Merci à tous ! Vous avez été nombreux à nous avoir envoyé vos images pour répondre au défi de notre nouvelle rubrique "Vos Photos, Nos Conseils" et nous vous félicitons une nouvelle fois : vos images sont très intéressantes !

Vos photos, nos conseils, mars 2015, la pluie

Pour rappel, nous vous proposons chaque mois une thématique photographique à laquelle vous pouvez répondre en nous envoyant 1 à 2 images. À la fin du mois, nous sélectionnons et publions sur Focus Numérique 3 à 4 photos sur lesquelles nous vous donnons notre avis, qu'il soit bon ou mauvais !

Le thème de ce mois-ci était la pluie, mais il faut reconnaître que mis à part ces derniers jours, le mois de mars a été globalement sec. Il vous a donc fallu ruser pour satisfaire nos exigences, et même nous envoyer des photos de vos voyages à l'étranger ! Vos propositions ont été riches et diverses ; les photos qui ne sont pas publiées aujourd'hui restent dans notre banque d'images et pourront servir d'exemples pour nos prochains conseils.

De façon générale, de nombreuses images étaient très pertinentes et vous avez bien collé à la thématique. Étonnamment toutefois (il est vrai que c'est un sujet piège...), la pluie semble vous avoir donné du fil à retordre en composition ! Presque toutes vos images sont trop centrées sur le sujet ou la ligne d'horizon, et peuvent du coup perdre en dynamisme : la circulation de vides est déséquilibrée, l'œil ne sait pas quel point accrocher.

Bernard Dufraisse

PNC mars 2015, photo de pluie,
Bernard Dufraisse - Olympus XZ-1, 200 ISO, 1/250 à f/2,5.

Voici ce que nous dit son auteur : "La scène se situe à la bibliothèque François-Mitterand en avril 2012. Ce couple marche d'un même pas, abrités l'un et l'autre par leur parapluie. Les reflets de la tour sur les planches renforcent les lignes."

Selon nous, cette image présente un vrai potentiel et des lignes intéressantes, mais elle montre deux faiblesses : d'une part, la composition, centrée, est trop déséquilibrée (zones haute et basse) ; d'autre part, la lumière trop homogène, étale (et caractéristique des temps de pluie !) prive l'image de punch.

Mais là où Bernard a vu juste, c'est que la pluie est un bon prétexte pour jouer avec le décor, démultiplier les lignes par les reflets et créer des ambiances un peu mystérieuses. Ici, le manque de lumière peut être considéré comme un atout ; on peut même aller jusqu'à en tirer une atmosphère sinon inquiétante, du moins marquée.

L'Olympus XZ-1 possède un mode carré qu'il peut être utile d'utiliser ici...

PNC mars 2015, photo de pluie,

Nous avons passé l'image dans Lightroom et avons procédé dans un premier temps à un recadrage. En conservant et soulignant l'esprit centré insufflé par Bernard, la composition carrée nous permet d'équilibrer les masses et de nous concentrer que sur ce qui nous importe le plus : les sujets et les reflets au sol.
Ensuite, tout est question d'étalonnage, d'ajustement des contrastes... et de goût. Dans cette proposition, nous avons légèrement désaturé l'image puis renforcé les noirs et la clarté. Un filtre radiant nous a permis d'assombrir le côté gauche de l'image et d'ajuster la luminosité là où la lumière éclaire les sujets sur la gauche. Enfin, nous avons donné un léger côté suranné à la tonalité en jouant sur le virage partiel dans les hautes et basses lumières.

Quentin Martouzet

PNC mars 2015, photo de pluie, Cracovie, photo de Quentin Martouzet
Pentax P30n Pentax PK-A 50mm f/1.7, Kodak Ektar 100ASA.

Voici ce que Quentin nous écrit à propos de sa photo :

"Cette image a été prise avec un argentique... Je ne sais pas si cela vous intéresse pour ce défi : je ne connais pas les informations EXIF exactes, mais elle correspond tellement bien au thème qu'il serait dommage de ne pas vous la transmettre.
Cracovie sous la pluie - 2 août 2014

Sans que le ciel s'assombrisse, des trombes d'eau sont tombées sur Cracovie. Le temps de s'abriter sous le porche d'une église, tout était trempé.

Pentax P30n Pentax PK-A 50 mm f/1,7, Kodak Ektar 100 ASA.
Numérisé par Négatif+ à Paris.
N'ayant pas pris de notes, le couple ouverture / vitesse est incertain... De mémoire et par déduction, je dirais f/5,6 à f/8 et entre 1/30 s et 1/60 s.
"

Eh bien en effet, Quentin, il aurait bien été dommage de ne pas nous transmettre cette photo. Elle est presque parfaite ! Effectivement, vous deviez avoir un diaphragme fermé autour de f/8 puisque tout semble net, et surtout un temps de pose proche de 1/60 s. Cette vitesse d'obturation vous a permis de bien faire ressortir les gouttes de pluie en créant des "traînées" d'eau tout en figeant les passants.

Pour ces derniers, bravo ! Vous avez réussi à éviter la superposition des plans et, surtout, vous avez eu le bon réflex : déclencher au moment où les deux sujets avaient non seulement les jambes écartées, mais en plus la même posture. Certains de mes camarades à la rédaction pensent qu'il aurait été préférable que les sujets apparaissent entre les deux poteaux. À raison, certainement, mais puisque toutes les informations sont lisibles, ce n'est pas impératif.

Pour la reprendre, nous avons tout simplement joué sur le cadrage. Là encore, un recadrage carré permet par exemple de rééquilibrer la composition en coupant dans le ciel inutilement blanc...

PNC mars 2015, photo de pluie, Cracovie, photo de Quentin Martouzet reprise par David Lefevre

Quentin Martouzet et Nicolas Loison

VPNC mars 2015, la pluie, Kilimandjaro, photo de Quentin Martouzet
Nikon D700 / Nikon AF-S G 70-300 mm f/4,5-5,6 @ 82 mm, priorité ouverture, f/11, 1/60 s, ISO 200.

Les deux auteurs que nous avons retenus pour cette partie — dont à nouveau Quentin — nous adressent deux photos intéressantes et rien que pour nous, Quentin est allé sur le Kilimandjaro !
"Toute la montée", nous dit-il, "le guide Obedi a conservé ce parapluie contre son sac. Son utilité fut révélée lors de la descente dans les nuages, sous le grésil et la pluie... J'attends avec impatience de lire vos critiques (de mes clichés ou de ceux d'un autre). Vos avez eu une très bonne idée en lançant ce concept."

Merci Quentin de ces encouragements qui nous ravissent ! (Ceux qui ont crié "Fayot !" au fond de la classe sont priés de recopier cent fois la formule de calcul de l'hyperfocale avant de parler !)

Et voici celle de Nicolas :

VPNC mars 2015, photo de pluie, Nicolas Loison, plage de la Guadeloupe

Ici, Nicolas nous écrit : "Photo prise lors d'un voyage en Guadeloupe du côté de Deshaie le 21/12/2013. Le temps n'était pas terrible mais sur ce paysage, il y avait un contraste que je trouvais intéressant entre l'avant-plan sous la pluie et le fond du paysage sous le soleil."

Même remarque à tous les deux : vos compositions sont trop centrées, l'une sur le sujet, l'autre sur la ligne d'horizon. La prochaine fois, votre punition sera de faire un reportage d'actualité avec un Pentax K-01 !

Cependant je vais être magnanime ; au-delà de mon fétichisme pour le format carré, je reconnais qu'il n'est pas incongru de centrer son sujet dans certains cas un peu particuliers. Par exemple un pseudo format cinématographique.

VPNC mars 2015, la pluie, Kilimandjaro, photo de Quentin Martouzet reprise par David Lefevre

Pour arriver à ce résultat, nous avons simplement recadré l'image dans un format 16:9 puis joué avec la clarté et le micro-contraste. Une légère augmentation de la saturation nous permet de renforcer les verts et les rouges et de donner un peu de punch à la tonalité grisouille de l'image de départ. Ensuite nous avons ouvert l'image dans Photoshop puis simplement ajouté deux bandes noires pour donner cet aspect cinématographique en mesurant la hauteur de l'image puis en allant dans "taille de zone de travail". Nous avons coché la case position relative puis inscrit dans la case hauteur la hauteur de l'image divisée par 4. Il n'y a pas de règle absolument gravée dans le marbre pour donner un tel aspect à l'image. Nous estimons simplement que l'ajout des bandes noires doit donner l'impression de visualiser un plan fixe de cinéma.

En suivant exactement le même processus, nous avons recadré celle de Nicolas :

VPNC mars 2015, la pluie, photo de Nicolas Loison reprise par David Lefevre

Cette image contenait plus d'informations, ce qui nous a donné l'occasion de retoucher l'image par tiers.

Pour le ciel nous avons accentué la saturation, la clarté et le contraste afin de bien faire ressortir les nuages. Pour la mer, à l'aide du pinceau nous avons légèrement changé la teinte de l'eau afin d'avoir un contraste plus saisissant avec le ciel, et enfin pour le sol nous avons simplement renforcé les textures en jouant sur le contraste.

Au final, l'image recadrée permet d'obtenir un plan d'image cinématographique. Notez que le recadrage nous a aussi permis de positionner la ligne d'horizon sur le tiers supérieur de l'image pour un meilleur équilibre.

Adrien Giangreco

Adrien nous adresse une touche de poésie lumineuse pour cette thématique. La pluie se prête en effet à moult fantaisies personnelles et permet de jouer avec le bokeh de nos objectifs.

Voici donc le diptyque d'Adrien :

VPNC mars 2015, photo de pluie, Pluie urbaine, photo d'Adrien Giangreco, gouttes de pluie sur pare-brise

Certes nous pourrons arguer que l'approche est simpliste, mais en prenant presque au premier degré notre thématique mensuelle, Adrien nous propose une approche frontale et nous écrit ceci : "Les couleurs et flous se mêlent aux gouttes de pluie s'accumulant sur le pare-brise."

Pour sortir du diptyque et de la monotonie des embouteillages (car pour prendre des photos en voiture, Adrien devait certainement être dans les embouteillages...), nous vous proposons de jouer avec l'effet de surimpression afin de plonger plus clairement dans une ambiance poétique et floue.

VPNC mars 2015, photo de pluie, Pluie urbaine, photo d'Adrien Giangreco reprise par David Lefevre

Pour réaliser cette image nous avons simplement utilisé les masques de fusion Photoshop et joué avec le pinceau, le masque vectoriel et les modes de fusion. Ici, c'est la lumière tamisée qui a été retenue.

Voilà, vous n'avez plus qu'à imprimer cette image, l'encadrer, la vendre chez Ikéa ou dans une galerie d'art pour devenir millionnaire, c'est désormais la même chose !

À très vite pour notre prochaine thématique mensuelle !

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation