Sportfolio, seul et unique festival au monde dédié à la photographie de sport, se tient à Narbonne du 4 au 21 juin 2015 et propose un accès gratuit à ses expositions. Malgré une édition 2014 annulée, en raison d'un engagement incertain des institutions publiques, les fondateurs du festival, Bénédicte d'Audigier et Gilbert Benedicto, ont tenu bon et ont permis à Sportfolio de renaître de ses cendres.

Nous avons donc rencontré Bénédicte d'Audigier, cofondatrice de Sportfolio, et Ludovic Drean, responsable du service professionnel de la marque Nikon, partenaire du festival. Tous deux sont revenus sur le parcours atypique de Sportfolio, et sur la volonté de Nikon de s'engager durablement en terre narbonnaise, aux côtés d'un festival qui porte la photographie de sport en étendard. Rencontre à deux voix.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 4 au 21 juin

Bénédicte d'Audigier, cofondatrice du festival

Focus Numérique – Bénédicte, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer quels liens vous entretenez avec les mondes de la photographie et du sport ?

Bénédicte d'Audigier Je suis Bénédicte d'Audigier, cofondatrice et directrice du festival Sportfolio. Mon parcours personnel est assez éclectique... Je suis issue d'un milieu plutôt littéraire et artistique. Mon père était sculpteur et j'ai donc toujours été en contact avec l'art sous toutes ses formes. En ce qui concerne ma profession, je suis associée à Gilbert Benedicto au sein de l'agence de communication Sherpa, où je travaille comme directrice de communication.

Je suis sensible à toutes formes d'art avant d'être spécifiquement sensible à la photographie. Travaillant dans l'univers de la communication, je suis amenée à traiter de sujets en lien avec la photo, l'édition, etc. C'est notamment par le biais de festivals comme les Rencontres d'Arles ou Visa pour l'Image que j'ai pu m'imprégner d'images et développer une réflexion en lien avec la photographie.

Sportfolio 2015, Narbonne, le palais des archevêques où se tient une partie du festival
Narbonne, le palais des archevêques.

J'ai grandi en pratiquant le sport et je suis donc particulièrement sensible à cette thématique. Une exposition présentée cette année, abordant le sujet du sport et du handicap, me tenait notamment beaucoup à cœur. Nous avons réussi à réunir deux photographes qui ne se connaissaient pas, mais travaillaient sur ce même sujet. Pauce [Christophe Paucelier, NDLR] nous a présenté une série de 14 images, des portraits saisissants qui subliment le handicap. Nicolas Hairon, quant à lui, a suivi Vanessa François, une grimpeuse paraplégique, dans son ascension de la paroi d'El Capitan, dans le parc national de Yosemite, aux États-Unis.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Hors-Norme", exposition de Pauce (Christophe Paucelier).

Focus Numérique – Pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse du festival Sportfolio ?

Bénédicte d'Audigier – Gilbert fréquente Visa depuis maintenant plus de 30 ans et c'est en 2009, à l'occasion d'une édition du festival, qu'il s'est aperçu que l'espace réservé à la photographie de sport, malgré son aspect restreint, attirait une grande quantité de visiteurs. Comme si le fait d'avoir accès à des images de sport permettait de prendre une bouffée d'air frais, après avoir visionné des photographies aux sujets plus classiques. C'est alors que nous est venue l'idée de vérifier s'il existait une forme de rassemblement d'images de sport, voire peut-être un festival. À force de vérifications, nous nous sommes aperçu qu'il n'existait rien de tel.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Évadez-vous", exposition de l'agence DPPI.

En 2012, nous avons donc réalisé un premier test grandeur nature. L'idée était de mesurer la pertinence d'un tel projet et de questionner la façon dont le public allait exercer son regard sur ces images. Nous avons donc concentré 100 images dans un même lieu, ce qui a été un succès total, largement supérieur à ce qu'on avait pu imaginer.

En 2013, nous avons réussi à mettre sur pied la toute première édition de Sportfolio, qui comprenait 7 expositions différentes réparties dans 7 lieux différents. Le succès a une fois de plus été au rendez-vous ! Les festivaliers comme les professionnels de l'image ont réellement apprécié le caractère de ces images. Le festival en arrive donc aujourd'hui à sa deuxième édition, avec un total de 15 expositions, soit beaucoup plus de sujets et beaucoup plus d'espaces d'expression.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Évadez-vous", exposition de l'agence DPPI.

Focus Numérique – Pouvez-vous revenir sur les raisons de l'annulation de l'édition 2014 de Sportfolio ?

Bénédicte d'Audigier – Le festival Sportfolio a une particularité : il allie la culture et le sport. Cette double identité peut se révéler être un obstacle face à certaines institutions. Il est bien souvent préférable de ne cocher qu'une seule case, la culture ou le sport, et Sportfolio remplit les deux. J'estime néanmoins que c'est la vertu du festival, sa singularité et sa force.

Les élections municipales n'ont pas aidé l'édition 2014 du festival... Le parcours qui s'en est suivi a été relativement douloureux. Il me semble que la nouvelle municipalité ne s'était pas imprégnée du projet, car elle n'avait pas assisté à sa naissance. Le temps est nécessaire pour s'approprier pleinement un projet d'une telle envergure.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Jeux internationaux" exposition de Xinhua News Agency.

Nous travaillons donc aujourd'hui avec les équipes techniques de la ville de Narbonne, le service de la culture et le service tourisme et sport. Nous souhaitons désormais solidifier nos échanges de façon à ce que Sportfolio puisse se pérenniser. La ville de Narbonne est un formidable écrin pour ce festival. Toutes les personnes qui le fréquentent — qui viennent du monde entier — apprécient la ville pour sa lumière et son art de vivre méditerranéen.

Lors de la cérémonie de remise des prix, les différentes institutions représentant la ville de Narbonne, la communauté d'agglomération du Grand Narbonne, la chambre de commerce et d'industrie, le département de l'Aude et la région Languedoc-Roussillon ont affirmé leur volonté de nous suivre de plus près et d'améliorer leur accompagnement pour l'édition 2016.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Jeux internationaux", exposition de Xinhua News Agency.

Ludovic Drean, responsable du service pro Nikon

Focus Numérique – Ludovic, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le partenariat entre Nikon et le festival Sportfolio ?

Ludovic Drean Ce partenariat s'est fait grâce à l'initiative de Bénédicte et Gilbert qui nous ont tout de suite touchés par la justesse du propos porté par le festival. Chercher à élever l'image de la photographie de sport au rang qu'elle mérite nous a tout de suite semblé extrêmement intéressant. C'est notamment grâce à la photographie de sport que Nikon n'a eu de cesse de s'améliorer pour arriver là où nous en sommes aujourd'hui. Le naturel de cette association était donc tout trouvé.

Focus Numérique – Quelle forme prend ce partenariat ?

Ludovic Drean La forme la plus classique et la plus importante est bien entendu financière, mais ce n'est pas notre seule forme de participation. Nous déployons également un panel d'activités liées à notre présence. Nous avons un rôle de conseil en ce qui concerne l'idée que nous nous faisons d'un bon festival, et nous mettons en place des ateliers et des conférences pour nous inscrire dans la dynamique de Sportfolio. Le concours Sportfolio Nikon permet également de mettre en avant le travail de photographes de sport d'exception.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Une image, un auteur, une histoire...", exposition de la galerie Jean-Denis Walter.

Nous souhaitons que la construction de ce partenariat se fasse dans la durée. Nous mettons à disposition notre énergie, notre savoir-faire et nos moyens humains pour accompagner le festival. Ce n'est pas uniquement un positionnement financier et tactique permettant de mettre le nom de Nikon à côté de Sportfolio.

L'engagement des pouvoirs publics est bien entendu primordial, car le festival doit pouvoir disposer d'un lieu, d'une existence physique. À partir du moment où cette existence est assurée, Nikon fera tout pour s'associer à Sportfolio dans la durée.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"Une image, un auteur, une histoire...", exposition de la galerie Jean-Denis Walter.

L'avenir de Sportfolio

Focus Numérique – Bénédicte, quels sont vos projets concernant la prochaine édition de Sportfolio ? Souhaitez-vous développer de nouvelles thématiques ou investir de nouveaux espaces ?

Bénédicte d'Audigier – Nous sommes toujours plus ambitieux et exigeants, car nous avons de grands espoirs pour Sportfolio. Cela dit, nous ne souhaitons pas surdoser les images de sport... Nous préférons calibrer la quantité d'images plutôt que de prendre le risque de tuer l'émotion.

La qualité des images et le soin qu'on leur apporte nous tiennent particulièrement à cœur. Nous avons également la volonté d'aller encore plus loin concernant les formats des photographies exposées. C'est sur de très grand formats que les images de sport s'expriment pleinement.

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
"En apnée avec Guillaume Néry", exposition de Franck Seguin.

Notre ligne éditoriale va certainement s'élargir, mais il n'y a rien de surprenant à ce sujet. La photo de sport est d'une telle richesse et d'une telle intensité que nous n'aurons jamais de mal à trouver de nouvelles images... Le seul problème consiste en réalité à faire un choix entre des sujets tous plus riches les uns que les autres !

Le nombre de candidatures au concours a été multiplié par 3 entre la première et la deuxième édition. C'est pour nous un indicateur exceptionnel sur le succès du festival. Au même titre que l'adhésion des Narbonnais et autres habitants du territoire qui peuvent s'approprier pleinement ce festival. Pour 2015, l'enjeu était important car il s'agissait d'assurer la renaissance de Sportfolio... Je crois aujourd'hui que les indicateurs sont au beau fixe !

Sportfolio 2015, festival de la photo de sport, Narbonne, du 04/06/15 au 21/06/15, expositions
Remise du grand prix du concours Sportfolio Nikon 2015 à la photographe Corinne Dubreuil.

Festival Sportfolio 2015
Les plus belles photos de sport

Du 4 au 21 juin 2015
Narbonne
Accès gratuit

> Le site de Sportfolio
> Le programme 2015
> Plan des expositions

> Sportfolio 2015 : toute l'actualité du festival

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation