacts, intègrent un autofocus et offrent une meilleure qualité d'image.

Points forts

Points faibles

Ouverture extrêmement lumineuse de f/0,95

Qualité optique dès que l'on s'éloigne du centre

Qualité optique et piqué au centre

Aberrations chromatiques

Construction 100 % métal

Pas de communication entre l'objectif et le boîtier

Beauté de l'objet

Bague de mise au point manuelle beaucoup trop longue

Prise en main

 

Faible vignetage

 

Faibles distorsions

 

Bague de diaphragme débrayable pour la vidéo

 

Voigtländer Nokton 10,5 mm f/0,95 : les meilleures offres

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation